À charge d'âmes

visite du maire aux seniors

Qu’est-ce qu’être maire d’une petite commune dans la France d’aujourd’hui ?
Le film de Patrice Gérard y répond concrètement, en talonnant au quotidien Pascal Hervé, premier magistrat de Bazouges-la-Pérouse depuis 2014. Clope à main gauche, téléphone à main droite, il sillonne son territoire, s’efforçant d’y maintenir une forme de sérénité. Le village a tendance à se désertifier ? Il va le redynamiser en créant du logement social et des parcelles à bâtir, en soutenant un tissu associatif qui proposera des activités et manifestations tout au long de l’année. Un maire qui agit, omniprésent, et qui reçoit quotidiennement des messages d’intimidation. La mairie est aussi un dépotoir de haine.

Une mission qui attire de moins en moins de candidats, échaudés par le peu de considération que leur porte la société dans son ensemble.

FILM

DANS LA PEAU D'UN MAIRE

de Patrice Gérard (2019 - 52')

Pascal Hervé, maire de Bazouges-la-Pérouse en Ille-et-Vilaine, prend son travail très à cœur. Hyperactif de la vie communale, ses journées sont bien remplies. Son élection en 2014 a été une surprise pour tout le monde, y compris lui-même. À 39 ans, il obtenait son premier mandat et vendait sa ferme afin de se consacrer entièrement à sa nouvelle mission, captivante, complexe et peu gratifiante.

>>> un film produit par Aligal Production.

INTENTION

Marié à la République

par Patrice Gérard

cantine eleves mangent avec le maire

Pour les beaux yeux de Marianne, Pascal Hervé a épousé la République. L’enjeu de son mandat était de redynamiser un village endormi, une petite cité de caractère qui, sous son impulsion, est devenue un site d’expérimentation artistique. Son slogan, Le pari d’unir, n’a pas fait que des heureux. Pascal Hervé est un homme pressé qui tutoie d’entrée et il n’a pas hésité à bousculer l’administration et certains de ses administrés.


À marche forcée, le maintien d’un bureau de poste avec la prise en charge par un agent municipal, la vente de biens communaux pour subventionner une salle des sports, la rénovation du centre-ville et l’ouverture de trois galeries d’art contemporain et celle du château pour héberger une troupe de théâtre en résidence permanente. Son fleuron : le maintien d’un service psychiatrique dans une des ailes de la maison de retraite. Des réussites qui ne l’empêchent pas de connaître des périodes d’abattement. Quand il veut jeter l’éponge, ce sont les membres du conseil qui l’implorent de rester. Finalement, Pascal se représente en 2020, quand 50 % des maires des communes de moins de 2000 habitants décident de s’arrêter au premier mandat. Trop complexe. Le maire est devenu un référent face à des citoyens qui ont des demandes de plus en plus fortes. Le maire, c’est la dernière porte où l'on peut encore frapper.

BIOGRAPHIE

Patrice Gérard

Portrait réalisateur Patrice Gérard à la barre d'un bateau

Avant de devenir cinéaste au début des années 90, Patrice Gérard a été marin pêcheur à l’île d’Yeu. Et c’est debout sur une table d’un café à raconter une pêche aux requins homérique qu’il rencontre Georges Pernoud, qui lui propose de rejoindre l’équipe de Thalassa. À d’Yeu Vat, un feuilleton de douze épisodes, marque un tournant décisif dans sa carrière d’aventurier du quotidien. Il confirme son regard distancié et solidaire. Observateur attentif, il tisse le fil de ses documentaires à partir de rencontres. Des films en immersion où il met à jour la transformation des territoires et la manière dont les hommes réagissent aux mutations induites par la mondialisation. Une rencontre avec un pédicure pour vache le fait basculer de la mer à la terre.


Patrice traîne ses bottes bleues de marin dans les champs. Avec Les vaches ne regardent plus les trains, il pointe les dérives de la génétique. Puis vient Le veau, la vache et le territoire, un deuxième film qui donne à son approche du monde agricole le caractère d’un cycle. Les apprentis en herbe (2018) raconte la transition bio avec une interrogation centrale : pourquoi si peu d’agriculteurs suivent-ils le mouvement ?

REVUE DU WEB

Maires en péril

FRANCE 3 >>> On présente le maire comme le dernier rempart de la démocratie, l’élu préféré des français. Et pourtant, dans les communes de moins de 2 000 habitants, la moitié d’entre eux ne se représenteront pas.

ACTU >>> Le manque de moyens, l’inertie administrative et ses réglementations toujours plus contraignantes empêchent bien souvent les maires d’assumer leur rôle, celui d’être le dernier rempart de la République.

COMMENTAIRES

  • 23 Juin 2021 17:29 - vincent

    Ca peut t'intéresser Vincent peut-être...
    Bises
    Isa

  • 22 Juin 2021 17:55 - Alaniz Marisa

    Bravo!!!!
    j'adore ce documentaire. C'est génial pouvoir arriver au coeur d'un village de la France,mon pays aimé!!
    Merci!!!

CRÉDITS

réalisation Patrice Gérard
image et son Patrick Meheut, Morgane Tregouet
montage Hélène Blanpain
mixage Vincent Texier
étalonnage Didier Goel

production Aligal Production
avec le soutien du Centre national de la cinématographie et de l’image animée

Artistes cités sur cette page

Portrait réalisateur Patrice Gérard à la barre d'un bateau

Patrice Gérard

KuB vous recommande