La danse contemporaine en 15 films

Blow the bloody doors off Catherine Diverrès

La danse est une pratique très répandue en Bretagne, qu'elle soit traditionnelle ou contemporaine, et parfois même à la croisée des deux ! Nous nous intéressons autant aux grands chorégraphes installés ou invités sur le territoire, qu'aux amateurs ou aux élèves de conservatoire. Ce qui compte c'est que tout le monde puisse entrer dans la danse.

Mon costume glazik

Questionner la place de la danse traditionnelle bretonne au sein de la danse contemporaine, tel est l’enjeu du spectacle Nask monté à Quimper par la compagnie des Rossignols du Stangala. Réalisé en 2018 par Maud Calvet et Joachim Bouyjou, ce documentaire de 52 minutes s’apparente à un passionnant portrait de groupe montrant le parcours d’artistes amateurs faisant face aux inévitables évolutions de leur discipline.

Le film accorde une place prépondérante à deux personnages essentiels, la jeune danseuse Orlane Méhu et l'impérieux chorégraphe Gwenaël Le Viol. Les rêves et les espoirs d’Orlane, ainsi que la créativité et l’exigence de Gwen, insufflent une dynamique puissante à la réalisation de ce projet scénique. Indispensables pour mettre en valeur les corps, les costumes, mêlant tradition et modernité, occupent là aussi une place de choix dans ce projet. Un très beau documentaire pour mieux comprendre le travail des compagnies de danse traditionnelle dans la société actuelle.

Pour en savoir plus sur cette réalisation mais aussi voir la captation du spectacle en entier, rendez-vous sur la page KuB consacrée au film !

Blow the bloody doors off!

En 2016, la compagnie de danse contemporaine de Catherine Diverrès entreprend de monter un spectacle audacieux intitulé Blow the bloody doors off! . Hervé Portanguen filme ici le processus de création de cette œuvre hors du commun. Il a pu suivre pour cela les temps initiaux de cette longue gestation, à Vannes, jusqu’à la première du spectacle au Mans. On comprend la dynamique du processus créatif à l’œuvre au sein d’une compagnie de danse professionnelle.
Retrouver plus de détails sur cette réalisation par ici !

Clip Travel Far

Danser partout. Danser tout le temps. Danser malgré soi. Danser pour se libérer.
Mélangeant la danse contemporaine et le hip hop, le danseur Seth Ngaba est le fil conducteur de ce clip. En totale liberté d’improvisation, ses mouvements d’abord heurtés dans un décor industriel suivent les accords folk du groupe Leïla & the koalas et laissent place à une gestuelle moins squelettique, plus décidée et plus libre dans un paysage de nature. Par un cheminement à travers des portes imaginaires,
François Langlais film cette chorégraphie introspective, d’un corps qui subit un monde parasite vers la liberté du for intérieur. L’esthétique est simple mais envoûtante.
Changement de décors, changement de rythme, le corps au centre de la ronde : l’illustration gracieuse du cheminement de tout un chacun vers la sérénité ?
Toutes les informations relatives à ce clip sont à retrouver sur la page dédiée.

Vous dansez ?

Venir du classique, repousser les normes de la danse contemporaine des années 1980’ et chercher des réponses dans la littérature, la philosophie et le butō, tel est le parcours détonnant de Catherine Diverrès que nous propose de découvrir ce documentaire. Un personnage singulier, qui percevant son art tant comme un engagement qu’une poésie, a su se faire un nom sur la scène internationale.

Pas à pas, Hervé Portanguen nous fait parcourir la vie de la chorégraphe et ses diverses fonctions à travers une abîme d’images qu’il lui fait revoir. Catherine Diverrès se remémore le chemin parcouru depuis le Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne qu’elle dirigeait, entre travail quotidien avec la compagnie et actions de sensibilisation, donnant également à voir au public d’autres figures tels Bernardo Montet, son partenaire d’innovation dès 1983, ou encore Kazuo Ohno. Un documentaire qui traduit bien la puissance de cette forme d’expression qu’est la danse contemporaine.

Plus d'informations sur ce documentaire et l’œuvre de la chorégraphe sur la page Vous Dansez ? Catherine Diverrès.

Clip Turn to dust

Turn to dust est un clip tout en opposition qui semble évoquer la folie, voire la paranoïa du jeune néo-prêtre au regard sombre. Luc, tout de noir vêtu suit à la trace le valeureux Cascadeur à travers différents paysages, à l’aide de son drone. Un objet qu’il dirige dans une pièce à l’esprit vintage, sa tour de contrôle.
Démarre alors une chorégraphie de danse contemporaine endiablée, totalement frénétique sous un soleil qui pénètre une pièce totalement vide. Il y a le danseur, une chaise, et sa prothèse qu’il utilise comme un partenaire, comme pour se combler, ne plus être seul. Alors quand Cascadeur, objet de transfert extérieur, devient poussière ou plutôt mouches, c’est le vide qui envahit Luc. Tout est fini, la quête se termine, les larmes coulent, le lit est vide.
Une chorégraphie tragique dont toutes les informations sont à retrouver sur la page consacrée à Turn to dust.

To be or not to be

Un duo de danseurs, Mani A. Mungai et Mike Hayford, propose une performance énergique et récréative lors de la dernière édition du festival DañsFabrik de Brest, sur la thématique du passage de l’adolescence à l’âge adulte.

Le spectacle To be or not to be est aussi la rencontre entre les univers de ces deux interprètes, l’un formé à la danse contemporaine natif de Nairobi, l’autre spécialisé dans le hip-hop originaire de banlieue parisienne. D’une grande force, cette performance endiablée distille une énergie communicative.
Plus d'informations sur cette création à retrouver sur la page consacrée au spectacle !

Plages de danse

Pour la troisième édition du festival Plages de danse, nous vous montrons les différents spectacles proposés au public. Une manière d’apprécier la vitalité d’artistes d’horizons divers, réunis à l’occasion de ces différentes manifestations scéniques. On pourra apprécier les numéros de danse contemporaine improvisés par Giulia Arduca, prenant place dans des lieux insolites parfois, en connivence totale avec le public.

Ces reportages nous présentent aussi le travail original de deux danseurs de hip-hop, Bboy junior et Amala Dianor, ainsi qu’une création inventive et théâtrale de Lhacen Hamed Ben Bella. La danseuse Thalia Ziliotis y réalise son étonnant Parcours arcosmique, alors que la Happy manif joue un spectacle unique à mi-chemin entre danse et déambulation. Toutes ces vidéos et bien plus d'informations par ici !

Clip Full cathedral

Full Cathedral est un titre du duo rennais Leska mis en image par William K. Sous un chapiteau et vêtue d’un simple justaucorps, la danseuse s’éveille doucement. Elle semble animée par le rythme saccadé du taïko (un tambour japonais) de son partenaire.L’homme torse nu mène la cadence avec une gestuelle frénétique. Une battle de danse semble se créer sous nos yeux, à travers la force et l’équilibre de l’homme et la sensualité et l’élégance de la femme. Sous des couleurs synonymes de rêves et des envolées de poussière, les mouvements s’enchainent. Leurs énergies évoluent crescendo et paraissent se lier l’une à l’autre.

Les mouvements chorégraphiques de la caméra entrainent le spectateur dans un tourbillon d’énergie. Un voyage sonore et esthétique mélangeant la grâce de la danse contemporaine au son du taïko. Tous les détails sur ce clip sur la page KuB dédiée !

Carne

Cette œuvre de danse contemporaine bénéficie d’une chorégraphie particulièrement énergique, construite autour d’anciennes images d’un peuple primitif vivant en Terre de Feu (Ushuaïa) prises par le missionnaire allemand Martin Gusinde. À travers cette structure, c’est le rapport au corps et au monde qui est questionné.

Bernardo Montet en profite par ailleurs pour se livrer à une réflexion poussée et ludique autour de la pensée du tremblement , concept cher au philosophe martiniquais Édouard Glissant. Il entend démontrer que la danse, dans ce qu’elle a de plus archaïque et traditionnel, constitue un moyen pour les peuples de se réapproprier leur corps et leur histoire.
Plus d'informations sur ce spectacle sur la page KuB consacrée !

Walk ! On the Wild Side

Présenté comme une balade chorégraphique, le projet Walk ! On the Wild Side mené par Rosine Nadjar consiste à réunir des élèves danseurs appartenant à quatre écoles de Vannes autour d’un spectacle commun, vivant et passionné. Pour l’occasion, la chorégraphe a conçu plusieurs sets de danse se déroulant au cœur de la nature du golfe du Morbihan.

La danse contemporaine permet de traverser le territoire et d’en restituer le contexte culturel avec naturel et simplicité. Occuper l’espace et travailler ensemble, au sein d’une même démarche physique et sensorielle, sont également deux des enjeux importants de cette performance collective. Ode à la liberté d’expression, ce ballet dansant évoque tout à la fois le rythme de la vie, l’échange et la solidarité.
Tous les détails de cette incroyable chorégraphie en plein air à retrouver ici !

Ouest

Carole Perdereau cherche à renverser les codes de la danse contemporaine avec son spectacle Ouest. Fruit d’une étroite collaboration avec ses danseurs, cette pièce atypique a été montée après la résidence d’une semaine passée au Centre d’art contemporain La Passerelle. Il en résulte une œuvre des plus originales, présentée à la manière d’une improbable scène de film.

A l’occasion du festival Dañs Fabrik, Carole Perdereau et les interprètes qui l’accompagnent sur scène interrogent tout à la fois les notions de temps et d’espace, la pièce est loin des standards de la performance scénique. Issus de la campagne bretonne, André Abhervé et Jean-Claude Prigent évoquent plus l’immobilité et la recherche du sens à travers la recréation du rythme du quotidien.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page KuB consacrée à cette création !

Backline

Centré autour de l’intimité et de l’identité, ce spectacle largement autofictionnel parvient à surprendre et émouvoir. Le danseur Thierry Micouin et Pauline Boyer cherchent à raconter, de manière aussi dynamique qu’originale, le lien étroit entre les sphères publique et privée dans le monde d’aujourd’hui.

Réalisé durant le festival Dañs Fabrik, ce reportage met en lumière l’exigence des deux artistes prenant part à cette performance. La musique punk-rock et les images de révolte viennent accompagner cette pièce de danse contemporaine à la scénographie étudiée. Tous les détails sur cette création sur la page dédiée à Backline.

Sanctuaire

En 2018, Yvann Alexandre a invité des élèves des conservatoires de danse de Bretagne à prendre part au spectacle Sanctuaire, joué dans le cadre du festival Plages de danse. Au sein d’une compagnie professionnelle de danse contemporaine, les apprentis danseurs ont ainsi la possibilité de participer à une master class exigeante et formatrice, se déroulant sur la presqu’île de Rhuys.

Réflexion autour du mouvement et de l’énergie, ce projet vise à diffuser la culture chorégraphique au sein du public le plus large possible. Brisant les barrières et s’adressant au plus grand nombre, cette expérience peut être perçue comme une initiation ludique à la scénographie et au travail d’une compagnie de danse.
Tous les détails sur la réalisation de ce spectacle sont à retrouver par ici.

En danseuse

Revenant à l’essence même de la danse contemporaine, « En danseuse » est une installation scénographique d’une grande beauté mise au point par l’artiste visuel Alain Michard. Celle-ci se compose de trois écrans placés côte à côte, qui permettent de voir se répondre les mouvements de onze chorégraphes de talent. Pour cela, chacun a été amené à s’interroger sur l’origine de sa manière de danser. C’est donc le corps dansant, dans sa plus simple expression, sans musique ni accompagnement, qui peut être pleinement apprécié.

Parfaitement dépouillées, centrées sur la gestuelle des danseurs, les images qui se télescopent sur les différents écrans permettent de profiter de l’élégance brute des mouvements des corps. Avec « En danseuse », Alain Michard s’interroge également sur la façon dont il est possible de filmer la danse pour restituer au mieux chaque geste et chaque émotion. Découvrez les intentions de l'auteur sur la page dédiée à cette oeuvre !

ESPACE PARTICIPATIF