Dominique Cabrera cinéaste réalisatrice

Dominique Cabrera

  • réalisatrice

Dominique Cabrera est née en Algérie.
Après des études de lettres et de cinéma (IDHEC), elle y retourne pour réaliser en 1991 son premier documentaire sur des Pieds-noirs devenus citoyens algériens : Rester là-bas en 1992 et en 1993, Chronique d'une banlieue ordinaire, fait le portrait des habitants d'une tour du Val Fourré avant sa démolition et Une poste à la Courneuve en 1994 évoque les rapports des agents du service public et des habitants de la cité des 4000.
Tourné pendant toute l’année 1995, Demain et encore demain (journal 1995) marque paradoxalement son passage vers des fictions qu'elle tissera d'inspiration documentaire et peuplera souvent d'interprètes issus du réel.
En 1996 L'autre côté de la mer avec Claude Brasseur et Roschdy Zem explore les relations ambivalentes entre les Algériens et des Pieds-noirs d’aujourd’hui.
Les grèves des cheminots de 1995 inspirent Nadia et les hippopotames avec Ariane Ascaride et Thierry Fremont.
Le lait de la tendresse humaine est un film choral autour du babyblues avec Maryline Canto et Patrick Bruel.
Folle embellie en 2004 avec Miou-Miou et Jean-Pierre Léaud, est l’odyssée d'un groupe de patients échappés d'un hôpital psychiatrique en 1940.
Quand la ville mord, adapté de la série noire de Marc Villard, est le portrait d’une artiste malienne interprétée par Aïssa Maïga, prise dans un réseau de prostitution, qui se libère de ses proxénètes.
En 2012, Cabrera tourne Ça ne peut pas continuer comme ça ! co-production entre France 2 et La comédie française, fiction politique librement inspirée de la crise de la dette avec Aurélien Recoing, Muriel Mayette, Denis Podalydès, Sylvia Bergé, Serge Bagdassarian.
Elle réalise à l’été 2014 Corniche Kennedy, l’adaptation du roman de Maylis de Kérangal. Son essai autobiographique Grandir sort en 2013 et se voit multiprimé.
En 2019, Dominique Cabrera réalise deux formes courtes documentaires filmées à l’aide de son téléphone portable, en prise directe avec la réalité sociale et politique qui traverse la société : le mouvement des Gilets jaunes et la Marche contre les violences faites aux femmes.
Parallèlement à sa carrière de cinéaste, elle a enseigné à Harvard, à la Fémis et à la Sorbonne et joué au cinéma pour Marie-Claude Treilhou, Antony Cordier et Elise Girard.

Retrouvez Dominique Cabrera sur KuB avec le film Grandir sorti en salle en 2013, le long métrage dévoile les secrets, les joies et les peines de sa famille que la réalisatrice a filmé sur une décennie.