Nos 10 films de combat

coups en couple epsylon

Un film de combat regorge souvent d'affrontements entre rivaux qui semblent invincibles. Des arts martiaux de Bruce Lee à la boxe de Rocky, tous les coups sont permis pour sortir vainqueur de l'enchaînement des scènes de bagarres. Il faut beaucoup d'actions et de fureur de vaincre pour devenir une légende !

Cette force mentale et physique est souvent nécessaire pour faire entendre ses idées dans nos sociétés : les réalisateurs de ces films de la vie réelle nous montrent alors de vrais affrontements.

Quand Il s'agit de lutter contre soi-même, le film est plus calme et la rage de vaincre toujours omniprésente. La confrontation est intérieure, souvent contre la maladie ou certaines pensées. Découvrez sur cette page nos 10 films de combat !

Zones - une furieuse confrontation

Ce film de combat de Jean-Baptiste Bonnet oppose des promoteurs et une population minée par le chômage. Avec deux points de vues divergents, Madeleine et Pascal ne se ménagent pas, mais tentent coûte que coûte de comprendre l’autre. Un conflit fraternel au coeur de leurs journées, rythmées par la bagarre et les cris incessants. Difficile de trouver un terrain d’entente à propos d'un projet qui détruirait le terrain de jeu de leur enfance. Un quotidien devenu pesant pour la bande de potes qui aspire à une vie meilleure. Une guerre environnementale à découvrir plus en détails ici.

Le petit dragon - Bruce Lee est de retour

Le petit dragon de Bruno Collet tisse une histoire inspirée par le culte voué à Bruce Lee. Surnommé le roi du kung-fu, il a été le premier acteur asiatique à jouer dans un film de renom à Hollywood. Ce sont à la fois ses capacités physiques et sa personnalité qui sont mis en avant dans ce film d'animation plusieurs fois primé.

Détenue dans une petite boîte, la figurine en caoutchouc ne demande qu’une seule chose : jouer dans les meilleurs films de combat. Cette chambre sera son terrain de jeu. De la table de nuit à la moquette sale en esquivant les bières vides, il se prépare au combat. Bien loin des bagarres spectaculaires des films coréens, le petit bonhomme se défend fièrement. Un coup de pied à gauche, un autre à droite… aucun mouvement ne lui résiste. Ou presque. Apprenez-en plus sur l'action de ce film sur cette page.

C'est plus le paradis - tous les coups sont permis

Entre deux sourires, C’est plus le paradis symbolise la vie de couple : passionnée et tumultueuse. Le combat les aide à extérioriser et soulager leurs peines à travers la boxe et le cross-fit. C’est alors un couple en colère qui, sans aucune retenue, se retrouve sur le ring.

Ce film signe la fin d’un couple heureux. La bagarre n’effraie ni l’un ni l’autre à en juger les coups de pieds et revers qu’ils encaissent. La violence ne résout rien et entraîne parfois des blessures irréversibles. Confrontation sanglante où ni l'un ni l'autre ne lâchera le morceau. Collaboration entre Epsylon et Melissmell, apprenez-en plus sur leurs intentions sur cette page.

Son indochine - une guerre inoubliable

La guerre d’Indochine a laissé des séquelles pour beaucoup et certains éléments ne s'effacent plus de leurs esprits. C’est le cas d’Émile, 80 ans, qui a vécu cette guerre et qui tente tous les jours de lutter contre ses démons. Ce vieil homme pourtant bien entouré se souviendra des rencontres troublantes qui auront marqué son séjour là-bas.

Portrait en images animées par Bruno Collet, ce film fait ressortir les souvenirs d’Émile lors d’un anniversaire en famille. Grâce à une technique de dessin fascinante, l’impact des combats spectaculaires menés par le héros se révèle. Ils ne sortiront jamais de sa mémoire. Son Indochine, un film de combat bouleversant inspiré de plusieurs histoires vraies à retrouver ici.

Mer - un combat intérieur

Face à la nature, un homme réfléchi, s’y confond. Il se noie dans les herbes hautes et nage dans la mer profonde et tumultueuse. Le son des vagues l’attire et il plonge contre vents et marées avec un seul objectif : survivre. Son instinct lui demande de persévérer, d’avancer pour mener son propre combat face à l’immensité de l’océan. La peur l’anime quand l’eau s’éclate sur les rochers.

Réalisé avec d’incroyables plans sous-marins, Mer témoigne de la lutte que l'homme doit mener face aux éléments. Dans des conditions physiques extrêmes, Claude doit affronter l'océan. Il danse au fil des vagues et un combat spectaculaire s’anime : celui de son corps au rythme des vagues. Tenu en haleine dans ce film d’action sans parole, le spectateur se laisse guider par les sons. Pour en apprendre plus sur ce film, rendez-vous sur cette page

La danse de la vie

Contraste entre le noir des forces de l’ordre et le jaune des gilets, ce film retrace la route d’une population révoltée fin 2018. Prêts à entrer en guerre, ces militants se sont faits connaître en l’espace de quelques mois. Un peuple en colère dont la lutte s’est généralisée dans bon nombre de villes françaises. Ces manifestations ont donné lieu à des combats parfois spectaculaires.

La danse des gilets jaunes, réalisé par le cinéaste et chercheur en sociologie Patrick Prado, condense les images et textes qui ont retenti durant l’une des crises les plus importantes du 21ème siècle. Un film à visionner plus en détail par ici.

Salto mortale

Antoine est un acrobate équilibriste qui n’a pas peur d’être suspendu à un fil, jusqu’au jour où il est victime d’un tragique accident. Son combat, il le mène d’une main de maître en se produisant à nouveau sur scène comme quelques années auparavant. C’est avec son talent et sa motivation qu’il donne un spectacle plein d’émotions. Il joue, tous les jours à son poste de combat, avec cette blessure qui fait désormais partie de lui.

Salto Mortale est un film plein d’espoir. Toujours souriant, Antoine Rigot réapprend à se déplacer sur son fil. Courageuse lutte avec lui-même, cette vidéo retrace le chemin parcouru depuis son accident. Un parcours de légende à visionner sur cette page.

Combat ordinaire

Dans un quotidien compliqué, le chanteur de Nous!Bizarre retrace le combat qu'il mène par la psychanalyse. Enfermé dans sa réalité, il extériorise son malheur en enchaînant les coups de pieds et de poings, dans les murs. Au poste de combat, ses outils sont la pioche et le marteau, et toujours protégé de son casque, il tente de s’en sortir. Son rôle est joué par un acteur qui affirme ses angoisses par ses gestes et ses paroles.

Combat ordinaire poursuit la guerre des sentiments parfois réprimés. Découvrez-en plus par ici.

Le dossier Plogoff

À la fin des années 70, quand l’industrie s’apprête à poser ses bagages au Cap Sizun, les habitants n’hésitent pas à défendre coûte que coûte leur territoire. À la pointe de la Bretagne, une petite ville se voit assiégée par les gendarmes et contrainte à l’installation d’une centrale nucléaire. Pourtant, impensable pour ces Bretons de de ne pas lutter contre les activités d’EDF et de l’État. Estimant que l'impact du projet est trop important sur l’équilibre naturel de la faune et de la flore, ils enchaînent argument après argument pour convaincre de l'incongruité de la situation. Grâce à leurs cris de détresse associés à des recours administratifs, ils obtiennent gain de cause après avoir mené un combat spectaculaire.

Les images d’archives montrent le calvaire qu’a subi cette génération en contrant ce projet. Le dossier Plogoff, un film de combat à retrouver ici

Voici la colère bretonne

Film du cinéaste Jean-Louis Le Tacon, Voici la colère bretonne relate les revendications du Joint Français durant le Printemps 1972. Pour les militants bretons, il s’agit de refuser l’exploitation face aux grands patrons en évitant de leur faire la guerre.

Les images ont été tournées avec l’accord des ouvriers qui ont accepté que ces images fassent preuve pour les générations suivantes. Certains affrontements ont également été filmés, notamment la lutte des manifestants avec les CRS, tous motivés par la colère. Pour en découvrir plus sur ce film c’est par ici

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous