La quête des origines

jack-kerouac-cover-portrait

Kerouac, l'obsession bretonne

À travers toute son œuvre littéraire et dans sa vie privée, le chef de file de la Beat Generation n’a cessé de faire référence à la terre de ses aïeux, se présentant comme Jean-Louis Lebris de Kerouac, parfois prince, parfois baron, de Bretagne. En 1965, il se rend chez Monsieur Lebris à Brest pour y rencontrer un présumé cousin. Élevé dans le mythe familial d’un ancêtre noble et de son trésor spolié, Ti Jean ne trouve rien et publie Satori à Paris à son retour en Floride, récit de son errance géographique et identitaire.

Par les travaux de Patricia Dagier et Hervé Quéméner, nous savons maintenant qu’il suivait de mauvaises pistes, que le premier Kerouac, parti aux Amériques au 18e siècle, se nommait Le Bihan, que leur trésor se résume à quelques champs… à Kervoac (prononcez Kerouac). Pour les organisateurs et invités d’un festival organisé en son honneur à Lanmeur, petit village finistérien, comme pour Frank Darcel, écrivain et guitariste du groupe Marquis de Sade, ce qui importe c’est de transmettre le message de Jack : Dépasser ses limites, trait de caractère qui leur paraît tout naturellement breton.

Kerouac, l'obsession bretonne

DOCUMENTAIRE SONORE

d’Arnaud Contreras (2015 - 54’)

Décisif

J’ai lu Kerouac et d’autres auteurs de la Beat Generation assez jeune, vers 15/16 ans, dans notre maison familiale en Bretagne. Cela a bouleversé pas mal de choses dans ma vie, du point de vue des lectures, de la musique que j’écoutais, des personnes que j’avais envie de fréquenter. On ne nous en parlait pas dans les livres scolaires, je n’en entendais pas parler chez moi. Ces écrivains, musiciens et Kerouac en particulier, m’ont ouvert sur d’autres ailleurs, d’autres mondes.
En 2008, avec l’écrivain et photographe Alain Dister, nous avons organisé à Paris le cinquantenaire de la publication d’On The Road. 24h de concerts, de performances, de lectures. À cette occasion, des associations bretonnes m’ont proposé de s’associer à l’événement et ce furent de nouveau de belles rencontres. Grâce à eux j’ai notamment rencontré l’incroyable Pierre Lebris, libraire à Brest qui avait reçu Kerouac lorsque ce dernier était venu en Bretagne pour tenter de retrouver ces ancêtres. Cet épisode est d’ailleurs raconté dans son livre Satori à Paris.
Dans ce documentaire radio, j’ai cherché à raconter ce lien entre Kerouac et ses ancêtres, la manière avec laquelle il les a fantasmé, mais j’ai aussi voulu donner la parole à des personnes pour qui Kerouac a été un personnage important, une lecture décisive, tel Frank Darcel, musicien dans le groupe Marque de Sade.

>>> un documentaire d’Arnaud Contreras produit par France Culture
réalisation Vincent Abouchar

Moriarty - Kerouac

INTENTION

d’Arnaud Contreras (2012 - 59')

L’idée de ce documentaire de création m’est venue au fil des rencontres en voyage. Souvent, lors de conversations, la Beat Generation, Kerouac, furent de bons passeports, des moyens de commencer la découverte d’autres personnes qui elles aussi avaient lu ces auteurs. Que ce soit aux Etats Unis, en Algérie, en Géorgie, en France, je me suis retrouvé dans de belles situations grâce à Kerouac.
En Bretagne, j’avais rencontré quelques années auparavant les organisateurs du festival Kerouac à Lanmeur, qui m’ont à leur tour présenté d’autres personnes. Ce qui est intéressant avec Kerouac, c’est que les personnes l’aiment ou le détestent. Et c’est vrai qu’il n’est pas aisé d’avoir un avis simple sur le personnage. Je n’ai jamais été fan de lui, mais j’aime beaucoup certains aspects de son écriture et de sa vie, comme j’en déteste d’autres. Au travers de ce documentaire, j’ai eu envie de partager avec les auditeurs cet amour-haine, de faire entendre aussi des sons que j’avais collecté un peu partout, dans les mêmes endroits où j’avais parlé avec des personnes de Kerouac et de la Beat Generation. Deux de mes amis, Arthur Gillette et Thomas Puechavy avaient monté un groupe de musique du nom du héros de Sur La Route, Moriarty. Je leur ai proposé que l’on s’enferme dans un studio de la maison de la radio, que je leur diffuse les extraits d’enregistrements collectés sur mes routes, et qu’ils improvisent des textes et chansons. Ce fut une belle expérience Beat, et cela nos a donné envie de nouveau de partir vers d’autres routes, ensemble.

>>> un Atelier de Création Radiophonique d'Arnaud Contreras, réalisé par Marie-Laure Ciboulet

JACK KEROUAC

BIOGRAPHIE
jack kerouac portrait
© René Tanguy

Jack Kerouac, de son vrai nom Jean-Louis Lebris est né en 1922 à Lowell, Massachusetts. Il grandit dans une famille de canadiens-français émigrés en N. Les œuvres les plus connues de Kerouac,

Autodidacte, il affirme très tôt sa volonté de se tenir en marge de tout establishment et ne fait qu'un bref passage à l'université de Columbia. Tour à tour matelot, cueilleur de coton ou déménageur, c'est avec le soutien de ses amis Allen Ginsberg et William Burroughs qu'il publie son premier roman, Avant la route en 1950.

Considéré aujourd'hui comme l'un des auteurs américains les plus importants du XXe siècle, il est même pour la communauté beatnik le King of the Beats. Les oeuvres les plus connues de Kerouac, Sur la route (considéré comme le manifeste de la beat generation), Les Clochards célestes, Big Sur ou Le Vagabond solitaire, narrent de manière romancée ses voyages à travers les États-Unis.
Son style rythmé et immédiat, auquel il donne le nom de prose spontanée, a inspiré de nombreux artistes et écrivains et en premier lieu les chanteurs américains Tom Waits et Bob Dylan. Le genre cinématographique du road movie est lui aussi directement influencé par ses techniques et par son mode de narration.

Jack Kerouac est mort en 1969, à l’âge de quarante-sept ans.

Arnaud Contreras

BIOGRAPHIE
Arnaud Contreras

Arnaud Contreras est auteur, producteur de documentaire à France Culture et RFI, et photographe. Partout où il va à travers le monde, il s'attache surtout à un travail au long cours.

La bretonnitude de Jack Kerouac

REVUE DU WEB

RADIO CANADA >>> Jack Kerouac interviewé en français par la télé canadienne.

ACTU, Côté Brest >>> La bretonnitude de Jack Kerouac. Un personnage complexe obsédé par ses racines bretonnes. D'où son passage à Brest en 1965.

INA >>> 1971, Youenn GWERNIG (Yves GUERNIC), poète et artiste breton raconte sa rencontre et son amitié avec l'écrivain, Jack KEROUAC. Il aborde les origines bretonnes de l'auteur, l'ouvrage Satori in Paris, son style d'écriture et la beat generation.

INA >>> Portrait de Jack KEROUAC à travers les témoins de sa visite en Bretagne : le barman de La Cigale à Brest, le libraire LE BRIS racontent des anecdotes. ET interview de Youenn GWERNIG.

L'INTERVALLE BLOG, Fabien Ribery >>> Et nous serons les rois de la Bretagne, Jack Kerouac, Youenn Gwernig, René Tanguy, correspondance et photographie.

CRÉDITS

KEROUAC, L'OBSESSION BRETONNE

de Arnaud Contreras
réalisation Vincent Abouchar

avec Pierre Lebris, ancien libraire qui a reçu Jack Kerouac à Brest en 1965 / Patricia Dagier, généalogiste, auteur de Kerouac, Breton d’Amérique / Frank Darcel, écrivain et ex guitariste du groupe Marquis de Sade / Jon Nix, du Beat Museum de San Francisco / Valérie Derrien-Remeur, organisatrice du Festival Jack Kerouac de Lanmeur / Louis Bertholom, poète

traduction Andy Morgan

production Irène Omélianenko - Radio France

J’AI RENCONTRÉ KEROUAC

de Arnaud Contreras
réalisation Marie-Laure Ciboulet

avec Roger Brunelle, historien spécialiste de Kerouac / Todd Tietchen, professeur à UMass Lowell English Department, spécialiste des Beats, voisin des Kerouac / Pierre Le Bris, éditeur, qui a reçu Jack Kerouac à Brest en 1965 et échangé une longue correspondance avec lui / Moriarty, groupe de musique / Richard Gaitet, éditeur / Laure Delmoly, auteur de Les Auteurs de la Beat Generation en France: Production, Médiation, réception / Hans Dutting, écrivain / Thomas Betous, messager / Alexandre Carvalho, Revolution Games, Occupy Wall Street.

textes lus par Olivier Martinaud et Crystal Shepherd-Cross

production Irène Omélianenko - Radio France

photographies
René Tanguy - Sad Paradise

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande