Vadrouille #2

Cornouailles debordantes cover

Cornouaille débordante

Cornouailles débordantes zoom

KuB poursuit son exploration estivale de la Bretagne par les œuvres de son catalogue. La 2e vadrouille culturelle vous mène en Cornouaille (en débordant un peu) grâce à 6 vidéos qui vous invitent à visiter leur lieu de tournage.

Techniques ancestrales qui modèlent le paysage, luttes victorieuses et utopies vivantes, ou encore artistes imprégnés du fort caractère de l’Ouest : c’est un pays battant, tourné vers l’avenir et ouvert aux visions singulières que vous donne à voir cette Vadrouille.

Pierres sèches au Cap Sizun

Les murs de pierres sèches, ça vous fait penser aux vacances en Provence, en Sardaigne ou en Irlande… Savez-vous qu’en Bretagne, nos ancêtres les Gaulois en ont édifié aussi ? Bâtis pour traverser les siècles, ils caractérisent des paysages secrets comme ceux du Cap Sizun. À l’écart des falaises spectaculaires, ils bordent les chemins de traverse. Fabien Serre est chargé de les répertorier dans le cadre du renouvellement du label Grand site de France, car les murets ne sont pas toujours très visibles et qu'ils portent une histoire parfois surprenante, comme ceux-ci, destinés à retenir la terre et à l’aplanir en haut des falaises, pour faciliter la remontée du goémon récolté en contrebas.

Donnez du sens à vos balades au Cap en apprenant à lire le paysage et ses usages grâce à ce reportage de l’émission Archi à l’Ouest.


INFOS PRATIQUES :

Vallon au sud de Lescoff

Accès libre

Plogoff, victoire des irréductibles bretons

Le Dossier Plogoff nous replonge dans les années 70 à une encablure de la Pointe du Raz, avec les gens d’alors, leurs visages, leur manière de parler, de s’habiller… Des êtres bien campés, enracinés, qui savent ce qu’ils veulent et ne veulent pas.
Pour ce qui est du projet de centrale nucléaire, c’est non. Et comme le chef de l’État s’était engagé à ne pas aller à l’encontre de l’avis des populations, le projet sera sans doute abandonné. C’est le contraire qui va se produire : le Cap Sizun se voit assiégé par l’élite de la gendarmerie nationale. Dès lors s’installe une confrontation dont le film rappelle l’argumentaire.

Ne passez pas à côté de l’histoire en visitant Plogoff. La conscience du danger auquel a échappé ce lieu changera votre flânerie en pèlerinage et rendra sa beauté encore plus émouvante.


INFOS PRATIQUES :

La pointe du raz

Visite en accès libre

La voie de Tao, alternative enchantée à Douarnenez

Série web de six épisodes en skateboard sur les routes de Bretagne, pleine de cheveux au vent, d’encres fraîches, de visionnaires méconnus.

Tao, la jeune voyageuse, élève le skate comme art de vivre.

Après une pause dessin dans la forêt féérique de Huelgoat et son chaos de rochers, Tao se retrouve un peu par hasard dans une soirée insolite aux Roches Blanches (Douarnenez), un ancien village de vacances transformé en squat, un lieu plein d’énergie créative qui accueille beaucoup de monde et où vivent une vingtaine de personnes.

Ce soir-là, on y célèbre un mariage. Un mariage comme on n’en voit pas tous les jours, sans papier, sans administration, simplement pour marquer l’union de deux personnes qui s’aiment.

Nul besoin d’être surfeur, skateur, ou squatteur. C’est surtout un désir d’utopie qui vous permettra de rencontrer l’esprit des lieux.


INFOS PRATIQUES :

Les Roches Blanches

Douarnenez

site en libre accès

LE GANG DES DS

PONT-L'ABBÉ

Un gars se fait toute une histoire autour d'un gang, pour finalement se rendre compte qu'il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire. C’est ainsi qu’Antoine Garrec résume son premier film : Le Gang des DS, un polar désopilant en pays bigouden. Un film-esquisse, plein d’énergie créatrice.

Dans les années 70 ou 80, une bande de jeunes aurait remonté la rue principale de Pont-l’Abbé à bord d’une ou plusieurs Citroën DS en tirant à coup de 22 long rifle dans les vitrines des commerçants. Le réalisateur enquête. A défaut de résoudre le mystère, il réalisera de vraies rencontres, passera de bons moments !

40 ans plus tard, l’évocation des années de délinquance de ces rebelles bigouden fait encore frémir d’émoi, de peur ou de plaisir, les acteurs et témoins de ce western local.

A visionner avant de traverser la ville pour chercher les bars concernés et espérer faire parler les habitués.


Infos pratiques :

Ville de Pont-L'abbé

À la chaîne à Lorient

J'écris comme je travaille / À la chaîne / À la ligne...
Raconter ce qui se passe à l'usine, raconter comment l'on vit quand on est asservi à la machine de production, inséré dans la chaîne, corvéable à merci, au jour le jour, dépendant du bon vouloir de l'agence qui vous casera sur un autre contrat, ou pas. Joseph Ponthus avait le profil idéal pour réussir ce pari.
Grand lecteur et déjà rôdé à l'écriture, il arrive à Lorient pour suivre la femme qu'il aime, et se retrouve au chômage. Le seul moyen de gagner des sous c'est d'aller dans la vache ou le poisson. Charger, décharger, décarcasser, débiter, encaisser... Un travail épuisant qui ramène Ponthus vers l'écriture, comme seul moyen de sublimer l'épuisement.

Imprégnés des mots de Joseph Ponthus, de sa colère et de la dignité des ouvriers, laissez vos pas vous guider sur la rade de Lorient, et prenez conscience du labeur de ceux qui font tourner les machines.


INFOS PRATIQUES :

Port de Lorient

Accès libre

Fabriqueurs d’images – Le lieu à Lorient

Produire une photo se fait aujourd’hui avec une telle aisance qu’on en oublie de quels processus techniques elle résulte. Au départ de l'histoire de la photographie, dans les années 40 du 19e siècle et jusqu’à l’avènement du numérique, il en était tout autrement. Il fallait composer avec la sensibilité d’une pellicule, son temps d’exposition, et le résultat ne se révélait qu’au tirage. Bien des photos étaient techniquement ratées et d’autres pour le moins étranges et inattendues. C’est sur ces aléas que la Galerie Le Lieu attire notre attention, par le biais de six photographes du 21e siècle qui ont réinvesti les techniques primitives de prise de vue - sténopé, photogravure, plaques de verre - dans le but de produire des images picturales qui nous font réfléchir sur le sens des images et de leur capacité à faire rêver.

Une exposition à ne pas rater, jusqu’au 27 septembre.


INFOS PRATIQUES :

Galerie Le Lieu

Hôtel Gabriel, Aile Est
Enclos du Port
56100 Lorient

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous

    KuB vous recommande