Le féminisme en 14 films

Frida Kahlo Mistress bomb h

Sur KuB, la journée des droits des femmes, c’est toute l’année !

Qu’il s’agisse d'une création théâtrale produite par des militantes ou de la situation des femmes au travail, dans l’entreprise ou pour les tâches domestiques, qu’il s’agisse de violence conjugale ou d’oppressions sexuelles, KuB est là pour nourrir le débat, pour que l'égalité des sexes, le respect et la dignité des femmes ne soient pas de vains mots, et que la lutte pour les droits des femmes soit considéré comme une cause prioritaire, pour l’émancipation de tous.

​​Je les aime tous, film sur une militante féministe

Librement inspiré de la vie de l’icône féministe Grisélidis Réal, ce film rentre dans l’intitimité d’une prostituée qui écrit sur les hommes qu’elle reçoit chez elle. D’une façon subtile, ce court-métrage de fiction aborde plusieurs thèmes phares de la lutte féministe : la sexualité, l’indépendance, le consentement. À l’heure où la question de la prostitution fait débats entre les différents courants du féminisme, ce film tombe à pic en rendant hommage à une femme artiste, écrivaine et travailleuse du sexe qui a milité pour ses droits et ceux de ses conseurs.

Clichés, cinéma féminin

Retrouvez ici la bande annonce de cette oeuvre (les droits de diffusion sur KuB sont arrivés à échéance).

Parler de films féministes ne peut se faire sans montrer des films réalisés par des femmes, pour sortir du male gaze, le regard masculin qui caractérise quasiment toute la production cinématographique depuis sa création. Dans cette fiction courte, la réalisatrice Nadine Naous déclare vouloir représenter l’expression des différentes identités présentes au nous. En représentant une femme dans l’espace sécurisé et libre d’une chambre à soi, elle évoque aussi la condition féminine dans une société patriarcale telle que celle du Liban, pays dont elle est originaire. En effet, le corps de la femme dans l’espace privé et dans l’espace public est un enjeux majeur du féminisme contemporain, et il est ici subtilement abordé.

Retrouvez ici la bande annonce de cette oeuvre (les droits de diffusion sur KuB sont arrivés à échéance).

L’agression sexuelle et le viol sont un des grands fléaux de l’humanité, et les femmes en sont les principales victimes. Ainsi, c’est un des axes majeurs de la lutte féministe. Ce court-métrage de fiction féministe montre les vacanciers d’une plage bretonne, tous accaparés par leurs petits tracas, les empêchant de voir et entendre le drame se déroulant à quelques pas de leur chaise longue. L’agression sexuelle se passe hors champ, quelques indices visuels ou sonores suffisent à la faire exister pour le spectateur. En filigrane, le film montre que les violences sexuelles sont une réalité que tout le monde connaît mais que beaucoup préfèrent ignorer. Or, combattre les violences faites aux femmes doit être une lutte collective et impliquer un changement profond dans la société et les mentalités.

Anna Jaouen, fiction féministe

Dans ce film féministe, le réalisateur Maël Diraison s’engage pour la cause des femmes en dressant le portrait d’une jeune veuve qui doit se battre pour survivre. À la veille de la révolution sexuelle, les années soixante sont encore marquées par les histoires d’avortements clandestins, qui terminent parfois très mal. Car c’est bien ce dont il s’agit dans cette fiction, de la lutte pour le droit à l’avortement, au choix, à la libre disposition des femmes de leur propre corps. En ultime hommage à celles qui ont milité et permis de changer les choses, des images d’archives des manifestations féministes sont intégrées en post-générique.

À part entière, documentaire féministe

Ce documentaire rentre dans l’espace sécurisant de l’association rennaise Al Houda, où des femmes musulmanes conversent sur la question du port du voile. On sait à quel point ce sujet fait l’objet d’un nombre incalculable de polémiques et de débats, mettant très rarement à l’honneur les personnes concernées. Et c’est là que ce film, que l’on pourrait inscrire dans la pensée du féminisme intersectionnel, trouve tout son mérite. En donnant la parole à ces femmes musulmanes, militantes féministes, et en les représentant.

Nue, film féministe

Comment montrer le corps féminin à l’écran, sans tabou ni vulgarité ? Catherine Bernstein répond à cette question en livrant son corps nu à la caméra, avec une grâce et une maîtrise rares. Dans ce court-métrage féministe, la réalisatrice parvient à raconter à la fois son intimité et l'histoire de son rapport à ce corps. Alors qu'Hollywood a l'habitude de fragmenter le corps féminin (notamment en cachant la tête) et ainsi d'en faire un objet, Bernstein, avec sa voix et son visage, refait de la femme nue un sujet.

À l'heure où les études sur le female gaze se développent, cette œuvre indissociable du féminisme apparaît comme une véritable pépite. Ce film d’une grande douceur évoque aussi bien la condition féminine que l’acceptation de son propre corps en dépit du temps qui passe. Tous les détails à retrouver sur la page dédiée à cette réalisation.

Wonderclito

Ce petit film d'animation féministe est un manifeste didactique, éloge du seul organe de la création dédié au plaisir qui fait l'objet d’une méconnaissance maladroite, ou d'une ignorance délibérée. En 3 minutes et sous forme de documentaire animé, cette réalisation multiplement primée nous propose de retracer un véritable petit historique de cet organe, de sa découverte, en passant par les siècles d’obscurantisme à son sujet jusqu'à aujourd'hui. Le dessin permet à la fois une représentation exacte et sans gêne. Le tabou tombe même grâce à la reprise d’une musique au ton classique, hymne à la gloire du bouton visible pour un pas si petit organe que ça.
Vous en voulez plus sur le clitoris, ce super héros ? Rendez vous ici sur KuB !

Tous les jours

Si les femmes cadres sont plus nombreuses qu'il y a vingt ans, elles restent encore minoritaires par rapport aux hommes. La protagoniste de cette fiction féministe, qui occupe un poste à responsabilités, subit un harcèlement moral insidieux mais néanmoins abject de la part de son supérieur hiérarchique. Outre le harcèlement au travail, ce court-métrage glaçant aborde les thèmes de la santé mentale, de la place de la femme dans le monde de l'entreprise, et des hommes abusant de leur pouvoir. Rendez-vous sur la page du film pour en savoir plus !

Hedda

À l’origine de ce spectacle féministe, une nouvelle choquante venue de Russie, qui en 2017, adopte une loi visant à ne plus punir les violences conjugales.
Vibrant message de dignité et d’espoir, Hedda est un spectacle d’une grande puissance mis en scène et interprété par la comédienne Lena Paugam et écrit par l’autrice Sigrid Carré-Lecoindre. Née de nombreuses improvisations, cette pièce offre un regard cru et sincère sur les grands thèmes du féminisme. Le reportage de Sylvain Bouttet, nous permet de mieux comprendre les enjeux de ce spectacle passionnant. Une œuvre éprouvante et émouvante, à voir à l’occasion de la prochaine Journée internationale des droits des femmes. Plus d'informations sur cette réalisation à retrouver sur la page consacrée !

MLFMBH

Le féminisme occupe une part prépondérante dans l'album I’m girl, I’m proud du groupe Mistress Bomb H, comme le prouve le clip féministe du morceau MLFMBH. Confiée à David Moreau, la réalisation de ce titre se présente comme une succession de portraits de figures féminines illustres. Artistes, scientifiques, reines ou guerrières, elles donnent à voir le féminin dans toute sa richesse et sa complexité. Débarrassé de tout sexisme, ce clip incisif est aussi une grande réussite visuelle. Plus d'informations sur cette réalisation et le groupe par ici !

Au bonheur des femmes

Simone de Beauvoir, pionnière du mouvement féministe, aurait très certainement apprécié ce spectacle écrit et joué par un collectif de sept comédiennes. Il se présente comme un prolongement libérateur et décomplexé de la célèbre pièce Les Monologues du vagin. Ludique, joyeux et tendre, le spectacle séduit par son ton débridé et son authenticité certaine. Les histoires intimes et les questions graves (autour des violences sexuelles notamment) sont abordées avec une grande intelligence. Remarquables, les actrices au cœur de ce projet en font un salutaire plaidoyer contre toute forme de sexisme. Poursuivez par ici pour en savoir plus sur le collectif ou la mise en scène de ce spectacle.

Moonkup, les noces d’Hémophile

Peut-on concilier vision féministe et codes du film de genre ? Rarement appliquée dans le petit monde du cinéma français, cette recette détonante fait cependant merveille dans le court-métrage de Pierre Mazingarbe. Ce jeune réalisateur audacieux nous raconte une histoire de vampires en apparence classique, à une exception près : sa dimension résolument féministe. Dans un univers où vampires et humains cohabitent, les femmes doivent offrir leur sang menstruel pour assurer la paix.
Alors que la jeune Hémophile doit se plier à un mariage arrangé, sa sœur Éva décide de se rebeller pour mettre fin à l’oppression. Abordant le patriarcat, l’émancipation des femmes et le féminisme avec une originalité féroce, Pierre Mazingarbe signe un film court marquant, dont la dimension fantastique n’occulte à aucun moment le message libertaire autour de l’égalité des sexes. Tous les détails de cette réalisation à retrouver sur la page dédiée.

Iyawo

Hymne à l’indépendance féminine à travers le monde, Iyawo constitue autant un hommage à la féminité qu’un message fort dans la lutte contre les inégalités. Auteur-compositrice-interprète, Betty est ici, le temps d’une chanson, ambassadrice des femmes émancipées et respectées. En 2018, la jeune réalisatrice Lilas Barbier entreprend de mettre en images cette chanson. Pour livrer ce message militant, la réalisatrice choisit de mettre en scène des héroïnes fortes, combattantes et guerrières. Retrouvez le clip chroniqué sur la page dédiée !

Pascaline et Klara

Retrouvez ici la bande annonce de cette oeuvre (les droits de diffusion sur KuB sont arrivés à échéance).

Être une femme dans la vingtaine aujourd'hui, qu'est-ce que c'est ? Ce film féministe dresse le portrait de deux jeunes adultes en pleine mutation, avec tout le lot de doutes et de défis qui accompagne cette période charnière de la vie. Céline Dréan les a suivi dans leur quotidien, partagé entre les études, les petits boulots, la vie amoureuse, la famille, le tout sur fond d'élections présidentielles. Un documentaire sur la condition féminine actuelle, qui a le mérite de donner la parole aux concernées. Si vous souhaitez en apprendre plus sur le film et sa réalisatrice, cliquez ici !

COMMENTAIRES

  • 12 Mars 2021 00:18 - Evrard anne marie

    J’aime

  • 11 Mars 2021 09:52 - Mine Gisèle

    Très belle idée. Je vais decouvrir tout ça.

  • 9 Mars 2021 16:21 - Gabrielle Brodmann

    Belle découverte!

  • 5 Mars 2021 17:07 - Mermet Laurence

    Belle sélection à laquelle je vous suggère d'ajouter le magnifique film sur la sexualité féminine, "Eaux profondes" de Alice HEIT, artiste cinéaste/graveuse/créatrice textile établie à Plouégat-Guerrand (Finistère) : https://vimeo.com/ondemand/leseauxprofundes
    https://www.aliceheit.com/