Inès Léraud journaliste portrait

Inès Léraud

  • journaliste

1981 à Saumur

C’est en travaillant comme audio-descriptrice auprès d’un aveugle, qu’Inès Léraud découvre le cinéma et s’intéresse au travail du son. Elle étudie deux ans à la Fémis puis entre à l’école Louis Lumière. Elle y écrit son mémoire de fin d’études sur la question du personnage en documentaire, épaulée par Dominique Cabrera.

En 2006, une rencontre avec Jean-Charles Fitoussi l’amène à l’assister sur son long-métrage Je ne suis pas morte.

En 2008, elle réalise avec Lionel Quantin Les Mercuriens, un documentaire qui raconte le combat de personnes intoxiquées au mercure, dont fait partie sa mère, qui est diffusé sur France Culture.

Depuis elle écrit et réalise des documentaires radiophoniques, principalement axés sur des enjeux écologiques.
En 2012 elle reprend des études de philosophie à la Sorbonne et rédige un mémoire intitulé La question de la science à l’ère industrielle portant sur l’œuvre scientifique d’Henri Pézerat (1928-2009).

Depuis 2016, installée en Centre Bretagne, elle enquête sur l’agroalimentaire. Elle tient le Journal breton (saison 1 et saison 2) pour Les pieds sur terre, l’émission de Sonia Kronlund sur France Culture.

En juin 2016, la journaliste du Monde, Martine Delahaye est venue lui rendre visite : article ici.

Retrouvez également Inès Léraud sur KuB avec la série documentaire qu'elle a réalisé pour France Culture Changer le monde.

En 2019 elle publie la bédé Algues vertes, l'histoire interdite, illustrée par Pierre Van Hove : résultat de 3 ans d'enquête sur le littoral breton.