Catherine Bernstein

Catherine Bernstein

  • réalisatrice
  • auteur

18 août 1964 à Paris

Catherine Bernstein grandit à Tours, qu'elle quitte après le bac pour venir étudier à Paris où elle suit des études de Lettres Modernes. Une fois obtenue son DEUG, elle obtient une Licence de cinéma à Paris-III.

Après avoir été assistante à la réalisation sur des longs métrages de fiction (Un monde sans pitié de Eric Rochant, La Vie des morts d’Arnaud Desplechin et L'Irrésolu de Jean-Pierre Ronssin...), elle réalise des courts métrages dont Zohra à la Plage (1996), prix du Jury de Ciné Cinéma, Prix Aaton du court métrage à Locarno, prix de Montecatine, et Pour la Vie (1998). Elle tourne en Allemagne trois documentaires, Oma (1997), prix du Jury au festival de Vic le Comte, Les Raisins Verts (1998), prix Jean Lodz de la SCAM en 2000, et Les Absentes (1999). Assassinat d’une modiste (2006) poursuit la quête quasi obsessionnelle de la cinéaste sur les traces du passé. En 2007, elle réalise une fiction, Le chant de la baleine. En 2009, elle tourne un court-métrage sur le corps, Nue, Prix du meilleur film à Saint-Petersbourg et sélectionné aux festivals de Locarno, Montréal, Nouméa, Douarnenez, Brest, Villeurbanne, etc. Un crime français (2011) retrace les circonstances de la disparition de Jean Zay, Ministre de Léon Blum assassiné par la milice. T4, un médecin sous le nazisme (2014) est un documentaire sur l’assassinat des handicapés mentaux sous le nazisme. Catherine Bernstein coréalise avec Assen Vladimirov Le Libraire (2015) sur la vie de Romain Gary en 1946 à Sofia, au moment de la descente du rideau de fer.

Elle travaille aussi sur des castings de longs (Oublie-moi, de Noémie Lvovsky, La Sentinelle, de Desplechin, etc…) et a écrit en outre deux scénarios de longs métrages, dont L'Homme qui n'existait pas, soutenu par la Fondation Beaumarchais.