L'interprète

arbre sapin lea muller

Un paysage est la résultante d’une histoire géologique à l’échelle de millions d’années et de la toute récente histoire humaine qui a entrepris de l’aménager à sa convenance.

La paysagiste Léa Muller, investie dans le projet d'aménagement de la Vallée de la Vilaine, nous entraîne dans différents sites, de la périphérie de Rennes à une campagne plus profonde, pour nous en dévoiler la nature. Prairies, friches, fermes, châteaux, écluses... Elle décrypte l’histoire locale par l'examen du couvert végétal, des traces laissées par l’homme dont les usages ont évolué au cours des siècles.

De vastes étangs en vallées plus encaissées, Léa Muller croise un aéroport, un golf, tout en guidant notre regard vers les niches écologiques qui se maintiennent le long du fleuve. Un ruban de nature qui représente pour les habitants un terrain propice à d’agréables balades.

L’opération à laquelle elle a pris part vise justement à rétablir des liens durables entre le territoire et ses usagers, une manière d'entrer concrètement dans la transition écologique.

RACONTER LE PAYSAGE

par Serge Steyer (2019 - 25’)

Découvrir la vallée de la Vilaine, l’arpenter, presque s’en faire une amie, collecter des témoignages pour pouvoir finalement lire dans ce paysage comme dans un livre ouvert. Léa Muller a travaillé au projet de valorisation de ce territoire qu'elle nous fait découvrir tout en distillant sa conception de l’aménagement du territoire.

Léa Muller

BIOGRAPHIE
italie lea muller

Après un diplôme d'ingénieur paysagiste à l'École Nationale de la Nature et du Paysage, en 2010 à Blois, Léa Muller s'engage dans un cycle d'Urbanisme à Sciences Po Paris pour acquérir une compréhension des liens ville-nature et une vision systémique du terri­toire à ses différentes échelles.

Elle est ensuite, pendant plusieurs années, chef de projet à l’agence TER à Paris et intègre la culture de cette agence positionnée dans le dépassement des oppositions entre urbanistes, architectes et paysagistes. En 2015, Léa Muller crée sa propre structure, Itinérances, l’occasion de tester de nouvelles pratiques et de nouveaux modes d'expressions, à la fois plus proches du terrain et plus expérimentaux. Elle s’intéresse alors à la sensibilisation du public et développe des outils pédagogiques d’appropriation et de lecture du paysage.

Après son engagement sur l'aménagement de la vallée de la Vilaine, Léa Muller est aujourd’hui gestionnaire d’une vingtaine d’hectares de forêt à proximité de Rennes et développe, parallèlement à son travail, un projet de sylviculture douce qui permet de tester, observer et tisser, de la façon la plus concrète et pratique possible, des liens entre paysage, ressource et architecture ; de l’arbre à la poutre.

Voir sa fiche artiste

L'Année de la Vilaine

histoire cuesta la vilaine traversée chantee

L'année 2018-2019 a été le point culminant de ce projet d'aménagement au long cours. Les animations se sont enchaînées, portées par les collectivités, les associations ou les citoyens.
Retrouvez sur KuB les temps forts de l'année de la Vilaine :

L'homme et le paysage

REVUE DU WEB

BNF >>> Maurice Le Lannou, géographe français d'origine bretonne, délivrait en 1951 un outil de lecture clé pour comprendre le territoire breton : Géographie de la Bretagne, tome I : Les conditions géographiques générales.

L'OUEST EN MÉMOIRE >>> En 1995, La Bretagne devait passer d'un paysage essentiellement adapté aux besoins de l'agriculture à un paysage adapté aux usages des ruraux.

FRANCE CULTURE >>> Ruth Stégassy (Terre à terre) s'entretient avec Pierre Lieutaghi, ethnobotaniste, correspondant du Muséum national d'histoire naturelle

FONDATION CARTIER >>> Issue de l'exposition d'une même nom, la web-série Nous les arbres porte sur les arbres un regard renouvelé. Elle réunit les témoignages, artistiques ou scientifiques, de ceux qui portent sur le monde végétal un regard émerveillé et qui nous révèlent que, selon la formule du philosophe Emanuele Coccia, il n’y a rien de purement humain, il y a du végétal dans tout ce qui est humain, il y a de l’arbre à l’origine de toute expérience.

Artistes cités sur cette page

expression lea muller fa bio recadre

Léa Muller

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous

    KuB vous recommande