16 personnalités bretonnes

glenmor l'eveilleur

Les bretons ont un caractère bien trempé. Il en faut pour affronter les éléments, défendre une langue régionale ou conquérir le monde.

À l’occasion de la Fête de la Bretagne, nous vous proposons de revenir sur le parcours de femmes et d’hommes hauts en couleurs et forts en gueule qui, d’hier à aujourd’hui, donnent aux bretons tant de fierté. Leurs travaux sont autant de socles sur lesquels la culture bretonne peut s’appuyer.

Glenmor

Au travers du documentaire réalisé par Philippe Guilloux, Glenmor L'éveilleur, découvrez l'histoire de Glenmor, dont le nom de scène raisonne déjà comme un puissant hommage à sa terre natale. De son vrai nom Milig ar Skañv, le poète et écrivain est né en 1931 dans les Côtes d'Armor. Tombé dans l'écriture avant même d'avoir vingt ans, l'auteur compositeur, qui aimait se revendiquer comme le barde de la Bretagne, a choisi, toute se vie durant, de vouer sa verve à la défense de ses opinions politiques et à l'éveil des consciences. Fervent partisan de la culture et de l'identité bretonnes, le compositeur et interprète de textes sensibles et engagés a connu un énorme succès. Il s'est éteint la veille de ses soixante-cinq ans, laissant derrière lui un héritage musical immense ainsi qu'une emprunte indélébile dans le patrimoine culturel breton.

Retrouvez tous les détails de cette réalisation sur la page Glenmor L'éveilleur, et retrouvez également Glenmor sur la page C'était un québécois en Bretagne, Madame !

Yann-Fañch Kemener

Né en 1957 dans une famille paysanne du Centre-Bretagne, Yann-Fañch Kemener s'est imprégné très tôt des traditions et de l'identité bretonnes. Pour rendre hommage à la culture de cette terre natale qu'il adorait, il décide, très jeune, de collecter l'ensemble des contes et des chants qui ont bercés son enfance. En en faisant sa propre interprétation, il a permis au monde entier de découvrir des chants profanes, des chants à danser et des chants religieux typiquement bretons, qui n'auraient sans doute pas quitté la région sans lui, à l'instar du kan-ha-diskan et de la gwerz. Tout au long de ses quarante-cinq ans de carrière retracés dans le reportage Tremen en ur ganañ, de Ronan Hirrien, le chanteur n'a eu de cesse de mettre en avant son terroir. Il nous lègue magnifique héritage artistique. Plus d'informations sur cette réalisation sur la page dédiée sur KuB !

Anjela Duval

Inspirée par la nature, les animaux et la terre, la paysanne et poétesse du Trégor Anjela Duval détestait perdre son temps et écrivait à la tombée de la nuit, son travail fini. Seule héritière de l'exploitation familiale, cette célibataire mena, de 1905 à 1981, une vie simple au Vieux-marché. Résistante sur tous les fronts, cette amoureuse des champs s'est vite rendu compte des dangers de l'agriculture de masse qui envahissait la Bretagne, tant au niveau de la pollution engendrée que de l'avenir des agriculteurs, qu'elle dénonça d'ailleurs dans son poème Pauvre Plouc !. Son style unique, savant mélange de breton dialectal, populaire et littéraire et sa philosophie de vie axée sur la liberté ont marqué les esprits, à tel point que trente ans après sa mort de nombreux hommages lui sont encore rendus, comme le Chant venu de la terre du groupe breton Unité Maü Maü. Découvrez toute la page dédiée à Anjela Duval par ici sur KuB !

Jean-Louis Brossard

Via les documentaires Ce qui se joue la nuit, Les bises et Le meilleur et le pire, réalisés par Damien Stein, découvrez la personnalité, la vie trépidante et l'activité débordante d'un breton hors du commun : Jean-Louis Brossard. Directeur artistique des Trans Musicales, ce dénicheur de talent a été le premier à découvrir et faire venir en Bretagne des artistes jusqu'alors inconnus et dont la renommée n'est aujourd'hui plus à faire, tels que Stromaë, Björk ou Nirvana. Curieux, ouvert et généreux, ce personnage avide de découvertes n'hésite pas à écumer toute l'Europe à la recherche du nouveau groupe ou du chanteur solo qui deviendra la tête d'affiche de demain. Résolument humain, l'homme met aussi un point d'honneur à accompagner les artistes dès leur arrivée à Rennes pour les faire aimer du public tout en veillant bien à respecter leur propre identité culturelle. Découvrez toute la page consacrée au documentaire Ce qui se joue la nuit sur KuB.

René Pétillon

Au travers du film de Michel Dupuy, Enquête à l'ouest, découvrez le parcours fascinant d'un des plus grands dessinateurs autodidactes du Finistère, René Pétillon. Élevé dans un milieu catholique plutôt strict, l'artiste s'évade très jeune dans le dessin pour fuir la réalité d'une pression imposée par le carcan familial. Puisant dans un premier temps son inspiration dans les paysages typiques qu'offre la Bretagne, il laisse son imagination s'envoler au-delà pour créer des personnages qui feront sa célébrité, dont le fameux détective Jack Palmer qui lancera sa carrière. Scénariste du Baron Noir, réalisateur de dessins politiques au Canard enchainé et auteur de l'Enquête corse, l'artiste aux multiples casquettes gardera toute sa vie un attrait particulier pour la création de bandes dessinées humoristiques. Jusqu'à sa mort, à l'âge de soixante-douze ans, il gagnera de nombreux prix récompensant son travail de dessinateur de presse.
Tous les détails de ce documentaire réalisé chez lui dans le Finistère sur la page dédiée sur KuB !

Georges Perros

Ce n'est qu'en s'installant définitivement dans le Finistère, après avoir quitté sa terre natale et décidé de laisser derrière lui la comédie, que Georges Perros est entré, lui-aussi, dans l'histoire de la littérature. Peu connu en Bretagne, comme partout ailleurs, l'écrivain s'est pourtant démarqué de ses contemporains de par son style fragmentaire et épuré. L'Oeuvre, dont le comédien Philippe Languille nous fait la lecture le temps d'un film réalisé par P-F Lebrun, regroupe l'ensemble des écrits qu'il a laissés derrière lui : une vie ordinaire, L'ardoise magique, Échancrures, sans oublier les fameux Papiers collés en trois volumes regroupant des bouts de papier de toutes sortes, sur lesquels s'étalent les bribes disparates de ses humeurs et de ses pensées souvent sombres sur l'humanité.
Tous les détails par ici sur KuB !

Odile Decq

Difficile de passer à côté de l'identité punk d'Odile Decq, architecte de talent, excentrique et rebelle, qui, après avoir ouvert sa propre agence en collaboration avec Benoît Cornette aujourd'hui décédé, a décidé d'en reprendre la direction seule pour mener ses collaborateurs vers le succès. C'est chose faite lorsqu'elle remporte le chantier de la Banque Populaire de l'Ouest, à Rennes. Depuis, les projets pullulent aux quatre coins du monde : construction du FRAC de Bretagne, extension du Musée d'art contemporain à Rome. Odile Decq se nourrit également de nombreuses opportunités dans l'enseignement, dont l'ouverture de sa propre école en 2014 à Lyon. Au travers du film Odile Decq at work de Martine Gonthié, découvrez l'histoire de cette femme intellectuelle au caractère affirmé mais qui sait aussi se montrer calme et posée lorsqu'il s'agit de mener à bien un projet, de sa conception à sa réalisation en passant par toutes les contraintes à respecter. Plus d'informations sur cette réalisation sur la page consacrée sur KuB.

Lena Paugam

Diplômée du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Lena Paugam revient en Bretagne pour s'installer dans les Côtes-d'Armor et y fonder le Collectif Lyncéus. Metteuse en scène de talent, elle nous explique ci-contre sa propre vision de cet art qu'est le théâtre et qu'elle utilise pour permettre au public et aux artistes de réfléchir ensemble sur une problématique de société. La jeune femme appartient également à une génération d'actrices qui n'hésitent plus à utiliser leur talent pour défendre les causes auxquelles elles croient. Le spectacle Hedda en est la parfaite illustration. Elle y joue le rôle d'une femme violentée par son mari, pour dénoncer la récente dépénalisation en Russie des violences domestiques faites aux femmes. Ses talents de dramaturge lui ont également valus d'occuper quelques rôles au cinéma, dont l'un des rôles principaux dans le film L’Ombre des Femmes, présenté au Festival de Cannes. Retrouvez plus de détails sur la réalisation de Hedda par ici sur KuB, et retrouvez également Lena Paugam dans le documentaire de Sylvain Bouttet Voici le jour et nous y croyons ou la captation qu'il a réalisé de son spectacle Écho.

Erik Marchand

C'est à l'adolescence qu'Erik Marchand se voit offrir un enregistrement de fest-noz qui le confortera dans sa vocation. Fervent adepte des chants traditionnels bretons et des musiques du monde, l'artiste est aussi un musicien émérite qui joue parfaitement de la clarinette. Tout au long de sa carrière, il va s'essayer à de nombreuses activités en rapport avec son art, telles que conseiller artistique, producteur et même comédien. Mais c'est dans son travail sur l'entendement modal de la musique bretonne, dont il est un des plus grands spécialistes, qu'il s'épanouira pleinement. Chanteur à succès, il aime se produire le temps de concerts solo ou en compagnie d'autres artistes avec lesquels il peut partager son identité musicale. Retrouvez-le dans le film Fusion, lors de l'événement Balkan ha diskan, où il partage la scène avec Bojan Z, pianiste de jazz franco-serbe, le temps d'un échange musical inoubliable. Toute la page dédiée à cet évènement par ici !

Rozenn Milin, Questions d'identité

Originaire du Finistère, diplômée des universités de Brest et de Rennes, Rozenn Milin est une professionnelle de l'audiovisuel reconnue en Bretagne et bien au-delà. Tour à tour animatrice radio, speakerine bilingue et journaliste à la chaîne locale, grande voyageuse puis comédienne, elle est revenue à ses premiers amours en devenant directrice générale de TV Breizh. Issue d'un milieu populaire agricole, elle a souvent souffert d'être déconsidérée, de par ses origines, dans l'univers culturel où elle gravite aujourd'hui. C'est ce qu'elle nous explique, en plus de son enfance et de sa relation compliquée avec ses parents, dans le court-métrage Pourquoi et comment être Breton ?. Forte de son identité et de son expérience personnelle, elle lutte toujours contre toutes sortes de ségrégations culturelles tout en se trouvant engagée dans la sauvegarde des langues en danger dans le monde au travers du programme Sorosoro. Tous les détails de ce court-métrage à retrouver sur la page consacrée.

Philippe et Hélène Viannay

Dans le documentaire Les Glénans, une certaine idée de la mer, vous découvrirez avec quelle passion un couple de bretons résistants a décidé après-guerre de créer, bien plus qu'une école de voile : une communauté basée sur la confiance, au travers de laquelle se retrouvent en mer les adeptes de sensations fortes et d'aventure. L'histoire commence en 1947, lorsque Hélène et Philippe Viannay découvrent la somptueuse terre de l’archipel des Glénans et décident d'y réaliser leur projet. Dès lors, plusieurs bases des Glénans sont créées avec succès en Bretagne du Nord, mais aussi dans le golfe du Morbihan, en Méditerranée et en Corse. Bien loin du consumérisme, ces centres nautiques atypiques confrontent leurs participants aux éléments naturels, les poussant au dépassement de soi et marquant à bien des niveaux leur vie, comme nous le monte le documentaire de Clarisse Feletin L'esprit Glénans, à retrouver également sur la page consacrée aux Glénans sur KuB.

Krismenn

Né dans le Finistère, Krismenn mélange très tôt les genres musicaux, écoutant les musiques des festoù-noz de Bretagne et de vieux disques de blues américain. Il nous fait partager ce goût pour les associations détonantes, en montant sur scène pour interpréter du rap en breton. Lancé dans une carrière internationale à succès, l'artiste sort son premier album N om gustumiñ deus an deñvalijenn, savant mélange d'instruments acoustiques, de musiques électroniques, de chansons et de rap en langue bretonne. Celui qui chante le plus souvent en solo, aime aussi faire entendre sa voix à l'occasion d'un duo, comme celui réalisé avec Alem au Festival des Vieilles Charrues de New York. Pratiquant l'human beatbox américain, c'est tout naturellement qu'il a décidé de se rendre à Brooklyn le temps d'une rencontre musicale incontournable avec les papes de la discipline, que vous pourrez découvrir dans le film Beatbox Family sur KuB.

Michel Thersiquel

Fils d'un père photographe, Michel Thersiquel a appris très jeune à maîtriser la technique nécessaire à la profession. À l'âge adulte c'est tout naturellement qu'il a décidé d'embrasser cet art, se spécialisant dans les portraits. Tout au long d'une carrière réussie il a pris des milliers de clichés, par exemple de marins pêcheurs, thème central de Thersi et la mer, une série exposée à la galerie Le Lieu à Lorient en 2018. Parallèlement à ses talents de portraitiste, le photographe, fervent admirateur de la Bretagne, a su mettre sa terre en avant, au travers de nombreux reportages. L'artiste a également marqué les esprits en sachant instaurer une réelle complicité avec ses sujets mais aussi en étant capable de capter la vérité au-delà des apparences. Plus d'informations sur la page Thersi.

Roland Seneca

Né à Châlon-sur-Saône en 1942, Roland Seneca est venu s'installer, dès l'âge de vingt-six ans, dans le Finistère, afin d'y rejoindre sa mère, originaire de Bretagne. Séduit par les paysages époustouflants qu'offre l'Océan Atlantique, ainsi que par l'identité et la culture de cette terre nouvelle, il n'en est plus jamais reparti ! À la fois peintre, dessinateur, graveur et écrivain, cet artiste aux multiples talents puise son inspiration dans le concept de réalité. Habité par une énergie créatrice débordante, il laisse parler son imaginaire pour réaliser ses propres interprétations du réel, en particulier du corps humain, au travers de gravures sur bois ou sur cuivre, de dessins, de croquis, de peintures ou encore de monotypes aux motifs abstraits, laissant libre court à l'interprétation de chacun. Au travers du film Corpus, vous découvrirez l'homme, sa démarche créative, ses techniques de travail, l'étendue de son œuvre et sa finalité. Tous les détails de cette réalisation signée Michel Bonizec sur la page consacrée.

Guy Le Querrec

C'est lors de vacances dans le Morbihan que Guy Le Querrec est tombé dans la photographie. Mais c'est la prestigieuse agence Magnum qui lui donne la chance de réaliser ses plus grands reportages photos internationaux, dont les plus connus restent sans conteste ceux réalisés auprès des peuples d'Afrique ou des grands musiciens de jazz. Résolument pédagogue et humain, l'artiste curieux et proche de ses sujets a le don de capter des moments de vie, et c'est probablement ce qui rend son œuvre si populaire. Parmi les dizaines de milliers de clichés qu'il a eu la chance de prendre, plus de cinq mille photos inédites de bretons, ses sujets de prédilection, ont été exposées à Lannion, Brest et Lorient. Le groupe Nautilis a également rendu un vibrant hommage à son travail sur la Bretagne lors du photo-concert que vous pourrez retrouver dans le film Regards de Breizh, Photo-concert. Retrouvez également Guyr Le Querrec sur la page KuB Guy Le Querrec : En Bretagne.

Jack Kerouac

À première vue, rien ne semblait prédestiner le poète et écrivain américain Jack Kerouac, né en 1922 dans le Massachusetts, à connaître un jour la terre natale de ses ancêtres. Pourtant, élevé par un père qui n'aura de cesse de lui répéter n'oublie jamais que tu es breton, il va développer une véritable obsession pour la Bretagne, comme nous l'explique si bien Arnaud Contreras dans son documentaire sonore Kerouac, l'obsession bretonne. Élevé au cœur d'une Amérique puritaine d'après-guerre, mais épris de liberté, il sera l'un des premiers artistes à rejeter les valeurs traditionnelles inculquées aux jeunes de l'époque, ouvrant le pas à la Beat Generation. Auteur à la personnalité complexe, le King of the Beats, tantôt aimé, tantôt détesté, marquera néanmoins son siècle par ses multiples œuvres dont la plus connue reste sans conteste Sur la route qui relate l'histoire de la ruée vers l'Ouest. Plus d'informations sur la page consacrée à la quête des origines de Jack Kerouac.

ESPACE PARTICIPATIF

  • 17 Mai 2019 17:57 - thoraval

    il manque Denez et surtout Alan Stivell

  • 17 Mai 2019 09:58 - Jaffrézou Anne

    Mais où est passé Roland Becker ?
    Pas de film sur lui ? Ça vaudrait peut-être le coup...
    Merci pour les richesses que vous nous faites partager.