portrait Irène Frachon par Vincent Gouriou

Irène Frachon

  • citoyenne engagée

26 mars 1963 à Boulogne-Billancourt

Diplômée de médecine en 1988, elle se spécialise en pneumologie à l’hôpital Antoine-Bécière à Clamart. Elle s’installe à Brest en 1996 et commence à exercer au CHU.

En 2007, après avoir constaté des cas récurrents d’affection cardiaque chez des patients traités par le Mediator, elle commence à étudier les liens entre la molécule et les pathologies. Les résultats confirment sa crainte, mais tardent à être rendus publics. Le médicament sera retiré des pharmacies en 2009. L’année suivante, elle publie l’ouvrage Médiator 150 mg : combien de morts ? mais les laboratoires Servier intentent un procès contre le sous-titre qu’ils jugent diffamatoire. Elle publie alors Médiator 150 mg : sous-titre censuré, toutefois le jugement, favorable au laboratoire sera annulé en 2011.

L’association Anticor lui décerne le prix Éthique catégorie Lanceur d’alerte citoyen, lors des prix Éthiques et Casseroles 2011.

Son combat a été retracé dans deux œuvres présentées sur KuB : le film La fille de Brest d’Emmanuelle Bercot, et la pièce Mon cœur de Pauline Bureau.