Top 100 des meilleurs films documentaires en streaming

Jean-Jacques Hénaff dans ses tiroirs

Notre sélection de documentaires à voir gratuitement

Vous cherchez un bon documentaire ? Voici nos 100 meilleurs films documentaires sélectionnés par KuB que vous pouvez regarder en streaming, gratuitement et légalement. Cette liste sera régulièrement mise à jour !

Documentaire #1 L'enfer vert des bretons

L’enfer vert désigne le phénomène récurrent auquel sont confrontés chaque été les plages bretonnes : une prolifération excessive d’algues vertes sur le littoral. Conséquence de l’industrialisation de l’agriculture et des élevages intensifs ? Le documentaire en streaming de Mathurin Peschet se fixe pour objectif de remonter à la source du problème. En effet, derrière sa caméra, les agriculteurs trop souvent seuls sur le banc des accusés sont rejoints par d’autres acteurs potentiellement responsables : la pollution des villes, les activités portuaires, les industries…

Au cours d’une narration simple basée sur un enchaînement de questions/réponses, le documentariste choisit d’offrir une vision subjective du sujet, un regard personnel instructif qui a le mérite de poser le problème avec franchise. Car ces algues vertes en putréfaction ne font pas qu’indisposer les touristes et obliger la région à un travail de nettoyage fastidieux. Les gaz toxiques produits par ces végétaux en décomposition sont surtout coupables d’avoir provoqué la mort de personnes et d’animaux qui les auraient inhalés. Une raison impérieuse de mettre fin au déni qui entoure l’enfer vert ! Plus d’informations sur la page dédiée au film sur KuB.

Documentaire en streaming #2 Salto mortale

Ce documentaire est sobre mais d’une puissance dramatique exceptionnelle. Il met en scène un funambule blessé à la suite d’un accident. Il se nomme Antoine Rigot et s’il a perdu l’usage de ses jambes, cela ne l’empêche en aucune façon de faire le show !

Séduit par l’homme de scène et curieux d’en savoir plus, Guillaume Kozakiewiez décide de l’accompagner durant trois jours dans sa tournée. Le projet du film documentaire est lancé. La caméra s’introduit alors dans l’intimité de l’artiste et de sa femme avec la volonté de retracer le chemin d’un homme qui ne renonce pas, de projeter à l’écran une volonté qui semble infaillible. Un document fort à visionner ici où images d’archives et regard intense sur le présent se côtoient offrant un témoignage complet et émouvant.

Film documentaire en streaming #3 Breizh Erotik

Erotisme et langue bretonne, une association impossible ? Roland Thépot centre son documentaire sur un sujet original et moderne qui lève le voile sur le puritanisme et l’austérité d’un langage qui passe souvent sous silence le corps et la vie sexuelle. Comment dépoussiérer une langue où le tabou s’est installé ? Touchant et instructif, le reportage documentaire part à la rencontre des bretons et leur donne voix au chapitre.

La chanteuse Nolwenn Korbell qui pose nu pour la pochette de son album, Cédric devenu Poupette, les interviews s’enchaînent et nous dévoilent le rapport à l’intimité des bretons : la pudeur excessive, les censures, la morale, … La caméra zoome sur le breton et ses émotions, la culture bretonne et l’expression des sentiments. Un regard inédit et tout en finesse à découvrir absolument ici sur KuB.

Documentaire en streaming #5 L’or des Mac Crimmon

Paysages des Highlands, morceaux de cornemuse, récits légendaires de l’île de Skye, le documentaire réalisé par Gérard Alle nous plonge au cœur de l’histoire de l’Ecosse et d’un extraordinaire joueur de cornemuse, Patrick Molard. Ce musicien breton maîtrise à la perfection le Pibroch’, la musique classique de cornemuse. Etrange pour un artiste d’origine bretonne ? Pas tant que ça : Patrick est l’héritier des Mac Crimmon, une dynastie de sonneurs de cornemuse de l’île de Skye mais serait également un descendant de Kenneth 1er Mac Alpin, un roi d’Ecosse ! Un guide exceptionnel pour le documentariste qui voulait donner l’occasion aux spectateurs de redécouvrir cet instrument. Un sujet passionnant où des manuscrits datant du 18e siècle sont déchiffrés et où des joueurs de cornemuse côtoient des musiciens de jazz. Pour en savoir plus sur ce replay documentaire, c’est par ici !

Film documentaire #6 En attendant le déluge

Dérèglement climatique, finitude des ressources, biodiversité menacée, la planète ne va pas bien ! Comment vivre avec cette menace constante d’effondrement en tête ? C’est le sujet du documentaire réalisé par Serge Steyer qui a choisi d’entrer dans l’intimité d’une famille pour répondre à la question. Pendant un an il a filmé le quotidien des Shapiro.

Le film documentaire en streaming En attendant le déluge montre combien, au sein d’un même foyer, l’angoisse d’une fin du monde imminente peut se gérer de diverses manières. Si certains membres du clan s’engagent résolument dans le militantisme écologique, d’autres choisissent une forme d’engagement radicalement différente. Un regard pluriel sur la destruction de notre environnement à découvrir en détails sur la page consacrée à ce film.

Soigner autrement #7 Un documentaire qui vous veut du bien

Héros du quotidien, Liza Le Tonquet met en avant le personnel de santé dans son reportage Les corps soignants.

L'histoire retracée est à la fois celle d'Alain, infirmier urgentiste, de Virginie infirmière, et d'autres professionnels de santé qui se consacrent chaque jour à leur plus grande mission : prendre soin des malades ! Filmés durant des mois dans le Finistère, des soignants, dont l’énergie s’amenuise de plus en plus, vont avoir recours à l’hypnose pour soigner leurs maux.

À travers de vraies relations avec leurs patients, ils prodiguent des soins souvent à un rythme effréné. La réalité d’un travail acharné qui empiète souvent sur leur santé et où le recours à l’hypnose vient prendre tout son sens. Une nouvelle pratique passionnante qui permet de rendre les soignants plus sereins et confiants. Cette discipline singulière qui deviendra sûrement une pratique encouragée et primordiale pour le bien être du personnel. Leurs témoignages sont à retrouver ici .

Documentaire #8 Le domaine

C’est bien connu, les documentaires peuvent traiter de mille et une thématiques, apportant un regard nouveau sur tout type de sujets. Et ce n’est pas Greg Nieuviarts qui nous contredira avec son film documentaire dédié aux pompes funèbres ! Le reportage nous invite à découvrir les pratiques d’une profession méconnue.

Le domaine suit donc deux entrepreneurs spécialisés dans ce secteur d’activité pour nous aider à mieux appréhender cet univers à part où la mort n’est pas taboue. La caméra nous permet d’explorer le quotidien de travailleurs invisibles dont personne ne souhaite garder souvenir mais qui se révèlent indispensables pour gérer la phase transitoire entre le décès et l’adieu final à l’être cher. Tenté par la proposition atypique de Greg Nieuvarts ? C’est par ici !

Streaming documentaire #9 Cousin comme cochon

Le regard des cochons, c’est avant tout ce qui a marqué Mathurin Peschet lorsqu’il a visité pour la première fois un élevage industriel en Bretagne. Au fond de leurs yeux, une résignation, une détresse, une incompréhension, une sorte d’appel muet l’a happé et convaincu qu’il tenait là un sujet passionnant de documentaire.

Pour réaliser son film, le documentariste ne laisse rien au hasard. Témoignages des éleveurs, interviews d’historiens, sociologues ou zootechniciens spécialistes du petit quadrupède rose, passage au lycée agricole pour une petite séance pédagogique sur l’enseignement de la production porcine, tout est mis en œuvre pour se familiariser avec l’animal et notre rapport à lui. Un document instructif à découvrir sur la page dédiée à Cousin comme cochon pour redécouvrir ce petit être qui peuple nos contes et légendes depuis toujours.

Documentaire en streaming #10 Les oeuvres vives

Dans ce long métrage documentaire, son tout premier en tant que réalisateur, Bertrand Latouche est à la fois narrateur et acteur. Marinier depuis quelques années, il habite sur son bateau et navigue sur l’Erdre, jusqu'à ce qu'un incident sur la coque l'oblige à se rendre au chantier naval Port-Lavigne, à Bouguenais, sur la Loire. Son séjour, véritable déclic, sera l'occasion de sortir la caméra pour recueillir, à nu, les témoignages d'autres mariniers dont les bateaux sont accidentés, mais qui s'avèrent être aussi des naufragés de la vie. Il capte les histoires d'hommes et de femmes qui naviguent, aujourd'hui, au gré de leurs envies mais qui ont tous en commun d'avoir connu, au moins une fois dans leur vie, une rupture, économique, amoureuse, professionnelle ou sociale, ayant entraînée un véritable changement de cap, parfois même en totale contradiction avec ce qu'ils avaient prévu de faire de leur vie...
Tous les détails de cette réalisation sur la page dédiée aux Œuvres vives sur KuB !

Documentaire #11 Avec mes abeilles

Le film documentaire d’Anne Burlot et Glenn Besnard Avec mes abeilles retrace l’histoire de notre lien si particulier avec ces petites bêtes. Ouvrières au modèle social éprouvé, les abeilles inspirent l’homme depuis toujours, au-delà de leur production de miel et de cire. Mais qu’est ce qui sous-tend cette relation unique ? Quel est le contrat moral passé entre les habitantes de la ruche et l’apiculteur pour cohabiter ?

Ce documentaire à revoir contourne la dramatique question écologique de la disparition des abeilles sans jamais l’éviter, et propose le témoignage de trois apiculteurs, en Bretagne, à Belle-Île en Mer et à Paris. Anne Burlot les interviewe et ils nous livrent leurs questionnements avec justesse et conviction. Tous ont en commun d’être épris de la majesté des abeilles et fascinés de leur rencontre avec elles. Avec pédagogie et douceur, la réalisatrice filme la nature environnante, ces travailleuses qui attisent notre gourmandise et les hommes et femmes qui apprivoisent leurs mouvements. Le film fait la part belle au son : du bourdonnement des essaims d’abeilles aux morceaux composés par Glenn Besnard, la musicalité des ruches et des chants grégoriens enregistrés pour l’occasion accompagne notre regard et nous plonge dans une expérience presque spirituelle. Encore plus de détails par ici sur KuB.

Streaming documentaire #12 Le dossier Plogoff

Retour sur l’insurrection des habitants du Cap Sizun dans les années 70 ! La raison du soulèvement ? Un projet de centrale nucléaire sur leur territoire, une presqu’île de 4 km de large seulement. La captation de cette lutte vieille de plusieurs décennies offre un écho des plus intéressants aux combats actuels contre la pollution environnementale. Un retour en arrière passionnant offert par un documentaire où se mêlent colère, détermination et humour des habitants filmés à l’époque.

Le dossier Plogoff, signé à l’époque par le cinéaste communiste François Jacquemain, peut aujourd’hui être considéré comme un film documentaire qui dévoile les prémices du mouvement écologiste en France. Les images de villages prêts à en découdre face aux gendarmes, aux CRS et au génie militaire et les témoignages d’habitants révoltés posent déjà les enjeux d’une lutte en faveur de l’environnement. Plus d’informations sur le mouvement anti-nucléaire et le contexte de projection du film sur la page consacrée au replay documentaire sur KuB.

#13 à #33 podcasts documentaires + films sur les peintres et dessinateurs

podcasts-documentaires.jpg
Nos 15 podcasts documentaires

Documentaire #4 Les voleurs de feu

Retrouvez ici la bande annonce de cette oeuvre (les droits de diffusion sur KuB sont arrivés à échéance).

Zoom sur la filière du photovoltaïque dans ce documentaire à voir en streaming réalisé par Brigitte Chevet. Il s’agit de retracer l’historique de l’énergie solaire au sein de l’Hexagone. Entre archives et témoignages, on assiste au face à face entre deux géants, le nucléaire et les énergies renouvelables. Du choc pétrolier de 1974 aux incitations financières mises en place par l’Etat français en faveur de l’énergie solaire en 2005, puis le moratoire de 2010 qui supprime des milliers d’emplois au sein de la filière photovoltaïque, le reportage documentaire interroge les différentes orientations prises au fil des décennies.

L’affrontement du nucléaire et du renouvelable est l’occasion de partir à la rencontre des différents acteurs du solaire : entrepreneurs dans le secteur photovoltaïque, fabricants et installateurs de panneaux, auto-consommateurs, chercheurs… Chaque interview permet de sortir du cliché qui colle à la peau de la filière solaire, celui d’une utopie, d'un doux rêve auquel il convient de renoncer. Plus de détails sur la réalisatrice et le film ici sur KuB.

Documentaire #34 Nicole et Félix

Philippe Guilloux a décidé de consacrer son documentaire à deux… documentaristes ! Nicole et Félix sont les talentueux auteurs du film Plogoff, des pierres contre des fusils réalisé à la fin des années 70 lorsque la population s’oppose à la construction d’une centrale nucléaire à la pointe du Finistère. Un document exceptionnel qui les amènera à gravir les marches du Festival de Cannes trente ans plus tard.

Le film documentaire s’attache à retracer le parcours atypique de ce couple de cinéastes militants. Un engagement hors du commun pour un territoire à découvrir sur la page consacrée à Nicole et Félix !

FIlm documentaire #35 D'escale en Eskal

Le documentariste Tanguy Alanou a filmé durant trois ans les travaux destiné à transformer l’Escale, l’ancienne discothèque d’Ouessant, en un pôle culturel rebaptisé l’Eskal. Sous l’objectif tendre et plein d’humour de sa caméra, c’est finalement tout un pan de l’histoire ouessantine et de ses huit cents habitants qui refait surface. Si le sujet du documentaire est bien la résurrection du dancing par Yann et Emilie Tiersen, ce film est aussi l’occasion pour le cinéaste de réaliser leur portrait.

Et lorsque le narrateur se met à parler en breton vers la moitié du film documentaire, on comprend qu’un basculement est en train de se produire. Pour découvrir cette belle mutation et le témoignage des îliens sur leur quotidien, c’est par ici !

Documentaire #36 Cochon qui s’en dédit

Jean-Louis Le Tacon, influencé par le travail de Jean Rouch, et par le cinéma de Buñuel et de Pasolini réalise avec Cochon qui s’en dédit en 1979 un pamphlet cruel sur l’élevage de porcs. Loin de la tradition du film documentaire militant de l’époque, le réalisateur alors étudiant en ethnographie propose une œuvre qui oscille entre réalisme et onirisme.

Tourné en Super 8, le film dépeint un système agro-industriel capitaliste en plein essor qui laisse sur le carreau les éleveurs et leurs familles. Il suit Maxime, éleveur breton. Un documentaire anthropologique qui fait scandale immédiatement. Les scènes sont d’une violence rare et amènent le spectateur à la limite de l’écœurement : le geste robotisé et sans âme de Maxime quand il nourrit ses porcs dans une ambiance sonore assourdissante ; les interviews de l’éleveur face caméra entrecoupées d’images où un chien dévore la tête décapitée d’un cochon, les travelings montrant des porcs à l’agonie ou gisant, morts, sur le sol de la porcherie ; les séquences de nettoyage des sols et cette voix épuisée : Y a toute cette merde qui n’en finit jamais de se décoller , avec l’éleveur pulvérisant son jet d’eau comme d’autres tiendraient une arme. On nage en plein cauchemar. Un témoignage édifiant qui résonne avec une actualité qui dure.
Tous les détails de cette réalisation sur la page consacrée à Cochon qui s'en dédit sur KuB.

Documentaire #37 Le gang des DS

Le film documentaire d’Antoine Garrec, électron libre de la création musicale et audiovisuelle, est comme une bonne recette de cuisine : vous auriez beau disposer des ingrédients, des quantités et des outils adaptés, vous ne pourriez jouir du résultat gourmand escompté là où le chef vainement copié y parvient avec décontraction. Documentaire ? Fiction ? Clip ? Reconstitution historique ? Docufiction ? Film d’archives ? Ne cherchons pas à trancher : Le gang des DS est un objet protéiforme, inclassable, qui mixe les genres et brouille les pistes tout en proposant une sincère investigation.

Pont L’Abbé, 1970. Un gang de conducteurs de DS aurait tiré des coups de feu dans les vitrines des commerçants. D’interviews croustillantes en recherches tout azimut, 30 ans après, le fils du tenancier du bar / restaurant / boulangerie (on vous a dit qu’on mélangeait les genres), alias Antoine Garrec, bigouden au pays des bigoudens plonge avec délice et facéties dans une enquête suite à une rencontre dans le village. La conviction qui anime le film est audacieuse de justesse : on peut tout raconter au cinéma, pourvu que l’histoire soit bonne et que le récit l’incarne au mieux. Ici, qu’importe si le réel auquel aspire Antoine Garrec tire son existence des mémoires écornées des habitants ou d’une mythologie bravache.

#38 à #68 31 documentaires sur la Bretagne et l'environnement

Documentaire #69 Hénaff, ou le mystère de la petite boîte bleue

Jean-Jacques Hénaff dans ses tiroirs

Une visite du propriétaire de l’emblématique maison Hénaff, ça vous dit ? Rien que de prononcer le nom de ce célèbre pâté, nos papilles s’affolent ! La célèbre petite boîte bleue originaire de Pouldreuzic, une petite commune du Finistère, a réussit à séduire le monde entier au fil des décennies. Dans ce replay documentaire, Jean-Jacques Hénaff, directeur de l'entreprise pendant plus de quarante ans, revient sur cette incroyable odyssée familiale de plus de cent ans.

Un documentaire qui ne laisse pas de place à la langue de bois ou à la promotion de l’entreprise. Une juste distance est préservée par le documentariste Gérard Alle qui cherche avant tout à dresser un portrait complet et instructif du chef d’entreprise et à retracer l’historique de la maison familiale qui a notamment prospéré en fournissant les matelots de la Marine Nationale juste après la première guerre mondiale. Une façon originale d’explorer un siècle entier de mutation du monde rurale en Bretagne… Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée au film sur KuB.

Documentaire #70 Voici le jour et nous y croyons

Préparation du spectacle à l'usine - Voici le jour et nous y croyons

Filmé sous le regard attentif de Sylvain Bouttet, le documentaire Voici le jour et nous y croyons se veut avant tout instructif, puisqu'il nous plonge au cœur des questionnements et des remises en question de toute une génération. Dans ce documentaire grand format, une bande de jeunes comédiens, trois garçons et deux filles d'à peine 30 ans, se regroupent, lors de l'été 2017, en pleines élections présidentielles, dans une villa Bretonne au bord de la mer, pour s'adonner au théâtre. Partant du constat que dans notre monde actuel tout est à refaire, ils décident de se focaliser sur le thème de la reconstruction afin de présenter leur travail lors de la quatrième édition du Lyncéus Festival. Entre improvisations et tranches de vie quotidiennes, ce collectif nous livre, sans filtre, les incertitudes et les doutes inhérents à leur génération, mais aussi leurs craintes et leurs questionnements sur des sujets capitaux tels que la politique, l'avenir et les enjeux actuels. Rencontre avec le collectif et les détails du tournage sur la page consacrée.

Documentaire #71 Léonarda

Leonarda-sourit,-G-Kozakiewiez

En hommage à son arrière grand-père, qui a quitté la Pologne à l'âge de 25 ans, pour ne jamais pouvoir y revenir, le documentariste Guillaume Kozakiewiez décide de faire le voyage inverse. Désireux de découvrir ses origines, il se rend à Czurki, en Belarus, afin d'y recueillir l'interview de Léonarda, son arrière grand-mère Polonaise. Arrivé sur place, il découvre une réalité bien loin de ce qu'il avait pu imaginer... C'est pourquoi il va falloir 4 voyages, pour que ce film documentaire en streaming, à la fois pédagogique et passionnant, voit le jour. Ces rencontres retracent la vie ordinaire d'une paysanne de 75 ans, attachée à ses petites habitudes quotidiennes, à sa famille et à sa terre natale, qui partage son temps entre sa cuisine, son potager et ses petits-enfants. Bien loin de notre société moderne, ce document, filmé avec émotion, nous ouvre les yeux sur un autre bout d'Europe, pas si loin de nous mais dans une telle autre réalité.
Plus d'informations sur Léonarda et sa vie sur la page consacrée à ce documentaire sur KuB.

Documentaire #72 Ce qui se joue la nuit

groupe anglais Ce qui se joue la nuit

La liste des artistes et groupes de rock propulsés par les Trans Musicales de Rennes introduit le film documentaire de Damien Stein qui a suivi, pendant une année, Jean-Louis Brossard, programmateur du festival depuis 1979. Les têtes d’affiches forcent l’admiration : Nirvana, Bon Iver, les Foo Fighters, Beck, Stromae, Björk, Portishead... À chaque édition, une sélection exigeante et avant-gardiste pour un amoureux du rock et de l’humanité comme il se définit lui-même.

Jean-Louis Brossard épaulé de son acolyte Béatrice Macé, tisse depuis près de 40 ans une relation complice et intime avec les artistes qu’il place sur le devant de la scène rock. Damien Stein se ballade avec énergie entre archives télévisuelles, images de concerts et interviews. Et cette silhouette, de dos, Jean-Louis Brossard, cigarette à la main et visage souriant, qu’il suit partout avec ferveur. Les artistes comme le programmateur se livrent avec une joie décomplexée dans un documentaire en streaming vivant, sous les lumières des projecteurs, dans un fracas de sons live. Toutes les informations sur cette réalisation par ici sur KuB !

Documentaire #73 Le vide dans la maison

cover-du-vide-dans-la-maison.jpg

Avec son documentaire Le vide dans la maison, Sylvain Bouttet filme un couple et dresse le portrait d’une histoire d’amour. Henriette est atteinte de la maladie d’Alzheimer et réside dans un centre spécialisé, dans le Finistère. Yves, lui, a toute sa tête, et il vit désormais seul dans leur maison. Le documentaire retrace leurs instants d’échanges, fugaces, précieux, des bouts de vie, un puzzle dont les pièces disparaissent progressivement et pour toujours. Un témoignage entre la vie et la mort.

En filigrane, c’est un documentaire de société qui se dessine : d’ici à 2028, 5 millions de français auront plus de 85 ans. Combien seront alors atteints de la maladie d’Alzheimer ? Comment seront- ils pris en charge et accompagnés ? Dans quelles structures ? Avec quel coût pour leurs familles ?
Plus d'informations sur cette réalisation sur la page consacrée au documentaire sur KuB.

Documentaire #74 et plus - Et aussi...

Glenmor l'éveilleur. En breton, glen, c'est la terre, mor, c'est la mer. Deux mots qui symbolisent la Bretagne. Deux mots réunis dans le nom de scène de celui qui a redonné aux Bretons la fierté de leurs origines et de leur identité.

Génération Diwan : l'histoire des années 70' en Bretagne, à travers l'aventure d'une bande de jeunes du Nord-Finistère qui ont voulu changer de vie et changer le monde, ou du moins la Bretagne. Ils voulaient chausser des sabots électriques, réconcilier tradition et modernité, liberté et enracinement.

Cause commune : la réalisatrice Sophie Averty se remémore, par les moyens d’un film, l’expérience vécue dans son village, quand sont arrivées une quarantaine de familles roms, indésirables à Nantes, tractant des caravanes hors d'âge.

Voici la colère bretonne : Jean-Louis Le Tacon filme les paysans qui apportent le ravitaillement et les vivres aux grévistes du Joint français à Saint-Brieuc en 1972. Il suit les grévistes qui séquestrent les patrons récalcitrants. La caméra devient une arme totalement intégrée à la grève.

Un théâtre sur la lune : esprit parfois mélancolique, hanté par la folie de son frère, Louis II de Bavière fut ce roi passionné par les arts, la poésie, la danse, qui voua sa vie à faire vivre l’imaginaire romantique de Wagner. Incarner ce personnage fantasque qu'est Ludwig est un travail d’orfèvre. Le documentaire Un Théâtre sur la lune raconte ce défi exceptionnel lancé par Madeleine Louarn aux comédiens handicapés de l’atelier Catalyse.

La bande du skate park : quatre petits mecs, 12-13 ans à tout casser, dévalent les routes de leur village en skate. Après La belle vie, la même histoire racontée dans une série en huit épisodes, toujours signée Marion Gervais.

Voix de garage : les mécaniciens en tenue bleue et rouge s’affairent autour de véhicules. Rugissement d'un moteur qu'on teste, fracas des vibrations d'une clef à chocs, vacarme d'un marteau qui frappe le métal... l’ambiance ordinaire d'un atelier de mécanique.

Tempête : les mécaniciens en tenue bleue et rouge s’affairent autour de véhicules. Rugissement d'un moteur qu'on teste, fracas des vibrations d'une clef à chocs, vacarme d'un marteau qui frappe le métal... l’ambiance ordinaire d'un atelier de mécanique.

La parole assassinée : pour son premier film, Alyson Cleret s’empare avec élégance d’un sujet dramatique, celui de la disparition, sous ses yeux, de la langue de ses aïeux. Sans pathos mais non sans émotion, elle piste les aléas de cette éradication organisée du breton.

Même pas peur : l’époque est à vanter l’individualisme, présenté à tort ou à raison comme nécessaire à la survie. À contre-courant, Françoise Bouard et Régis Blanchard nous proposent un film sur un groupe engagé dans une œuvre commune avec un souci primordial de démocratie.

La vie sexuelle de Peter Pan : à l’inverse d’une approche où poindrait l’apitoiement, le regard de Corto Fajal induit notre empathie sur la sexualité des personnes en situation de handicap. N'avons-nous pas tous des handicaps à surmonter ? Sous nos yeux, Jacques, faisant fi de sa lourde infirmité, parvient par moments à être libre, à échapper à son aliénation.

Ondes fragiles : Plum'fm est une radio associative rurale de libre expression où les maîtres mots sont intégration des différences, reflet de la diversité, prise de parole, écoute et solidarité. Les marginaux, les cas sociaux ont le même droit à la parole que les normaux. En leur ouvrant les micros, Jibé, éducateur spécialisé, fait tomber les étiquettes qui leur collent à la peau.

C'est là, c'est pas ailleurs : parallèlement à l'édification d'un centre culturel, un groupe d’une trentaine de personnes s’engage dans une aventure théâtrale intense qui les conduits à être les premiers à fouler la scène de Grain de Sel, à Séné, dans la périphérie de Vannes.

Sur la dalle : au tournant des années 60-70, le bocage en périphérie de Rennes a cédé la place à un grand ensemble : le quartier de Villejean. Lauriane Lagarde pose un regard d'aujourd'hui sur ce quartier rennais où elle s’est mise à l’écoute des habitants, chez qui sourd le sentiment de vivre dans un endroit pourri, où règne la pauvreté et la délinquance, mais aussi l'amélioration de la vie suite à une opération de rénovation urbaine.

COMMENTAIRES

  • 20 Septembre 2019 03:02 - juan carlos

    Nous n’irons plus à Varsovie j'aime beaucoup