Rozenn Milin auteure identité bretonne

Rozenn Milin

  • auteure

Rozenn Milin est une femme de médias, passée par le service public de la radio et de la télévision en Bretagne. Elle a dirigé TV Breizh pendant les quelques années où l’ambition était d’en faire la première télévision régionale de plein exercice. Elle est en charge depuis une dizaine d’années d’un programme international de sauvegarde des langues menacées. Son propos sur l’identité culturelle est nourri par son expérience personnelle enrichie d’une vie d’études et d’engagements.

Rozenn Milin est une professionnelle de l’audiovisuel, née dans le Léon au sein d’une famille de paysans bretonnants. Elle a suivi des études d’Histoire à Brest puis à l’École Pratique des Hautes Études à la Sorbonne. Par ailleurs diplômée d’Études Celtiques, elle parle cinq langues et est engagée dans la sauvegarde de la diversité culturelle et particulièrement linguistique.

Elle démarre sa carrière à Radio Armorique (la radio de FR3) à Brest, et alterne ensuite pendant des années les séjours à l’étranger (Pays de Galles, Amérique du Nord et Centrale, etc.) et les postes en France (Radio France Bretagne Ouest, FR3 Bretagne Pays de Loire), où elle officie en tant que présentatrice et productrice de programmes, en breton et en français.

En 1986 elle s’installe à New York où elle étudie le théâtre et le chant, et joue off Broadway. Forte de cette expérience, elle revient en Europe, joue dans divers téléfilms en France et au Pays de Galles, puis redevient journaliste et présentatrice, notamment pour les chaînes de télévision galloises HTV et S4C. En 1998, Patrick Le Lay, PDG de TF1, lui confie la mise sur pied, puis la direction générale de TV Breizh. Elle s’investit corps et âme durant cinq ans pour créer et déployer la première chaîne de télévision régionale de l’hexagone, développant les secteurs de la production et du doublage en langue bretonne.

En 2004, elle rejoint l’ambassade de France de Pékin, en charge du cinéma, de la télévision, de la radio et des industries musicales. En 2006, elle élabore un projet de sauvegarde des langues en voie de disparition sur les cinq continents, qui sera repris et financé par la fondation Chirac. Elle dirige toujours ce programme intitulé Sorosoro tout en poursuivant des activités télévisuelles (série sur les langues en danger en Afrique pour Arte, 2013.)

Retrouvez Rozenn Milin dans Pourquoi et comment être breton sur KuB.