J'ai dit oui aux Monologues du Vagin

J'ai dit oui aux Monologues du Vagin Genevieve Robin Anne Marie Villot

Bouleversées

Savoir regarder sa vie affective et sexuelle, ses désirs, ses douleurs, savoir dire non.

Si la parole des femmes ressurgit depuis plusieurs mois dans l’actualité, menant parfois à des conflits entre celles et ceux qui se posent en tant que représentants de la cause féminine, qu’en est-il d’une réflexion plurielle, considérant que chaque définition du féminisme correspondrait intrinsèquement à celle ou à celui qui se considère comme féministe ?
Dans une société où le corps des femmes s’est progressivement déshumanisé, la parole des femmes devrait-elle être uniformisée, sans référence à l’expérience personnelle ? Comment parler du ressenti, de l’intime, des particularités de chacune ? Au moment où les femmes commencent à se faire entendre, comment sortir des tabous, éviter la culture de la femme-objet, et apprendre à parler de sexe ?


Parfois une œuvre, une expérience, a le pouvoir de nous transformer.
Avec la complicité d’Ilse Tempelaar, Geneviève Robin nous invite à découvrir le témoignage de vingt comédiennes amateures qui ont joué les Monologues du vagin. S’approprier les mots, oser prendre la parole, aborder des sujets tabous, se décomplexer et, à travers son rôle, participer à l’éducation à la sexualité. À travers ces témoignages croisés, le film nous propose de découvrir les effets produits par la rencontre avec la pièce culte d’Ève Ensler. Un documentaire émouvant et pertinent qui montre le pouvoir du collectif dans la libération de la parole et la réappropriation du corps.

J'AI DIS OUI AUX MONOLOGUES DU VAGIN

un film d’Ilse Tempelaar et Geneviève Robin (2017 - 52’)

Entre 2004 et 2013, plus de deux cents finistériennes de tous horizons se sont prêtées à la création des Monologues du vagin, sous la direction de Geneviève Robin. Une œuvre chorale où se succèdent les portraits de femmes qui se racontent à travers leur intimité. Une fois posé le mot vagin, la parole est libérée et le discours s’ouvre sur l’histoire et le rapport à la sexualité de chacune.
Une vingtaine de comédiennes amatrices a accepté de raconter comment la création de cette pièce a changé leurs regards sur leurs propres vies sexuelles et affectives.
J’ai dit oui aux Monologues du vagin, c’est l’histoire de celles qui, acceptant cette aventure, ont eu ensuite envie de sortir du silence. Parler de leur première fois, d’humiliations qui jalonnent la vie de nombre de femmes, de l’éducation sexuelle qu’elles souhaitent pour les générations futures, chaque témoignage livre une facette de ce à quoi peut ressembler la vie d’une femme aujourd’hui. Sortir des représentations traditionnelles de la grand-mère, de la mère, ou de la fille, et simplement écouter ce qui a pu rester dans le silence pendant des années, pour reconquérir du pouvoir par la parole.

>>> un film produit par Anne Luart, SPIRALE PRODUCTION

Un formidable besoin d'expression

INTENTIONS
couverture les monologues du vagin éve ensler
LES PREMIÈRES PAGES DU LIVRE D'ÈVE ENSLER

par Geneviève Robin

Ce film s’est imposé comme une urgence par des femmes qui, en sortant de scène, m’ont susurré dans un élan d’émotion j’ai tellement à te dire ou j’ai besoin de te parler, pour ensuite me raconter des blessures et des expériences intimes. J’ai entendu des histoires qui m’ont bouleversée autant et parfois bien plus que les textes des Monologues. J'ai senti qu'il y avait là un formidable besoin d'expression. Qu’ont-elles à nous dire, à nous, spectateurs femmes et hommes, sur leur intimité ? Est-il possible à travers elles de voir et de penser autrement ?
J’ai donc recueilli, les récits d’une vingtaine d’entre elles, à propos de leur enfance, de leur adolescence, des changements en cours grâce auxquels elles arrivent à mieux exprimer et assumer leur sexualité.
Elles m'ont fait des confidences sur leur vie sexuelle, parfois gardées sous silence pendant toute une vie. Elles m'ont parlé du désir, du plaisir, de la soumission, de la stabilité ou instabilité de leur couple mais aussi pour certaines d'une liberté revendiquée, de l’éducation sexuelle qu'on transmet en tant que mère, avec ou sans aide de son partenaire. Et surtout, des mécanismes de transformation qui leur donnent la force et la volonté d’être en mesure de transmettre.

par Ilse Tempelaar

Beaucoup d’entre nous, femmes et hommes, cherchons à mieux connaître et revoir les bases sur lesquelles se construisent notre intimité et notre sexualité. Nous inventons de nouvelles routes, entre attachement et relations éphémères, agissant comme brise-glace ou par petites touches de rééquilibrage.
Dans ce documentaire, il s’agit des cheminements des femmes qui ont trouvé le courage de jouer Les Monologues du vagin en Bretagne. Je m'intéresse particulièrement à l'évolution intérieure de ces lectrices, liée au verbe. Est-ce que transposer amène à se transformer ?
En tant que sociologue, je travaille depuis 20 ans dans des projets en interface entre les populations d’Afrique de l’Ouest et des organismes techniques et financiers. Ce travail intuitif m’a souvent mené vers les femmes, car ce sont elles qui assurent la vie quotidienne de la famille,


et sont actrices de changement. En même temps, elles sont enfermées dans les rôles que la société leur attribue, par les interdits / agressions que la communauté leur impose / fait subir. En 2013, mon précédent documentaire traitait de l'excision par le biais d'une marche organisée par une association de Quimperlé jumelée à Nara au Mali, pour que cessent ces pratiques qui mutilent gravement les femmes dans la partie la plus sensible de leur corps. Ce type de blessures fait écho aux blessures des femmes d’ici, qui sont différentes mais génèrent aussi de la souffrance.
C’est à partir de ces expériences africaines que j’ai mieux compris les conditions des femmes d’ici, des enjeux de pouvoir qui se jouent entre sexes, des liens invisibles qui nous séparent et qui nous lient.

Geneviève Robin

BIOGRAPHIE
portrait Genevieve Robin J'ai dit oui aux Monologues du vagin

Directrice artistique de la Compagnie, metteur en scène, et comédienne, Geneviève Robin a travaillé 22 ans à Paris comme comédienne de théâtre, de radio et de télévision, puis, il y a 15 ans, elle décide de s'installer en Bretagne. Elle travaille alors, entre autres, avec le Théâtre de l’Instant, cette activité s'ajoutant à sa collaboration avec TV Breizh. Elle est traductrice anglophone pour le théâtre et c’est sous sa direction que les lectrices présentent depuis 2004 Les Monologues du vagin du mouvement V-Day en Bretagne.

Lire la fiche artiste.

Ilse Tempelaar

BIOGRAPHIE
Photo Ilse Tempelaar

Sociologue et cinéaste, Ilse travaille depuis 20 ans en Europe et dans les zones nomades en Afrique, sur la gestion des ressources naturelles, l’accompagnement des initiatives locales et le renforcement des organisations de base. En 2012, la camera prend le dessus, elle crée Nomadic Motion et commence à réaliser des courts métrages et des documentaires. Sa motivation : donner la parole, témoigner des changements et explorer les connections qui existent entre l’art, l’environnement et la société.

Le regard combattant

REVUE DU WEB

LE TÉLÉGRAMME >>> Les échanges touchants, poignants, souvent drôles et parfois très intimes, entre les lectrices et la metteur en scène autour de leur sexualité, ainsi qu'un entretien entre Geneviève Robin et Eve Ensler. Ce sont des confidences franches, en confiance, de femmes bretonnes, mais au caractère clairement universel, résume Ilse Tempelaar.

CRÉDITS

réalisation et montage Ilse Tempelaar
scénario Geneviève Robin, Ilse Tempelaar
d'après Les Monologues du Vagin, une pièce d'Eve Ensler traduite par Dominique Deschamps
image
Aurore Trémelet, Malo Delarue, Ilse Tempelaar
étalonnage Frédéric Fleureau, Ouest Editing

montage son & mixage Frédéric Hamelin, atelier sonore Chuuttt!!
son Maud Lafitte, Malo Delarue, Matt Grant
musique Coen Engelhard, Robin Engelhard, Marie-Pierre Pinard

productrice Anne Luart, Spirale Production
en coproduction avec Tébéo, Tébésud et TVR, chaînes locales de Bretagne soutenues par la Région Bretagne, et Nomadic Motion
avec la participation du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée
le soutien de la Région Bretagne
en partenariat avec la Fondation V-Day

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande