L'art plastique, qu'est-ce que c'est ?

artiste peignant du bleu

L'art plastique a son mot à dire, plus encore quand les repères viennent à manquer. Ainsi, “l’art sauvera le monde”. Des mots qui résonnent terriblement en période de pandémie. Les arts plastiques, de la sculpture aux arts numériques, en passant bien sûr par la peinture, matérialisent la subjectivité de l’artiste. Par la voie symbolique, expressionniste ou naturaliste, chaque créateur, chaque acteur du monde de l’art, nous offre son regard, nous propose de nous appuyer sur lui pour créer notre propre pensée. Voir les artistes au travail, c’est aussi comprendre comment sortir de la pensée unique.

Sortir de soi, les arts plastiques sur les murs

Des artistes muralistes internationaux investissent le chantier abandonné d’une école dans le cadre de la biennale d’art urbain Teenage Kicks. Ce documentaire met en lumière dix-neuf artistes au travail, qui partagent leurs inspirations et leur processus créatif. Un beau panorama du graffiti contemporain, une discipline qui a désormais toute sa place dans le champ des arts plastiques, en atteste ce film.

Un collectionneur à l'oeuvre, le marché de l'art plastique

Collectionneur discret mais visionnaire, le costarmoricain Marcel Brient a accumulé un fonds impressionnant de chefs d'œuvres, incluant des toiles de Basquiat et des pièces des avant-gardes européennes. Son œil a repéré des artistes avant qu’ils soient connus, comme Jeff Koons ou Ai Weiwei, aujourd’hui superstars internationales de l’art contemporain. Parti de rien, il apprendra beaucoup au côté de son compagnon, le galeriste et critique d’art Louis Clayeux. Dans ce documentaire, il raconte son parcours au réalisateur, qui le suit de showroom en galerie, dans son sillage d’expert des arts plastiques.

Intrant, art plastique in situ

Le musée de la Cohue (Vannes) a invité l’artiste Simon Augade à créer une pièce in situ. Avec une sculpture monumentale en bois, le plasticien interroge le rapport à l’espace et à l’architecture, ainsi que celui entre les matières végétales et minérales qui sont ici confrontées. Cette installation sculpturale, conçue spécifiquement pour les caractéristiques du lieu, représente les branches d’un arbre géant, occupant l’espace central du musée. Aujourd’hui déconstruit, ce chef-d’œuvre éphémère des arts plastiques est à découvrir sur KuB.

Un film expérimental où le réalisateur utilise les éléments naturels, à savoir l’eau du lac de Guerledan, comme outils plastiques. Après les avoir filmés, il a enterré les pellicules dans la terre du lac, afin d’en altérer la surface sensible. Le cinéaste établit un parallèle entre les bruits sourds du fond du lac et le grondement des révoltes qui couvent, donnant à son film une dimension politique. Il en résulte une œuvre surprenante et énigmatique, aux confins du cinéma et des arts plastiques, présentée dans de nombreux festivals.

Cheval de troie, arts plastiques collectifs

La vie culturelle vannetaise doit beaucoup au collectif d’artistes Les Ailes Du… Ses membres investissent la cour de la galerie Les Bigotes pour un projet d’arts plastiques monumental : la construction d’une œuvre collective représentant un cheval de Troie. C’est le peintre bulgare Varban Christov qui a impulsé cette idée inspirée de la mythologie grecque, source originelle de la statuaire classique. KuB a suivi le processus créatif et la construction de la sculpture en bois.

Une résidence permet à un artiste de séjourner pour un temps donné dans un lieu défini, avec pour seul but de créer et développer sa pratique artistique. Résident sur l’île Wrac’h (Finistère), le peintre Mathias raconte comment cette expérience a renouvelé son rapport au temps, et comment cela impacte son processus créatif. C’est aussi la configuration géographique de l’île qui entre en jeu et influence sa pratique. L'observation de la nature, du vent et des marées a modifié sa vision de l’art plastique, de la technique et de l’expression.

Melaine Favennec, l’artiste au travail

Avant d’être peintre, Melaine Favennec est un chanteur breton. Dans l’atelier prêté par son ami Jacques Godin, il travaille inlassablement à un grand format. Alors que le pinceau va de la palette à la toile, il déroule à voix haute le flot de ses pensées sur l’art et la création, les liens qu’il fait entre sa musique et sa peinture. Installé au milieu des chevalets et des pigments, il va même jusqu’à pousser la chansonnette. Petit à petit, on assiste à la naissance d’une œuvre, qui se dévoile étape par étape sous la main de son créateur. Un documentaire intime né d’un tête à tête entre le peintre et le réalisateur, entre les arts plastiques et le cinéma.

Le graveur Jean-Baptiste Cautain documente dans une série de gravures, la démolition de silos industriels des années 50. Témoin de cette destruction, il la capture sur le motif, par les moyens qui lui sont propres, à savoir du papier, des crayons et de l’aquarelle. De cette vaste collection de croquis il va tirer sa série d’estampes. Par ce geste, il interroge l’esthétique industrielle et la valeur d’un tel patrimoine. Il complète cette archive urbaine en allant à la rencontre des riverains, créant ainsi une mémoire collective autour du silo. Ce projet artistique a fait l’objet d’une exposition itinérante, à Rennes et à Auray. Rencontrez-le à son atelier dans ce reportage d’arts plastiques.

Le photographe Luc Choquer revient sur la genèse des images issues de sa série Portraits de français dans le cadre d’une exposition à l’Abbaye de Daoulas, qui représente ses contemporains chez eux. C’est aussi l’époque, la fin d’un siècle, que Choquer a tenté de capturer dans ce projet photographique intime, humaniste et décalé, qui fait montre d’un grand sens de la composition et de la couleur. Une belle réalisation du huitième des arts plastiques.

Marre des arts plastiques ? Les arts numériques sont mis à l’honneur chaque année par les bibliothèques de l’agglomération de Concarneau. Cet événement explore les formes que prend la fresque à notre siècle dans des performances combinant son et image. KuB part à la rencontre des invités de cette édition, l'artiste multimédia Marc de Blanchard et du collectif Vitrine en cours. Le premier hypnotise les spectateurs avec des collages sonores et des projections abstraites. Les seconds ont orné le bâtiment de la médiathèque de Pont-Aven en projetant des images sur ses façades.

COMMENTAIRES