Nos 18 films d'animation

soeur lola qui gambade

Le film d'animation est un lieu privilégié de l’expression graphique, une porte grande ouverte sur l’imaginaire. Les réalisateurs construisent parfois leurs histoires en adaptant des bandes dessinées ou des livres illustrés. Découvrez nos 18 meilleurs films d'animation ci-dessous !

Le petit dragon

Dans ce film d'animation en stop motion de Bruno Collet, le personnage principal est une figurine de Bruce Lee endormie dans sa boite de collection depuis plus de 30 ans. Au réveil, pour Le dragon réincarné, la fierté est de mise, il retrouve son effigie sur tous les supports qui l’entourent. Il est un véritable super-héros. Fidèle aux rôles joués dans le cinéma hollywoodien des années 70 et encouragé par cette notoriété flagrante, il va se mesurer aux colosses de l’époque moderne qui le défient. Mais la lutte est rude dans cette aventure face à des alter-ego animés, électroniques ou virtuels. Le frêle jouet, produit dérivé parmi les autres, ne fera pas le poids. Pourtant, la star chinoise des arts martiaux semble immortelle tant est prégnante la force de l’imaginaire de ses fans, enfants et plus grands, qui en font un héros intemporel. Découvrez-en plus sur ce film d'animation !

Têtard

Le réalisateur de Tétard est un dessinateur, illustrateur de nombreuses séries de dessins animés. Pour ce film d'animation, Jean Claude Rozec a choisi l’aquarelle, une palette graphique qui ajoute au caractère inquiétant de l’histoire qu’il a inventée. Pur imaginaire ou simple souvenir d’enfance ?

Lola rêvait de l’amour exclusif de ses parents. Mais Gaspard est né. Et il s’acharne à vouloir la suivre, l’imiter, tout simplement ne pas la quitter. Alors Lola lui raconte des histoires. L’histoire de son adorable petit frère, enlevé par une horde monstrueuse et remplacé par… lui ! Une créature tout droit sortie du marais toxique voisin et qui aujourd’hui lui pourrit la vie. Qu’il retourne d’où il vient s’il ose !

Loin des décors sucrés et des chansons douces de Disney, ce conte inspiré des légendes bretonnes fera peut-être culpabiliser les ainés tyranniques.

Apprenez-en plus sur cette oeuvre sur la page qui lui est consacrée !

La maison de poussière

Par ce film d'animation emprunt de nostalgie, le réalisateur Jean-Claude Rozec rend hommage à l'immeuble de Lorient dans lequel il a vécu enfant. Yvette, expulsée d'une tour condamnée, se rend chaque jour sur le chantier de démolition. Un soir, elle s'apprête à partir, quand elle aperçoit des enfants s'engouffrer dans le bâtiment. Elle se lance alors à leur poursuite, n'imaginant pas une seconde l'aventure qui l'attend. S'abandonnant à ses propres souvenirs, elle ne voit pas le temps passer quand tout à coup la grue reprend son travail de destruction. Va-t-elle réussir à sortir à temps ? De la bande sonore aux graphismes aux couleurs sombres, tout est fait pour plonger le spectateur dans un monde imaginaire, où s'entremêlent mélancolie et frisson. Retrouvez tout les détails de cette réalisation sur la page dédiée à La maison de poussière sur KuB !

Calypso is like so

Ce film en stop-motion de Bruno Collet fait partie des films d’animation qui ont fait date dans l’histoire du réalisateur. En effet, l’épisode de Calypso is like so centré sur le personnage de serial killer de l’acteur Robert Mitchum séduit Turner Classic Movie, une chaîne américaine qui lui commandera une petite série humoristique. Intitulée Rest in Peace, cette dernière met en scène un psychopathe cinéphile.

Dans le court métrage à l’origine de ce beau projet, on retrouve le style inimitable de la production hollywoodienne en studio des années 50. Le lover à la bouche sensuelle se transforme sous nos yeux en un terrifiant prédateur accumulant les cadavres au fil des saisons. Une véritable caricature des figures héroïques et diaboliques endossés par Mitchum tout au long de sa carrière qui ne manque pas de faire rire aux éclats le spectateur ! Envie de découvrir une énième aventure de Robert ? Direction le plateau de tournage, par ici !

Le Cid

Lorsque le film d’animation s’empare d’un grand classique de la littérature française, il ne fait pas les choses à moitié ! Transformer les personnages du Cid de Corneille en insectes costumés, c’est le pari osé d’Emmanuelle Gorgiard. Loin d’être arbitraire, son choix obéit à une logique profonde. Pour la réalisatrice, la petite troupe d’insectes animés incarne particulièrement bien les enjeux de la tragi-comédie.

Rodrigue et Chimène s’aiment. Mais voilà que l’amant doit venger l’honneur de son père en tuant celui de sa bien-aimée. Cette dernière veut alors la mort de Rodrigue et craint tout à la fois de l’obtenir. Si l’interprétation des acteurs carapacés respectent l’esprit cornélien, la pièce finit malgré tout par déraper : mémoire approximative des comédiens, duels chorégraphiés tantôt comme une corrida tantôt comme une danse sévillane... Une approche satirique et des partis pris esthétiques qui font de ce court métrage une adaptation originale ! Envie de redécouvrir un texte incontournable de notre patrimoine littéraire français ? Rendez-vous sur la page dédiée à la scène animalière d’Emmanuelle Gorgiard.

Cul de bouteille

Le film d’animation de Jean-Claude Rozec nous fait découvrir le monde à travers les yeux d’un enfant myope. Loin d’être un obstacle, son problème de vue lui permet de laisser libre cours à son imagination. En effet, à travers sa vison trouble, toutes les scènes peuvent être sujettes à interprétation : un chantier se transforme en un formidable monstre glouton, le visage d’un adulte en colère en un cyclope amusant… Mais le jour où les lunettes lèvent le voile sur cet univers enfantin, un quotidien peu reluisant s’impose soudain au petit rêveur.

Cul de bouteille est une belle métaphore qui évoque la force de l’imaginaire capable de nous extirper d’un réel trop dur ou angoissant. Quoi de plus adapté qu’un dessin animé pour figurer ce subtil passage de la réalité au rêve et inversement ? La preuve sur la page dédiée à l’histoire d’Arnaud et de ses affreuses binocles !

Le dos au mur

Le personnage du film d’animation de Bruno Collet n’est pas banal ! Il s’agit d’un petit homme tronc, un objet métallique condamné à retenir un volet ouvert depuis sa naissance. Obligé de faire face au temps qui passe, à la dégradation, à la décomposition, il nous livre une vision poétique de l’existence.

Dans Le dos au mur l’animation fait des prouesses, chargeant les objets d’une humanité touchante. Tout au long du court métrage, des lieux, des objets, des matériaux inertes se parent d’une énergie inédite au gré des saisons. Le réalisateur parvient même à suggérer une histoire d’amour impossible entre l’attachant loquet et un bouchon de radiateur aux charmantes formes féminines. Un petit chef d’œuvre à visionner d’urgence ici !

Colocataires

Voilà un film d’animation qui semble avoir été dessiné à la pointe du crayon ! Camille, le personnage principal, y promène sa silhouette élancée nous engloutissant dans son quotidien routinier réglé comme une horloge. Chaque jour, la sonnerie du réveil, les repas du chat et les gestes répétitifs de son travail de caissière rythment son emploi du temps sans surprise. Le dessinateur va se charger de bouleverser ce scénario trop fade.

L’histoire se corse soudainement lorsqu’un homme s’introduit dans le logement jusque là partagé par la femme et son matou. L’intrusion effrayante de l’étranger fait glisser le film dans le fantastique, des éléments rouges vifs s’imposant sans crier gare dans le dessin grisonnant. Le graphisme en noir et blanc nous engloutit peu à peu et l’on a l’impression soudain que tout nous échappe. Un équilibre peut-il être restauré ? L’intégration est-elle envisageable ? Réponse sur la page consacrée à Colocataires !

Thermostat 6

Le film d'animation Thermostat 6 est une puissante métaphore dénonçant la situation climatique actuelle. Le scénario de ce court-métrage, des réalisatrices, Maya Av-ron, Marion Coudert, Mylène Cominotti et Sixtine Dano, est éloquent. Une famille imaginaire, confrontée à un problème de fuite, ne fait rien pour réparer son logement et va, de ce fait, finir confrontée à un véritable déluge. L'habitation symbolise la terre, la fuite, les dérèglements climatiques, et chaque membre de la famille est une caricature parlante des membres de notre société. Du Jean Foutiste au conservateur en passant par les différents acteurs de la surconsommation, chacun trouve une bonne excuse pour ne pas s'occuper du problème. Seul le militant écologique, représenté dans le dessin animé par la fille, semble concerné. Mais, seul, il ne pourra pas faire grand chose... Entre déni, aveuglement et transfert de responsabilité, ce film animé sarcastique dénonce une triste réalité, celle du réchauffement climatique et de ses terribles conséquences, contre lesquelles aujourd'hui personne ne se bat vraiment. Plus d'informations sur cette réalisation de fin d'études sur la page dédiée à Thermostat 6 sur KuB.

Le bien chasser

Fruit d'une collaboration réussie entre Kawanimation et le studio rennais Personne n'est parfait, la série animée Le bien chasser nous livre sa propre interprétation d'une pratique ancestrale aujourd'hui controversée : la chasse. Savant mélange entre les souvenirs d'enfance et le savoir-faire des 4 réalisateurs, Maxime Paccalet, Boris Bleghiti, Pierre Razetto et Dimitri Cohen-Tanugi, ce film d'animation, présenté sous forme de BD animée, compte 13 épisodes, au cours desquels vous ferez connaissance avec des personnages imaginaires, hauts en couleurs ! Caricatures burlesques de chasseurs, Derrick, Riton, Bébert et leur bande d'acolytes vous feront découvrir, au fur et à mesure de leurs activités, les multiples facettes de leur passion ainsi que les différents stéréotypes qui circulent à son sujet. Ces dessins animés graphiques, aux ambiances et décors lumineux, sont présentés sous forme de petites histoires drôles, relatant sur fond d'humour noir des tranches de vie à la campagne. Ils s'adressent davantage aux parents qu'aux enfants, ou tout au moins à un public averti. Retrouvez tous les épisodes de cette série par ici sur KuB.

Le Quatuor à cornes

Toute la famille sera à coup sûr séduite par les graphismes en 2D du Quatuor à cornes, un film d'animation en stopmotion et ici en breton, mis au point par les réalisateurs Arnaud Demuynck et Benjamin Bottela. Adapté de la bande dessinée La Clef des champs, ce dessin animé vous fera découvrir l'épopée improbable de 4 vaches déjantées. Sous l'impulsion d'une mouette, les vaches en cartoon décident un beau jour d'abandonner leur champ pour partir à la conquête de la mer ! Les drôles de caricatures bovines, aux allures et caractères aussi complémentaires que différents, vont dès lors vous faire vivre une série d'aventures rocambolesques. Elles feront également connaissance d'autres personnages qui ne manqueront pas d'ajouter encore un peu plus de piment et de suspens à cette histoire ! Retrouvez tous les détails de la réalisation du Quatuor à cornes par ici sur KuB.

Rétrospective Body

Subjugué dès l'âge de 6 ans par le cinéma, et plus particulièrement les dessins animés de Disney, Michel Body décide de mettre son imaginaire au service de cet art toute sa vie durant. Dans le choix Rétrospective Body, vous découvrirez cinq courts-métrages bien représentatifs des techniques graphiques expérimentales qui lui sont propres, telles que le grattage sur pellicule ou encore l'utilisation de papier découpé. Parmi eux, le film d'animation Feu est un exemple parlant de la plus-value qu'il arrive à apporter aux dessins des illustrateurs et à l'autre dimension qu'il arrive à donner à ses films animés. En effet, derrière ce cartoon graphique et ludique mettant habilement en scène la grande aventure de l'Humanité, vous ne pourrez qu'admirer le travail exceptionnel du réalisateur qui arrive à donner une impression de rapidité du défilement des images, sur fond de rythme saccadé par le biais de la transmission du flambeau, d'un personnage historique à l'autre. Feu, d'autres courts métrages et une interview de Michel Body à retrouver sur la page consacrée sur KuB !

Une balade à la mer

Laissez vous surprendre par le film d'animation Une balade à la mer, pour lequel Damien Stein a tenté l'expérience inédite d'appliquer la technique de stopmotion sur des images réelles. Vous y suivrez le périple d'un petit homme en BD qui décide de libérer son poisson rouge de son bocal. Dans ce film tourné en intégralité en dehors des studios, l'auteur a réussi l'effet qu'il escomptait, à savoir marquer un net décalage entre la rapidité des humains et le petit personnage de bande dessinée plus lent. Le montage du son, les décors filmés sous un angle qui les rend démesurés, et l'accélération des mouvements de la ville sont autant de techniques utilisées par le jeune réalisateur pour dénoncer à demi-mots une société de plus en plus inconsistante et menaçante, où le stress et la nervosité occupent une place de choix. Plus d'informations sur cette réalisation par ici sur KuB.

2 ou 3 choses que je sais de la Bretagne

Si vous souhaitez vous familiariser avec l'histoire et la culture de la Bretagne, faites-le de façon ludique en admirant les graphismes particulièrement explicites du film d'animation 2 ou 3 choses que je sais de la Bretagne. Interprétation toute personnelle des auteurs Mireille Boucard et Bruce Krebs, ce film présenté sous forme de petite bande dessinée graphique se place sous le point de vue d'une mouette, vous permettant de découvrir le territoire sous un angle différent. Tout au long d'un scénario bien ficelé, vous verrez défiler de multiples personnages : une bigoudène qui joue de sa harpe, un capitaine de bateau, des touristes qui nettoient les plages, etc., qui sont autant de caricatures typiques de l'identité Bretonne. Vous prendrez également connaissance d'événements marquants de la région. Tous les détails à découvrir sur la page consacrée à cette réalisation sur KuB.

Karel fracapane

Le film danimation Karel Fracapane met joyeusement en scène le premier morceau du deuxième album musical de Mermonte. Tout droit sorti de l'imagination débordante de Gérald Fleury et Timo Hateau, ce clip met en œuvre un savant mélange entre des prises réalisées à l'extérieur et d'autres concoctées en studio, pour arriver à un clip regorgeant de scènes improbables. Des techniques de stop motion en passant par l'utilisation de maquettes, jusqu'aux nombreux dessins photocopiés en noir et blanc pour être coloriés, tout est fait par les illustrateurs pour donner vie aux différents éléments du décor et aux objets inanimés.
Une chronique de ce clip et toutes les infos sur sa réalisation par ici sur KuB.

Au coeur des ombres

ombre menaçante - au coeur des ombres

Les amateurs du genre seront séduits par le film d'animation Au cœur des ombres, qui regroupe tous les marqueurs du surréalisme noir des studios hollywoodiens, tout en prenant soin de les déconstruire un par un... Mélange astucieux de scènes de cinéma et de dessins, ce film s'évertue à titiller l'imagination du spectateur et c'est un pari réussi ! Natalia occupe un emploi rébarbatif à la banque des cœurs, quand elle reçoit une mystérieuse invitation pour le club Private Eye. Elle décide de s'y rendre et fait alors connaissance avec un homme qui s'est fait voler son cœur. Elle accepte de l'aider à le retrouver. Confrontés à toute une série d'événements improbables, vont-ils parvenir à leurs fins ? Vous le saurez en regardant ce film animé dont le stop-motion et la pixilation renforcent le côté onirique, et accentuent les atmosphères de mystère et de danger omniprésentes et savamment pensées par l'auteur.
Toutes les infos sur cette production nommée aux César 2019 sur la page dédiée sur KuB !

Tempête sur anorak

bleu - jaune - rouge sur un scooter - Tempête sur anorak

Tantôt scénariste, créateur de décors ou illustrateur, Paul Cabon revêt autant de casquettes qu'il n'utilise d'effets d'animation pour les dessins de son court-métrage Tempête sur anorak. Vous y découvrirez deux inventeurs d'une machine à transporter dans le futur, qui souhaitent profiter d'une tempête, pour l'expérimenter. Mais rien ne va se passer comme prévu ! Comment ce film d'animation va t-il finir ? Certainement pas comme vous le pensez ! En effet ce cartoon au scénario éclectique et aux effets graphiques très réussis n'a rien d'un dessin animé normal, et surtout pas la logique ! Plongez-vous dans les intentions de Paul Cabon sur la page consacrée à cette réalisation sur KuB !

Un homme est mort

Film Un homme est mort Cover

Un homme est mort est un film animé adapté de la BD des dessinateurs Kris et Davodeau, qui est elle-même une adaptation du film d'Éluard portant le même nom. Tous trois relatent l'histoire vraie d'Édouard Mazé, qui, en manifestant comme tant d'autres afin d'obtenir de meilleures conditions de travail, s'est fait tué d'une balle en pleine tête par les forces de l'ordre. Les trois auteurs, Étienne Davodeau, Kris et Olivier Cossu ont voulu rendre hommage aux hommes et aux femmes sans qui il n'aurait pas été possible de reconstruire les villes dévastées par la seconde guerre mondiale. Dans ce court-métrage engagé, tout est fait pour vous plonger dans la triste réalité quotidienne des ouvriers de cette époque. La bande sonore de ce film, la qualité de ses dessins et le formidable travail des illustrateurs en matière de 3D donnent sans conteste un nouveau souffle à la reconstruction de Brest en 1950, vous permettant de l'appréhender d'un œil nouveau.
Le film, une conférence illustrée, et même un ciné-concert sont à retrouver sur la page consacrée à Un homme est mort sur KuB.

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous