L'ATELIER DOCUMENTAIRE

Danse-poussin-making-off Shaïna et Clémence Dirmeikis

Au moment où son documentaire est achevé, l'auteur /l'autrice revient sur l'origine de son projet, et la manière dont il/elle a pu le concrétiser. Comment le sujet s'est révélé, comment des personnages l'ont incarné, les difficultés rencontrées, les scènes marquantes... L'atelier documentaire est une série qui permet de mieux saisir les processus de création d'une œuvre pour ensuite en avoir la voir avec plus d’acuité.

Une collection en partenariat avec la Scam

TRAVAILLEUSES, TRAVAILLEUSES

Cinq femmes du pays de Lorient, coiffeuse, secrétaire, maraichère, serveuse et directrice financière, évoquent la passion, le stress, le manque ou la fatigue que leur inspire le travail, à la fois source d’émancipation et d’aliénation. Un jour, elles ont tenté de s’affranchir de leur servitude et de réinventer leur vie au travail. Mais leur liberté a parfois eu un prix.

La réalisatrice Sonia Larue raconte sa réalisation et sa rencontre avec ces Célestine des temps modernes. Découvrez le film complet par ici sur KuB, et toute la filmographie de Sonia Larue sur sa fiche artiste.

BIENVENUE MISTER CHANG

Laëtitia Gaudin-Le Puil, coréalisatrice avec Anne Jochum de Bienvenue Mister Chang, revient sur la genèse et le processus de fabrication du film.

Le 26 février 1982, le village de Lanvénégen accueille 21 réfugiés laotiens et hmongs sous la bruine. Ils seront bientôt le double. Ces familles ont fui le Laos, trouvé refuge en Thaïlande, ont survécu aux Viêts et aux épidémies. Trente-cinq ans plus tard, Laëtitia Gaudin-Le Puil retrouve sa copine d’enfance Maryse Chang. Ensemble, elles remontent le temps, bousculent leurs mémoires et celles de Monsieur et Madame Chang.

Retrouvez le film en entier sur la page consacrée sur KuB, et les biographies des réalisatrices Laëtitia Gaudin-Le Puil et Anne Jochum sur leurs fiches artistes.

L'OR DES MAC CRIMMON

Patrick Molard est l’héritier d’une dynastie de sonneurs de cornemuse, les Mac Crimmon de l’île de Skye, grands maîtres du pibroch. Capable d’en déchiffrer les manuscrits, il n’est pourtant pas écossais mais breton. Il l’enseigne en reliant comme ses maîtres chaque morceau à des émotions et à des récits légendaires. L’humour, la tragédie, le mythe, l’histoire s’entrecroisent ici pour alimenter la quête de toute une vie, menant du ventre de la cornemuse au jazz, en passant par la cour des Rois

Le réalisateur Gérard Alle raconte la génèse et le processus de fabrication de son film L'or des Mac Crimmon.
Retrouvez toute la biographie de Gérard Alle sur sa fiche artiste sur KuB.

LES ILLETTRÉES

Lampaul-Guimiliau, octobre 2013 : après 8 mois de lutte, les abattoirs Gad ferment. 889 employés sont licenciés. Quatre ans plus tard, quelques-uns acceptent de raconter l'après : les petits boulots, les formations, les réussites, les échecs. Aux détours de ce parcours malheureusement classique du demandeur d'emploi, ceux qu'un ministre de l'économie a qualifiés d'illettrés nous dévoilent leurs blessures. Car avec la perte de leur emploi, c’est aussi leur environnement social et la confiance en soi qui ont disparu. Des traumatismes qui sont autant d'entraves à la quête d'un nouveau travail, au démarrage d'une nouvelle vie.

Philippe Guilloux, réalisateur du film revient sur la genèse et le processus de fabrication de celui-ci.
Retrouvez la biographie et la filmographie de Philippe Guilloux sur sa fiche artiste sur KuB.

L'OMBRE DE VENCESLAO

Caroline Rubens, réalisatrice de L'ombre de Venceslao, revient sur la genèse et le processus de fabrication de son film.

De juin à octobre 2016, se crée sur le plateau et dans les coulisses de l’Opéra de Rennes, L’ombre de Venceslao, écrit, composé et mis en scène par un trio d’origine argentine. L’équipe de techniciens et chanteurs est jeune et cet opéra est un défi pour chacun ! Mise en place des décors et lumières, répétitions au piano, essayages des costumes, collaboration entre musicien et metteur en scène, le film accompagne la création du monde vu par Venceslao, un monde haut en couleurs, comme une résistance à l’infortune.

Découvrez le film complet par ici, et la biographie de Caroline Rubens sur sa fiche artiste.

UN THÉÂTRE SUR LA LUNE

Avec les comédiens handicapés mentaux de l’atelier Catalyse, ancré à Morlaix, Madeleine Louarn mène une expérience de théâtre singulière, joyeuse et extraordinairement fertile. Ce documentaire retrace l’aventure de la création de Ludwig, un roi sur la lune, depuis les répétitions à la grande première au 70e Festival d’Avignon !

Les réalisateurs Jean-François Ducrocq et Éric Chebassier racontent la genèse de leur film Un théâtre sur la lune, des premiers refus des télévisions à la fin du montage, à Mellionnec. Retrouvez plus de détails encore et une interview de Madeleine Louarn sur la page consacrée au film sur KuB.

JE NE VEUX PAS ÊTRE PAYSAN

C'est l'histoire d'une rencontre sur le tard d’un fils avec son père. Une rencontre franche à l’heure pour moi d’une certaine maturité, d’une sortie irrévocable de l’enfance. À la veille pour lui, de quitter ce qu’il a mis une vie à construire.

Je ne veux pas être paysan, à retrouver bientôt en entier sur KuB.

AU PIED DE LA LETTRE

Marianne Bressy, auteure et réalisatrice de Au pied de la lettre, revient sur la genèse et le processus de fabrication de son film.

Ce film c'est l'histoire de Gérard, illettré, son combat pour exister. Avec lui nous découvrons un monde secret qui se construit dans la honte, là où les gens tombent au pied de la lettre, et se relèvent... À 50 ans Gérard sait enfin lire et écrire. Mais quelle trajectoire pour en arriver là ? Comment exercer un métier, comment réapprendre ? Comment être père et transmettre ? Ce film est le récit initiatique d’un cheminement vers le savoir. Un voyage intérieur pour reconquérir une place dans la société, et redevenir l'acteur de sa propre vie..

Plus de détails sur cette réalisation sur la page consacrée au film sur KuB et la biographie de Marianne Bressy par ici sur KuB.

LE SOLDAT DE BOUE

En 1914, Mathurin Méheut n'est pas encore l'icône de l’identité culturelle bretonne qu'il deviendra par la suite, mais il est déjà reconnu en tant qu’artiste. Il a 32 ans, séjourne au Japon grâce à une bourse de la Fondation Albert Kahn ; en quelques jours, il passe de Kyoto à Arras, de la cérémonie du thé à la mitraille qui hache les corps et les paysages. Hubert Budor s’empare de ce moment-clé de la vie du peintre, pour tramer un récit où se mêlent ses œuvres croquées sur le vif, sa correspondance avec son épouse Marguerite, et des archives de 14-18.
Rencontre avec Hubert Budor, auteur et réalisateur du Soldat de boue, qui revient sur la fabrication de son film.
Retrouvez plus d'informations sur ce film et sur Mathurin Méheut sur la page dédiée sur KuB, et la biographie d'Hubert Budor par ici.

ULTIMA VERBA

Marie Blanken et Éric Prémel reviennent sur le processus de réalisation de leur documentaire Ultima Verba.
Ultima Verba raconte le souffle d’un homme, Gérard Gartner, né en 1935, manouche et rom, qui, avant d’être artiste habité par le feu et la matière, a été boxeur, embaumeur, garde du corps de Malraux, cafetier, porteur aux Halles de Paris, écrivain, militant... Gérard Gartner a un chalumeau dans la tête. Gouailleur et philosophe, séducteur et libertaire, il organise l’escamotage final de ce qu'il a construit, afin de libérer la matière et de se rendre libre. Un film où l’on trinque, où il est question de l’âme tsigane, de la boxe, de la fidélité, de transhumances et d’anarchie, de l’art et du recommencement, du beau et du laid, de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, qui parle de la mort et surtout de la vie. C’est la destinée choisie d’un homme, une tragédie joyeuse. Ce qui a été va disparaître...
Plus de détails à retrouver sur cette réalisation sur la page dédiée, et les biographies des réalisateurs sur KuB Marie Blanken et Éric Prémel.

L'ART DE L'AUTRE

Mariano Otéro et Jean-Pierre Le Bozec ont consacré leurs vies à la peinture. À 74 ans, ils s'engagent dans une aventure artistique et humaine inédite. Ils s'apprêtent à faire leurs portraits respectifs en changeant de place et de rôle, tour à tour modèle et portraitiste l’un de l’autre. Ce jeu de miroirs les amène jusqu'au musée du Prado à Madrid, face à une œuvre majeure de Vélasquez Les Ménines qui marque l’histoire de l’art en questionnant le rapport du peintre à son modèle. Dans l’intimité de leurs ateliers et au cours de ce voyage se poursuit l'histoire d'une complicité de plus de cinquante ans. Le temps d’un film, la rencontre et l'art du portrait se confondent. Antoine Tracou, auteur et réalisateur de ce film revient sur sa genèse et son processus de fabrication.

Retrouvez tous les détails de ce documentaire par ici sur KuB, ainsi qu'une biographie d'Antoine Tracou sur sa fiche artiste.

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande