Jeux interdits

Portrait Cover Jane Birkin

Jane Birkin, icône des années 60, sort un nouvel album mis en musique par Étienne Daho et dont les clips ont été tournés en Bretagne, terre d’adoption de la chanteuse et comédienne.

Sept ans après le suicide de sa fille Kate, cinq ans après s’être sortie d’une leucémie, c’est comme une retour à la vie qu’elle chante, par le biais de ses souvenirs. L’album est comme une suite de variations sur son journal intime paru en 2018. À 74 ans, elle refait surface, toujours pleine de charme et de délicatesse, ici dans une histoire inspirée par le film de René Clément Jeux interdits.

CLIP

JEUX INTERDITS de Jane Birkin

un clip réalisé par Romain Winkler (2020 - 3’)

INTENTION

Cérémonie bohème

par Romain Winkler

Birkin Deux Enfants

Le morceau évoque un souvenir cher à Jane : lorsque ses filles Kate et Charlotte étaient enfants, elles aimaient s’amuser à enterrer toutes sortes de choses, fascinées par le film Jeux interdits. Elles déambulaient dans un cimetière normand pour en redécorer les tombes et répartir de manière plus équitable les fleurs et les décorations mortuaires entre les tombes. Les habitants du village ne voyaient pas ça d’un très bon œil… mais Jane en riait gaiement. Il s’agissait pour moi d’évoquer par bribes ces souvenirs.


Les images des enfants s’articulent autour de la figure centrale de Jane au sein d’une continuité narrative intermittente. Nous l'avons filmé en noir et blanc très contrasté et très vif, donnant à l’image une énergie faisant écho à celle déployée par les enfants et offrant à Jane un certain côté atemporel. Nulle nostalgie à l’écoute du morceau, on a l’impression de cavaler aux côtés des enfants.
C’est avant tout cette énergie, cette dynamique que nous souhaitions catalyser, en étant proche des enfants, à leur hauteur, en courant avec eux. La complicité qui unit les enfants et qui en fin de clip les unit à Jane est essentielle. Les petites filles s’inventent un monde, elles sont comme dans une bulle. Et Jane est généreuse et souriante, telle une madone auréolée d’une bulle de souvenirs. Ce sont les deux clefs de voute du clip : une énergie débridée et débordante et une chaleur humaine comme un monde en soi, englobante.
Des effets empruntés au cinéma expérimental donnent du relief au montage parallèle en conférant une identité singulière aux images des filles et de Jane. En se référant aux origines du cinéma nous souhaitions aussi à certains moments créer une distorsion temporelle, désarticuler le flux d’images, le ralentir, aller jusqu’au photogramme, à l’image arrêtée, avant de le réactiver et de parfois dépasser la cadence normale. Un deuxième effet consiste à faire comme si l’on flashait la pellicule, comme si certaines images étaient surexposées du fait d’un enrayement de la mécanique. Ces flashs multiformes fluidifient les transitions et apportent un regain de dynamique.
La prise de parole de Jane réaffirme l’ADN qui aura fait d’elle une icône : un mélange de charme coquin et de délicatesse, toujours assorti d’une grande sincérité, d’une authenticité indéniable.

BIOGRAPHIE

Jane Birkin

visage Jane Birkin

Née à Londres en 1946, Jane Birkin est actrice et chanteuse. Sa carrière commence en 1966 avec le film Blow Up. Lorsqu’elle arrive en France, sa relation avec Serge Gainsbourg fait d’elle une icône : leur duo sulfureux sur la chanson Je t’aime… moi non plus sortie en 1969 provoque scandale et fascination. Devenue une figure intemporelle grâce à son authenticité, son accent caractéristique et sa personnalité, elle épouse avec brio toutes les facettes de sa carrière et s’engage politiquement pour le climat.
En 2020, elle enregistre un album écrit avec Étienne Daho : Oh ! Pardon tu dormais…

BIOGRAPHIE

Romain Winkler

Romain Winkler

Romain Winkler a reçu une formation en Sciences politiques et en audiovisuel. Il réalise des courts métrages primés en festivals qui associent expérimentations formelles et narration classique en transcendant les frontières de genre. Installé à Paris depuis 2009, il réalise de nombreux films institutionnels et publicitaires, mais éprouve rapidement un manque. Il se lance alors en parallèle dans la réalisation de clips musicaux, explore les univers visuels et teste des idées originales dans l’objectif d’amplifier la résonance des morceaux grâce à leur mise en image. En quelques années, il signe près d’une trentaine de vidéos, notamment des clips pour Odezenne, Étienne Daho, Julien Barbagallo, ou encore une fiction de 48 minutes sur l’album de Marvin Jouno. Il se consacre aujourd’hui au développement d'un court métrage et à l’écriture d’un long, tout en enchaînant la réalisation de clips.

REVUE DU WEB

Le retour de Jane Birkin

ARTE >>> Jane Birkin a conquis le cœur de Gainsbourg et des Français. Portrait kaléidoscopique d’une héroïne pop aux multiples facettes.
LE TÉLÉGRAMME >>> Jane Birkin profite de son tournage en Bretagne pour se rendre à la galerie Bretagne, à Quimper, et y rencontrer l’artiste Ronan-Jim Sévellec.
LES INROCKUPTIBLES >>> Hasard ou coïncidence du calendrier des labels, Jane Birkin et Étienne Daho feront simultanément l'actualité discographique cet automne.
FRANCE INTER >>> Cela faisait douze ans que Jane Birkin n’avait pas écrit de nouvelles chansons, et cet album s’avère particulièrement intime.

Notez ce clip

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

COMMENTAIRES

  • 15 Décembre 2020 18:21 - jclb

    Superbe ce clip et les images accompagnent merveilleusement une très belle mélodie.

CRÉDITS

réalisation Romain Winkler
interprétation Jo Attal, Lou Bossard, Agathe Provost
chef opérateur Nicolas Bordier
scénario Romain Winkler
assistant réal Léo Belaisch
chargé de prod Paul Salmon
chef électricien Bertrand Artaut
électricienne Annaïg Chaslot
machinistes Victor Dubois, Sergi Kveselava
assistants caméra Thomas Journal, Zoi Bota, Théo Fauger
cheffe décoratrice Jenna Garnier
régisseurs Pierre Couteau, Asia Raffenel
assistante de prod Marina Vadel
costumes Frédérique Winkler
maquillage Valérie Beaudenuit
coiffure Thomas Grodet, Grégoire Queulvee
catering Moïse Leblanc — La Cantine à Maurice
montage Romain Winkler
étalonnage Chloé Robert — Back Up
trucage Grégory Langlois
matériel technique RVZ
production exécutive Laurent Manganas
production Vue Du Phare Production, Arnaud Chastanet

un grand merci à
Agence Kaori – Laurence et Jacques Karaes, Immoplus29 Lannilis – Morgane Joyeux
Bretagne Cinéma — Fanny Sabatier, Delphine Jouan, Emanuelle Lohéac, Pola Kerouanton
Office du tourisme du pays des abers — Gaïde Leneil
Conservatoire du Littoral – Délégation de rivages Bretagne — Isabelle Gay
La Marie de Lannilis, La Mairie de Landéda — Annick Simon
Port de l’Aber Wrac’h — Frédéric Juguet, Association Iles et Phares du Pays des Abers
Bonheur du jour – Paris, Bonton, Hermes, Majestic, Acne Studios
Fanette et Milo, Nathalie Noennec, Barbara Loison
Monsieur et Madame Lebraz, Famille du Boishamon
Kynan Karaes, Alexandre Tréguer
Olivia Loaec et Jean-Baptiste Bossard, Angèle Calvez et Jean-Bernard Provost
Hôtel Le Libenter – Benoit Nicolas, Tañdem Evénementiel — Anne Le Gall
Camille Grangier, Gaël Bizien
Jean-Yves André, Claudie Sparfel, Quentin Sparfel, Marion Sparfel

avec la participation du CNC
avec le soutien de la SCPP

Artistes cités sur cette page

Romain Winkler

Romain Winkler

Biographie Jane Birkin

Jane Birkin

KuB vous recommande