Les gardiens de la cité

cover-les-veilleurs rennes

De septembre 2012 à septembre 2013, chaque matin et chaque soir, au lever et au coucher du soleil, une personne a veillé Rennes pendant une heure. Pendant 365 jours, la chaîne des Veilleurs de Rennes ne s’est jamais interrompue. Depuis le toit-terrasse du bâtiment situé à l’angle du cours des Alliés et de la rue de l’Alma, ces observateurs ont questionné l’espace, ouvert leur regard à perte de vue, éprouvé la rencontre entre leur corps et le paysage…

LES VEILLEURS DE RENNES

Claude Guinard retrace l’expérience unique qu’a été Les Veilleurs de Rennes. Une occasion de porter un projet artistique tous les jours pendant un an. Un challenge car la taille de l’équipe des Tombées de la Nuit était sous-dimensionnée par rapport à la lourdeur et la durée du projet. Une communauté est ainsi née pour le prendre en charge collectivement, pour preuve, nombreux était présents pour la dernière danse. Un final à l’image de cette folle histoire : intense, intime et partagée.

365 jours de veille

LIVRET

Les Veilleurs de Rennes ont donné à l'équipe des Tombées de la Nuit l’occasion de porter un projet artistique tous les jours pendant un an, mobilisant les 729 participants. Une communauté est ainsi née, à l’image de cette folle histoire : intense, intime et partagée.

Hors du temps

REVUE DU WEB

LIBÉRATION, Édouard Launet >>> Rennes, veilleurs de l’éveil Voir, du haut d’un immeuble, le soleil se lever ou se coucher : le projet de la chorégraphe Joanne Leighton invite 729 personnes à ouvrir leur regard sur cet instant cosmique. Notre reporter, 165e inscrit, a pris son tour de garde.

CULTUREBOX >>> Tels des super-héros protecteurs des populations urbaines, des veilleurs nichent dans le ciel de Rennes depuis quelques semaines, dans le cadre d'un projet artistique qui intrigue la ville à l'aube et au crépuscule. Suspendus derrière une vitre à 32 mètres au dessus des rumeurs de la ville, coupés du monde, hors du temps, les veilleurs de Rennes observent leurs contemporains chaque jour pendant une heure au lever et au coucher du soleil.

Place Publique, Xavier Debontride >>> Le regard des Veilleurs a transformé les Tombées de la nuit Durant un an, 729 personnes auront veillé sur Rennes depuis l’abri en bois installé au sommet d’un immeuble de bureaux dominant l’esplanade Charles de Gaulle. Cette performance chorégraphique imaginée par l’artiste belgo-australienne Joanne Leighton a suscité un réel engouement. Au point d’influencer en profondeur la programmation de l’édition 2013 des Tombées de la Nuit, à laquelle est rattaché ce spectacle pas comme les autres.

CRÉDITS

une performance imaginée par Joanne Leighton
un récit de Claude Guinard

filmé par Hervé Portanguen, Tom Durand
photographies Laurent Guizard
sons de la ville Sarah Kuntz

réalisation Serge Steyer
une co-édition KuB - Les Tombées de la Nuit

Artistes cités sur cette page

Claude Guinard

Claude Guinard

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande