Nos 10 films qui parlent de sexualité

Nolwenn Korbell en symétrique nue

C’est le printemps, la saison du regain de sexualité ! Les oiseaux chantent pour attirer leurs partenaires, les fleurs s’ouvrent pour que les pollinisateurs viennent se masturber en elles… tout n’est qu’érotisme, sexe, libido, désir, plaisir !
L’Homme est pris dans le mouvement, se livrant sans tabou à ses pulsions. La presse fait des révélations sur l’orgasme, le coït, les phéromones, le clitoris (cet inconnu), non sans un petit détour par la sensualité et l’amour romantique (sait-on jamais). Libération des mœurs ? Qu’avons-nous fait de nos instincts ? Nous vivons dans une société hypersexualisée et pudique, hésitante sur ses pulsions de reproduction, cherchant ses normalités - homosexualité, hétérosexualité, bisexualité - chacun ses partenaires au risque du burn out psychique.

Breizh Erotik

Réalisé par Roland Thépot, ce documentaire s'intéresse à la place du sexe dans la culture bretonne. Pour cela, un important travail historique est de rigueur, qui passe par la mise en lumière de nombreux documents marquants autour de l’amour et de l’érotisme (chansons, dessins, etc.). Le film réunit également des témoignages éclairants, comme celui de Ninnog qui a traduit la célèbre pièce Les Monologues du vagin en langue bretonne.

Souvent considéré comme tabou dans la culture bretonne réputée austère, le sexe y occupe pourtant comme partout, une place importante. De manière didactique (à la manière d’Histoire de la sexualité de Michel Foucault), le documentaire revient sur le travail d’auteurs, de chanteurs et de dessinateurs pour lesquels le désir, la sensualité et le plaisir sont des sujets majeurs. Passionnant et instructif, le film se veut aussi ludique puisqu’il n’hésite pas à jouer la carte de l’humour pour évoquer des questions sensibles comme l’éducation sexuelle ou la représentation du corps.
Pour en savoir plus sur cette réalisation, rendez-vous sur la page consacrée sur KuB !

Nue

La nudité, le sexe et le rapport au corps féminin sont au cœur de ce court-métrage sensible et émouvant de Catherine Bernstein. En moins de 10 minutes, c’est l’intimité de la réalisatrice qui est dévoilée par le prisme de la peau et des différents éléments de sa physionomie. Ici, les yeux, les joues, les seins, le ventre et les jambes racontent une histoire personnelle avec une pudeur et une délicatesse hors du commun. Féminin et féministe, ce film à la portée universelle est une ode à l’acceptation de soi et au besoin d’être aimé(e).

Conçu en 2009, Nue a connu depuis un beau succès à travers le monde. Une réussite parfaitement méritée, le film parvenant, grâce au mélange de voix off et de gros plans corporels, à déployer un récit personnel et sexuel d’une grande beauté. Retrouvez en tous les détails par ici !

La vie sexuelle de Peter Pan

Ce documentaire souhaite mettre en lumière la sexualité des personnes en situation de handicap. Son réalisateur, Corto Fajal, suit le quotidien de Jacques, un trentenaire handicapé mais sexuellement actif, qui revendique son besoin de plaire aux femmes et de connaître le plaisir charnel. Malgré son corps distordu et ses difficultés à se mouvoir ou à se laver seul, son mental est parfaitement intact. Dès lors, pourquoi ne pas aspirer à la normalité ?

Condamnées à la chasteté par certaines idées reçues, les personnes handicapées n’en demeurent pas moins des hommes et des femmes comme les autres, avec leurs envies et leurs besoins. C’est ce que nous démontre avec beaucoup de pudeur ce documentaire poignant. Le réalisateur y interroge également trois femmes handicapées ayant partagé la vie de Jacques durant plusieurs années. La séduction et l’acte sexuel sont évoqués sans tabou, ainsi que les conséquences physiques comme psychiques du sexe. Plus de témoignages à retrouver sur la page dédiée à La vie sexuelle de Peter Pan !

Séduction

Chanteuse de pop urbaine aux textes délicats et féminins, Joanna a réalisé en 2018 le clip de son propre morceau Séduction. Ce petit film de 4 minutes s’apparente à une magnifique parade amoureuse où la musique, sensuelle et planante, semble dégager des phéromones qui rapprochent irrésistiblement les deux partenaires. À travers la musique et la danse, deux femmes cherchent à se rapprocher et à se séduire. Relevant autant de la déclaration d’amour que de l’appel à une libre sexualité, le clip brille par sa forme douce et lumineuse.

Attirées l’une par l’autre, les deux protagonistes se regardent, se séduisent et se captivent mutuellement. Les couleurs chatoyantes viennent éclairer leurs peaux et les baigner dans une atmosphère langoureuse, presque onirique. Les plans sur les peaux, les lèvres et les fleurs créent une imagerie érotique diffuse. Inspirée aussi bien par Mylène Farmer que par Lana Del Rey, Joanna livre un clip plein de tendresse et d’émotion, à l’image de sa musique tout en générosité. Retrouvez une chronique de ce clip sur la page dédiée à Séduction sur KuB !

Au bonheur des femmes

Pour Sigmund Freud : tout est sexuel. Ce collectif de comédiennes vannetaises passionnées ne saurait dire le contraire : dans leur spectacle : Au bonheur des femmes, le désir, l’instinct et les pulsions sexuelles sont vus comme autant de notions centrales dans nos vies. Ce court documentaire est consacré à la création d’un spectacle libre et joyeux qui parle de sexe, défini par ses créatrices comme un apologue utérin. Semblable à une étude de mœurs, ce constat des comportements sexuels entre adultes consentants touche par son regard cru et pertinent.

De sexe, il est en effet très largement question durant cette pièce de théâtre faisant souffler un incontestable vent de fraîcheur par sa liberté de ton et le jeu tout en sincérité de ses actrices. Les relations amoureuses, la force des sentiments, les rapports de domination et de soumission, mais aussi la banalisation des violences faites aux femmes, sont traités avec une grande justesse. Le spectacle n’est pas non plus dénué d’humour, lorsque les femmes parlent de clitoris, de coït et d’orgasme notamment. Plus d'informations et des témoignages autour de cette réalisation à retrouver par ici sur KuB !

Matin

En réalisant le clip du titre Matin du groupe Odezenne, Jérôme Clément-Wilz a souhaité prendre le contre-pied de l’aspect artificiel de certaines productions du genre. Il en résulte ce très beau clip de 4 minutes, naturaliste et presque documentaire, qui nous présente la passion amoureuse entre ces deux protagonistes. Mathurin, pêcheur obsédé par la mer, vit dans une cabane au bord des falaises bretonnes avec Hannah.

Le vent, les embruns, le clapotement des vagues sont autant de stimulations sensorielles qui rappellent la sexualité du jeune couple. Leur romance est relatée à travers les petits gestes du quotidien, en harmonie avec la nature. L’amour charnel est bien présent, tout comme le déchirement de l’inévitable séparation à venir. Omniprésente, la mer est une présence féminine tour à tour attirante et possessive, dont la couleur bleue irrigue l’ensemble de ce clip visuellement très réussi. Une chronique du clip et plus d'informations sur Odezenne sont à retrouver sur la page consacrée au clip !

Aymé(e) Désiré(e)

Raconter les premiers émois de la puberté, avec sincérité et bienveillance : quatorze adolescents relèvent ce défi, dans cette première mise en scène du comédien Julien Chavrial. Sur le thème de l’amour mais également du sexe, la pièce de théâtre Aymé(e) Désiré(e) a été présentée en 2018 lors de la deuxième édition du festival Eldorado. Véritable œuvre collective, elle part du mythe antique d’Éros et de Psyché pour libérer la parole de cette troupe d’apprentis comédiens.

Entre fiction et réalité, les jeunes acteurs du spectacle offrent une prestation remarquable d’authenticité. L’amour, le désir, la jalousie et la frustration font partie des nombreux thèmes abordés au cours de ce spectacle rafraîchissant. Les premières expériences comme les questionnements inhérents à l’adolescence sont traités sur scène avec franchise. C’est dans cet espace à nul autre pareil que tout peut être dit, sans crainte d’être jugé ou rejeté. Il ressort de ce spectacle, conçu de manière collégiale lors d’ateliers collectifs, un sentiment de liberté peu commun. Tout savoir de cette création par ici sur KuB !

Le temps d'une nuit

Rappeur parisien au parcours éclectique (il fut notamment professeur de français au Chili), Vincha fait figure d’exception dans le paysage français du hip-hop. Fourmillant de styles et d’influences, sa musique s’inspire largement du désir et des envies sexuelles. La preuve avec le clip réalisé par Paul Marques Duarte autour du morceau Le temps d’une nuit. De cette déambulation nocturne et érotique, le réalisateur tire un court film léger et coloré, où le sexe se veut comme un plaisir immédiat de tous les sens.

Très éloignée de l’esthétique habituelle des clips de rap, la mise en image du morceau de Vincha prend l’allure d’un conte désabusé, tendre et doux-amer. Le temps d’une nuit, comme son titre l’indique, les amants vont se croiser, se rencontrer, se désirer et s’aimer. A la manière d’un rêve éphémère, il n’en restera rien le lendemain matin. Avec ses lumières irisées, sa réalisation dominée par l’épure et son goût pour les désirs protéiformes, le clip de Paul Marques Duarte touche juste. Plus d'informations et une chronique du clip sur la page consacrée au clip sur KuB.

Et aussi...

Les Sexclus se penchent sur ceux qui, pour une raison physique, sociale, psychologique, n’ont plus accès, ou un accès extrêmement compliqué, à une vie sexuelle..

Wonderclito nous en dit plus sur le clitoris, longtemps ignoré par la médecine.

ESPACE PARTICIPATIF

  • 20 Mars 2019 20:06 - Didier M

    Je suis fatigué de vos choix éditoriaux. De plus en plus inintéressant, idée fixe, loin de la culture...
    Didier M