Pierres précieuses de la pointe du Van

Pierres seches archi à l'ouest

Les murs de pierres sèches, ça vous fait penser aux vacances en Provence, en Sardaigne ou en Irlande… Savez-vous qu’en Bretagne, nos ancêtres les Gaulois en ont édifié aussi ? Bâtis pour traverser les siècles, ils caractérisent des paysages secrets comme ceux du Cap Sizun. À l’écart des falaises spectaculaires, ils bordent les chemins de traverse. Fabien Serre est chargé de les répertorier dans le cadre du renouvellement du label Grand site de France, car les murets ne sont pas toujours très visibles et qu'ils portent une histoire parfois surprenante, comme ceux-ci, destinés à retenir la terre et à l’aplanir en haut des falaises, pour faciliter la remontée du goémon récolté en contrebas.
Dans les années 60, des ethnologues qui étudiaient la composition des murets ont décelé ponctuellement des stèles gauloises réemployées notamment de part et d’autre des accès : ces korn porchet empêchaient l’entrée des animaux. La paysagiste Marie Garnier du CAUE attire notre attention sur la biodiversité favorisée par l’empilement de pierres sans liant, qui accueillent toute sorte de petits auxiliaires et de végétaux – dont certains sont comestibles !


Son collègue Olivier Hérault, paysagiste et murailleur explique la structure des murets et en donne les quatre règles, faciles à reproduire dans son jardin. La première, c’est l’assise (ou semelle), posée sur un sol libéré de la terre végétale, pour assurer un fond bien dur. Ensuite, il faut veiller au contact, puis au croisement et au pandage, légère inclinaison qui donne au couronnement une largeur légèrement inférieure à la base. Vous pouvez faire appel à une bande de copains pour lancer votre chantier ou, en cas de flemme, en acheter des tout-faits, enserrés dans du grillage de fer, appelés gabions. Vous pouvez ensuite les ensemencer avec des végétaux au système racinaire peu vigoureux. Des cistes, cinéraires, hélianthèmes, sedums, valérianes et nombrils de Vénus, mais surtout pas de lierre !

UN SAVOIR FAIRE ANCESTRAL

Archi à l'Ouest est le magazine d'architecture co-produit par TébéO et les CAUE des Côtes d’Armor, du Finistère et du Morbihan, présenté par Frédéric Lorenzon.

Les nombreux avantages de la pierre

mur en pierre seche archi a l'ouest gros plan

par le CAUE Finistère

Éléments marquants du Cap-Sizun, les murs en pierres sèches sont les grands oubliés d’un paysage en perpétuel mouvement. Les pierres se déchaussent, les murs disparaissent sous la broussaille ou sont remplacés hâtivement par des clôtures préfabriquées. À l'occasion du Printemps de l’Architecture en Finistère, le CAUE organise chaque année un atelier de restauration d’un mur abimé. Cet atelier comprend deux parties : une lecture de mur pour bien comprendre les techniques constructives et les atouts des murs dans le paysage (capteur de biodiversité, protection face aux vents, variété des typologies…), suivie de la restauration d’un linéaire de mur.


Le CAUE est un outil départemental dont les statuts et les missions sont fixés par la loi sur l’architecture du 3 janvier 1977. Refondé par décision du Conseil départemental en septembre 2013, le CAUE du Finistère est une association guidée par une mission de service public. Sa fonction principale est l’amélioration qualitative du cadre de vie, avec et pour les habitants, dans l’ensemble et la diversité des territoires composant le département.

Au jardin !

REVUE DU WEB

LE MONDE JARDINAGE >>> Si vous voulez construire votre propre muret en pierres sèches c'est par ici.

UNESCO >>> L’art de la construction en pierres sèches est classé au patrimoine culturel immatériel depuis 2010.

GREEN & CRAFT >>> Claire Cornu, architecte-urbaniste, délivre pour l'ICOMOS, une organisation internationale non-gouvernementale qui œuvre pour la conservation des monuments et des sites dans le monde, un rapport sur la Pierre sèche, la tradition au service des terroirs durables.

Crédits

présentation et rédaction Frédéric Lorenzon
réalisation Tom Gonzales
mixage Tudi Le Nédic

diffusion Maxime Lever
responsable d’antennes Koulm Lucas
directeur Tébéo & Tébésud Bertrand Le Néna
assistant image Théo De Loor

production Tébéo / Tébésud
avec la participation des CAUE des Côtes d’Amor, du Finistère et du Morbihan

ESPACE PARTICIPATIF

  • 23 Juin 2020 00:17 - LESTREHAN Renée

    Reportage très intéressant. On trouve ce type de murs en pierre sur le chemin de douanier de Doelan à Clohars Carnoet.

// Anonymous

KuB vous recommande