Dans l'instant

rob mazurk nautilis lets improvise cover NOrleans

Débarquer à l’aéroport avec saxes et bagages, glisser à la nuit tombée dans les avenues d'une ville inconnue, à la recherche du point de chute… Sylvain Bouttet nous fait vivre de plain-pied les pérégrinations de Christophe Rocher et de ses acolytes en tournée dans l’une des capitales mondiales du jazz : New Orleans.

C'est là que la formation Bonadventure Pencroff, moitié française moitié américaine, se reconstitue. Des vents, une basse et une percu, pour un joyeux tintamarre dans lequel se trame un texte parlé-chanté, tout en contretemps, interprété par Alexandre Pierrepont. Une soirée dans un club qui donne sur la rue, le Side bar où les musiciens se combinent en diverses formules à deux ou trois, une séance d’enregistrement à l’université de Loyola et un concert dans un tiers-lieu culturel, ce parcours permet de découvrir à la fois un répertoire singulier et la manière dont la musique est présente dans la plus française des villes américaines.

LET'S IMPROVISE

de Sylvain Bouttet (2018 - 36’)

Bonadventure Pencroff en tournée à la Nouvelle-Orléans joue dans des endroits aussi variés qu’un musée du jazz, une université, un club. Une occasion de réinventer la musique et construire de nouveaux liens avec les musiciens rencontrés sur la route. Sylvain Bouttet est du voyage, il se coule avec bonheur dans les pérégrinations du groupe.

>>> une co-édition KuB - Ensemble Nautilis

Ça ne s'improvise pas d'improviser

Alexandre Pierrepont

Dans le temps présent d'un hall d'aéroport américain, Alexandre Pierrepont raconte son itinéraire d'ethnomusicologue passé à la scène. Il se lance en quelque sorte dans une improvisation où sont convoquées en phrasé staccato l'histoire du jazz, des noirs américains, des rencontres musicales transatlantiques qui ont donné le jour à quatre formations et 120 concerts des deux côtés de l’Atlantique.

Depuis 2018, Alexandre Pierrepont s'est fait conteur slameur dans le groupe Bondaventure Pencroff. Quand on fait partie d’un groupe qui joue au-dessus de l’Atlantique, on n’a pas les pieds sur terre. L’aéroport était donc l’endroit idéal pour parler de l’improvisation et du jazz en Europe et en Amérique.

Bonadventure Pencroff

BIOGRAPHIE

Bonadventure Pencroff, c’est un groupe de cinq musiciens et d’une voix qui fait des déclamations : Alexandre Pierrepont himself. Ensemble, ils décident de donner une voix à l'aventure qu’a été leur rencontre. C’est entre deux continents qu’ils se découvrent, au carrefour de la scène musicale de Chicago et du labo brestois de l’Ensemble Nautilis.

Directement lié à l'univers de Jules Verne, le nom du groupe reprend un de ses personnages lunaires et quelques peu fantaisistes pour incarner cette odyssée humaine et musicale. Une façon de relier la musique aux récits qu'elle évoque. Sans port d’attache, Bonadventure Pencroff creuse son sillon dans le bouillonnement créatif de Chicago, la musique électro-acoustique, le rock de Tortoise et Stereolab et les grands noms du free jazz : Bill Dixon, Pharoah Sanders, Peter Brötzmann, Roscoe Mitchell Ken Vandermark, Nicole Mitchell, Hamid Drake...


Formation :

Christophe Rocher (Brest, France) : clarinette
Rob Mazurek (Chicago, USA) : cornet, électro

Jeb Bishop (Chicago, USA) : trombone
Frédéric Biret (Brest, France) : contrebasse
Nicolas Pointard (Brest, France) : batterie
Alexandre Pierrepont (Paris, France) : conteur et ethnomusicologue

L'Ensemble Nautilis

BIOGRAPHIE

L’Ensemble Nautilis est un territoire sans frontière qui se soustrait à la définition, ne se nomme pas d’après un genre, un courant ou un style précis, car il cherche à rester libre tout en provoquant un désir d’exploration.

Si l'on devait malgré tout nommer les pratiques de cet ensemble, il faudrait sans doute dire que les musiques que Nautilis joue trouvent en partie leurs origines au cœur du jazz et des musiques improvisées, passant par l’héritage des jazzmen américains, des improvisateurs contemporains, s’inspirant par touches des mouvements de la soul et du funk, tout en creusant le sillon des expérimentations et de la musique libre, pour donner à la musique de Nautilis cette couleur particulière de l’inattendu.

Voir la fiche de l'Ensemble Nautilis

Sylvain Bouttet

BIOGRAPHIE
Bouttet Sylvain réalisateur portrait du vide à la maison

Né en 1960 à Dinard, Sylvain Bouttet est d’abord un photographe qui travaille sur l’humain.

Il est publié dans Chasse-Marée, Voiles et Voiliers, Photo-Reporter, Réponses Photo. Lauréat du prix Olympus-Tamron, de la Guilde de l’Aventure et finaliste du prix Ilford.

Il est également réalisateur-cadreur de documentaires pour France Télévisions (Thalassa, Faut Pas Rêver…) et Arte. Son film Love (Brouillon d’un rêve, SCAM) est sélectionné en 2010 à Documentaire sur Grand Écran. En permanence a été en compétition au Cinéma du Réel 2008 et a eu le prix spécial du jury Traces de Vies.

Au total, il a tourné une trentaine de documentaires, retrouvez sa filmographie complète ici.

CRÉDITS

BONADVENTURE PENCROFF

cornet Rob Mazurek
trombone Jeb Bishop
diseur de bonne aventure Alexandre Pierrepont
clarinettes Christophe Rocher
contrebasse Frédéric B.Briet
batterie Nicolas Pointard

concerts donnés aux Side Bar, New Orleans Jazz Museum, Zeitgeist

GUESTS
trombone Jeff Albert (enseignant à l’Université de Loyola)
guitare Rob Cambre

Le trio Carol

clarinettes Christophe Rocher
contrebasse Frédéric B.Briet
batterie Nicolas Pointard

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous

    KuB vous recommande