Et vogue l'utopie

Main sur nomenclature

Le projet de l'Université Flottante est réjouissant car il aborde avec méthode un projet qui, vu d'un ministère, paraîtrait farfelu alors même qu'il reprend la question des savoirs et savoir-faire à la racine.
Nous sommes tous, chacun, détenteurs d'un capital de connaissances que nous avons accumulé au fil de nos expériences pratiques et intellectuelles. L'idéal est de pouvoir les éprouver et les transmettre localement, d'humain à humain. Enrichissement mutuel, dynamisation du lien social, attention portée au territoire, ici la vallée de la Vilaine qui s'échappe du centre-ville de Rennes pour s'égayer dans une campagne constellée chantiers récents et anciens, et d'une nature qui n'a pas dit son dernier mot.

Ce défi nécessite qu'on y mette les formes. Va pour des inscriptions presque comme à la fac, des exposés en amphi à roulettes, du collectage de la savante parole de maîtres ignorants sur des bandes magnétiques précieusement archivées. Une forme de solennité pour que chacun y mette l'attention qui préside à l'acquisition d'un savoir, à l'attention au monde qui nous entoure et se transforme.

L'UNIVERSITÉ FLOTTANTE

dans le cadre de l'Année de la Vilaine (2019 - 8')

cuesta-logo-edito cooperative culturelle

Voici une université qui s’invente en naviguant, qui collecte et archive les savoirs et savoir-faire d’un territoire et relie les lieux de transmission. Elle est en phase de conception à Rennes, son port d’attache. Elle revendique le besoin d’un espace nomade, un espace non académique qui fait cohabiter une diversité de pratiques, de savoirs concrets et imaginaires. Le projet est piloté par l’École Parallèle Imaginaire et la coopérative CUESTA.
L’Université Flottante s’invente par et pour une communauté qui se constitue au fur et à mesure du projet. Ce sont des étudiants qui la formulent pour d’autres étudiants mais également pour un public élargi.


Depuis 2015, est mené sur la Vallée de la Vilaine, territoire de 3500 ha au sud de Rennes, un projet de valorisation qui se traduit par des aménagements paysagers et une démarche culturelle. Celle-ci, menée par la coopérative culturelle Cuesta, vise à mobiliser les habitants, à créer une identité, préfigurer les usages à venir et nourrir les études paysagères. En 2018-2019, cela prend la forme d’une Année de la Vilaine, une expérimentation culturelle qui accompagne le lancement des travaux et se donne pour objectif de relever les défis de ce territoire entre ville et campagne : pratiquer le fleuve, produire et se nourrir, explorer. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet de l’Université Flottante.

L'École Parallèle Imaginaire

PRÉSENTATION
radeau de l'universite flottante

Née en 2013, l’École Parallèle Imaginaire (ÉPI) invente des projets interdisciplinaires dans les musées, les théâtres ou dans l’espace public. Elle travaille sur la notion d’imaginaire avec à chaque fois des processus de création singuliers. L’ÉPI questionne les formes de transmission entre un professeur et un élève, une œuvre et un public... Elle est animée par Simon Gauchet, metteur en scène et plasticien et regroupe une vingtaine de maîtres-ignorants qui sont artistes, anthropologues, cartographes, acteurs, architectes, constructeurs, philosophes, écrivains, éclairagistes, réalisateurs, etc.
En 2016-2017, l’École Parallèle Imaginaire a mené un projet artistique innovant à l’échelle du canal d’Ille-et-Rance : le Radeau utopique a pris la forme d’une expédition à la recherche de l’île d’utopie. Ce projet artistique a permis de mesurer l’importance des cours d’eau comme vecteur de construction de territoire. Il a également permis de tester la capacité de faire école partout. Cette expérience était en réalité le prélude de l’Université flottante qui, à l’échelle du territoire rennais, s’interroge sur la capacité de cette ville universitaire à connecter ses problématiques urbaines et sociales avec la masse des savoirs et de connaissances produites sur le territoire, dans ses universités et écoles fonctionnant trop souvent de façon cloisonnée et étanche.
Pour en découvrir davantage sur la vocation de l’EPI, rendez-vous sur son site !

Simon Gauchet

BIOGRAPHIE
portrait Simon Gauchet

Simon Gauchet est né à Saint-Malo en 1987. Il travaille comme acteur, metteur en scène, scénographe et plasticien. Il est diplômé en 2012 de l’école Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne. Il est le co-créateur du Jeune Théâtre-Laboratoire Européen, un espace de recherche et création artistique européen, de lÉcole Parallèle Imaginaire une structure utopique mêlant transmission, expérimentation et production d’œuvres. Il a également fondé le Mouvement M, un mouvement artistique européen.

En tant que metteur en scène et scénographe, il signe depuis 2004 une dizaine de travaux et de performances dans toute l’Europe. Au Théâtre National de Bretagne, lors du festival Mettre en scène 2014, a créé L’Expérience du feu, une performance théâtrale et plastique autour de la figure de Jeanne d’Arc. En 2015, il signe Pergamon Altar, une étude chorégraphique pour trois danseurs, créé au Musée des Beaux-Arts de Rennes et au Théâtre de la Ville de Paris. En 2016, il crée la performance participative Le Musée recopié où il convie 150 personnes à recopier le Musée des Beaux-Arts de Rennes. Il pilote également le projet du Radeau Utopique, une expédition en radeau à la recherche de l’île d’Utopie.


En 2016, il crée Le Projet Apocalyptique d’après Saint-Jean et Günther Anders au TNB et au CDN de Lorient à l’occasion du Festival Mettre en Scène. Il est lauréat 2018 de la villa Kujoyama pour y mener le projet L'Expérience de l'arbre. Il est en compagnonnage aux Champs Libres à Rennes pendant la saison 2019-2020 autour de l’invention de l'Université Flottante et de la création de l’Atlas des sociétés futures au Musée de Bretagne. Il dirige depuis mai 2018 le théâtre-paysage de Bécherel. Il sera artiste associé au CDN de Lorient de 2020 à 2022.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa fiche artiste !

CRÉDITS

avec la participation de Pauline Bellec, Coraline Beuvier, Pierre Brongniart, Pierre Budet, Morgane Chauvin, Alexandra Cohen, Simon Gauchet, Elise Grimbert, Yves-Marie Guivarc’h, Madeleine Guyot, Guénolé Jézéquel, Maxime Kerneis, Alexandre Koutchevsky, Ludivine Lucas, Benjamin Marie, Erwan Marion, Flavie Merger, Agathe Ottavi, Manon Pestel, Charlotte Pierard, Lucien Ruaux, Noé Talmont

L'UNIVERSITÉ FLOTTANTE
un film coédité par
KuB et la Coopérative Cuesta
avec le soutien de Rennes Métropole et de l’Agence Ter

image, son, montage, réalisation Hervé Portanguen, Clémentine Lathelier, Kilian Jarno, Françoise Le Peutrec, Serge Steyer
musique Gaël Desbois
moyen techniques KuB

Artistes cités sur cette page

portrait Simon Gauchet

Simon Gauchet

cuesta logo coopérative culturelle sans nom pour fiche

Cuesta

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande