NOLWENN KORBELL © Jérôme Sevrette

Nolwenn Korbell

  • chanteuse

3 février 1968 à Quimper

Nolwenn Korbell est originaire de Douarnenez.

Son père a été sonneur à Bourbriac et sa mère est la chanteuse Andréa Ar Gouilh.
Nolwenn Korbell a suivi des études au Conservatoire d'Art Dramatique de Rennes. Parallèlement, elle commence à présenter des émissions de télévision en breton sur FR3 Ouest.

De 1991 à 1999, elle vit entre le Pays de Galles et la Bretagne. Des deux côtés de la Manche, elle continue le théâtre, la télévision, elle double des dessins animés, enregistre des clips musicaux, le tout produit par FR3 et une chaîne galloise. Elle fait aussi du cinéma et tourne dans des courts et longs métrages d’Olivier Bourbeillon, Marie Hélia ou encore Sion Hymphries.

Durant cette période, Nolwenn fait également ses débuts officiels dans la chanson puisqu’elle enregistre deux albums avec le groupe gallois de folk-rock, Bob Delyn a’r Ebillion.

Son retour en Bretagne est marqué par un retour sur scène en tant que comédienne. Elle reprend également les doublages et enregistrements sur France 3 Bretagne.

En novembre 2003, elle sort son premier album N’Eo Ket Echu (Ce n’est pas fini). Album pour lequel elle sera récompensé par le Prizioù 2003, prix du meilleur album de France 3 Ouest.


En 2004, elle est lauréate du Grand Prix du Disque Produit en Bretagne et du Prix Imram pour l’ensemble de son œuvre en langue bretonne.

En 2005, ce sont, entre autres, La Maroquinerie à Paris, Bercy avec la Saint-Patrick, les festivals Voix de Pays de Fougères, de Cornouaille à Quimper et l’Interceltique de Lorient qui l’accueillent.

En 2006, sort un nouvel album Bemdez C’Houloù (Chaque jour de lumière) où Nolwenn explore de nouveaux horizons entre ballades et compositions s’inspirant des chants traditionnels de Bretagne et d’ailleurs. Celtica, le festival des Folklores du Monde de Saint-Malo, le festival Kann Al Loar de Landerneau, les fêtes maritimes de Ploumanac’h et Douarnenez, Carhaix et le Congrès International Celtique, La Saint Loup à Guingamp, les fêtes bretonnes de La Baule l’ont accueillie durant l’été 2006.

En 2006 Nolwenn commence à chanter en duo avec le guitariste breton, Soïg Sibéril. Leur travail se concrétise sur scène et avec leur album, Red, sorti en novembre 2007.

En 2009, c'est un nouveau projet : Noazh (Nue), aux couleurs rock-blues. En breton ou en anglais, sa voix chaude, claire et rayonnante pose ses notes sur celles de la guitare électrique de Didier Dréau ou sur les rythmes de la batterie de Jean Christophe Boccou.

En 2015, après plus de 10 ans de scène et de musique en groupe ou en duo avec Soïg Sibéril, après 4 albums remarqués par le public et les médias, après 2 ans et demi de théâtre, Nolwenn Korbell revient à la musique et au chant avec une nouvelle formation composée de musiciens virtuoses, culottés, inventifs et un peu fous, Alexis Bocher (violoncelle+électro), Youenn Rohaut, Floriane Le Pottier, Antonin Volson, Julien Stévenin et Didier Dreo (guitares).

En 2016 naît l’idée d'un projet de groupe, Nolwenn Korbell’s Band, à partir de la rencontre entre la chanteuse et le guitariste Frank Darcel (Marquis de Sade) en collaboration pour un titre de son groupe Republik, That kid is different, sorti en septembre 2016 sur la compilation Terres Neuves. Ce premier travail en commun donne envie de produire un album entier, aux sonorités plus pop-rock : Avel Azul, sorti le 20 avril 2018 sur le label LADTK. Cinq textes en bretons, deux en français et trois en anglais sont nés des inspirations conjuguées de Frank Darcel et de Nolwenn Korbell.
Retrouvez le clip Où sont les nôtres extrait de cet album, réalisé par Jo Pinto Maïa, sur KuB !

Les artistes associé·e·s à Nolwenn Korbell :
jo pinto maïa realisateur

Jo Pinto Maïa