En eaux troubles

Pêcheurs démêlent des bouts - Wait & sea

À l’heure du Brexit, Simon Coss et Antoine Tracou mettent en regard le ressenti des acteurs de la pêche en Bretagne et en Grande Bretagne, une démarche instructive, dépassionnée, qui permet de comprendre à quel point la logique des grandes manœuvres politiques en cours échappe aux premiers concernés.

Tout l’intérêt de Wait and sea est dans sa subjectivité. Simon Coss est Anglais, il vit et travaille en France depuis 20 ans. L’Union Européenne est pour lui un cadre supranational dans lequel il se sentait chez lui. Il est donc travaillé en profondeur par la scission en cours.

Avec son compère Antoine Tracou, ils partagent un peu du quotidien des marins, d’un côté de la Manche comme de l’autre, d’un bord politique comme de l’autre. Leur film adoucit le clivage, réintroduit de la subtilité voire de la compréhension pour ceux qui ont voté pour la sortie de l’UE, des gens qu’on aurait voulu stupides, mais qui sont finalement comme nous : humains inquiets pour leur avenir, qui se sentent trahis par le politique.

WAIT & SEA

FILM

de S. Coss et A. Tracou (2019 - 52’)

Simon Coss est Anglais et vit en France depuis 1999. Avec le Brexit il s'est senti redevenir un étranger. Son ami Antoine Tracou l'accompagne dans un projet de réalisation sur cette mer qui relie et sépare la Bretagne de la Grande Bretagne. Pour comprendre les raisons de ce Brexit, les conséquences, ils sont partis du Guilvinec dans le Finistère sur un bateau de pêche breton pour aller de l’autre côté, à Newlyne en Cornouaille. Au moment du départ annoncé, ils ont écouté les regrets des uns et les raisons des autres, des deux côtés de la Manche.

>>> un film coproduit par Aligal Production et France Télévisions

Dans les eaux troubles du Brexit

INTENTION
Wait and sea : plan de traversée

Les soubresauts de l'Histoire entraînent avec eux les destins des hommes. Le Brexit ne fait pas exception à la règle. Cette rupture soudaine, surprenante, inattendue, vient jeter le doute sur l'Union européenne. Séparant brutalement le Royaume-Uni de ses partenaires, le Brexit a laissé des millions d'individus dans le désarroi, la perplexité, le questionnement. Et cela des deux côtés de la Manche, dans ces deux pays qui, depuis des siècles, s'observent, se combattent, se soutiennent, s'apprécient : la France et l'Angleterre. C'est dans ce contexte qu'est né ce projet, d'abord des inquiétudes et des interrogations de Simon Coss, journaliste et réalisateur anglais depuis longtemps installé à Rennes, marié à une Française, père de deux garçons, et qui se sent brusquement obligé de prendre la nationalité française.


Le sujet s'imposait, il lui fallait parler de ce changement radical que certains assimilent à un véritable retour en arrière et montrer combien, au quotidien, la vie peut en être bouleversée. Il sentait un profond besoin de se retrouver avec ceux qui, comme lui, sont directement touchés par le Brexit. La pêche s'est imposée de par les incertitudes d'une géographie politique que ce referendum bouleverse. Les frontières de ce bout de l'Europe frémissent. L'univers de la pêche a fourni matière à donner corps à un film sur cet épisode politique européen inédit.

La rencontre avec des marins pêcheurs en Manche a fait le reste. Qu'on soit de Cornouaille anglaise ou du Finistère les problèmes sont les mêmes : surveiller le prix du gasoil, ramener du poisson, le vendre, braver les éléments et vivre d'un métier dur et sensible à de multiples aléas.

Que va-t-il se passer quand le Brexit entrera en vigueur ? Comment seront redéfinies les zones de pêche et les quotas ? Comment se déroulera la commercialisation du poisson d'un pays à l'autre ? Comment l'Union Européenne va-t-elle traiter ses pêcheurs ? Et ceux d'en face ? La pêche est une industrie fragile au sein de laquelle le Brexit va redistribuer les cartes : chacun alors de compter ses atouts. Il y a les inquiets, les philosophes, les taiseux et les bavards, les jeunes et les anciens...

Et ce sont bien les mêmes, au bout du film, qu'on retrouve dans chacun des deux ports, dans chacun des deux pays, ces pêcheurs qui vous invitent à partager une pinte de bière ou un petit blanc au fond d'un pub ou au comptoir d'un bistrot, ces pêcheurs qui savent que souvent, leur vie ne tient qu'à un fil et qui pourtant continuent à partir en mer. Alors ils se disent que le Brexit, ce n'est qu'une tempête de plus et qu'ils en ont vu d'autres.

Simon Coss

BIOGRAPHIE
Simon Coss réalisateur

Réalisateur et journaliste anglais, Simon Coss a travaillé pour la BBC, ARTE ainsi que pour l'Agence France Presse. Son film Grande-Bretagne : le royaume désuni a été diffusée sur ARTE en 2016. Il a travaillé plusieurs années à Bruxelles, comme journaliste spécialisé sur l'Europe. ll a réalisé plusieurs films sur un nombre de sujets relatifs à l’Union Européenne : de la situation des Rom en Slovaquie au débat sur le Brexit.

Antoine Tracou

BIOGRAPHIE
Antoine TRACOU réalisateur

Né dans les Alpes en février 1963, gascon d’origine, rennais depuis novembre 1963, Antoine Tracou décida très jeune d’être breton. Il faut bien être de quelque part ! À 20 ans, il en prendra le travers en s’exilant à Paris pour faire sa Bécassine comme assistant à la télévision. Antenne 2 et TF1 l’initient aux rudiments de la caméra. Puis il poussera les portes de quelques magazines ambitieux aujourd’hui disparus du PAF : Brut, Archimède (ARTE) avant de réaliser des documentaires pour France 5 sur l’environnement et la science.

Régulièrement il s’éloigne de la télévision pour réaliser des films pour des ONG : Médecins sans frontières, une série sur la discrimination des personnes séropositives pour Sidaction ou encore des films de sensibilisations pour Sparadrap, une association qui œuvre auprès des enfants à l’hôpital. Il revient s’installer à Rennes en 2008 pour quelques bols d’iode à la faveur d’une collaboration avec le magazine Littoral de France 3 Ouest. Ses projets se partagent aujourd'hui entre le développement de l’atelier d’ARAN qu’il a participé à créer en janvier 2010 avec Ariel Nathan, et la réalisation de films documentaires.

Pêche et Brexit quelle issue?

REVUE DU WEB

FRANCE 24 >>> La sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne va entraîner des conséquences pour les pêcheurs, français notamment, qui avaient jusque là toute liberté pour jeter leurs filets dans les très poissonneuses eaux britanniques. Des eaux où naviguent aussi des chalutiers belges ou espagnols, traversées par bien des incertitudes liées à l'issue des négociations.

FRANCE 3 >>> Le Brexit enfin acté laisse place aux négociations. Et sur le littoral du Nord et du Pas-de-Calais, l'attention est particulièrement mise sur l'avenir des accords de pêche entre l'Union européenne et le Royaume-Uni.

OUEST FRANCE >>> Outre-Manche, de nombreux pêcheurs espèrent que le Brexit donnera un coup de pouce à leur industrie, dont le déclin est attribué en partie à l’autorisation donnée aux navires européens de pêcher dans les eaux britanniques.

THE GUARDIAN >>> [anglais] Les enjeux du Brexit pour les familles franco-anglaises : What Theresa May has failed to acknowledge is that EU immigrants do not live in ghettos in the UK. The three million are intimately connected with British people, as their partners, their parents, their siblings, their grandparents.

CRÉDITS

image, son, réalisation Simon Coss, Antoine Tracou
montage Katia Monceau
mixage Thierry Compain
infographie Hervé Huneau
étalonnage Marcello Cilurzo

musique originale Maxime Hervé
une coproduction Aligal Production et France Télévisions
avec le soutien du CNC, de la Région Bretagne, de la Procirep et de l’Angoa

Artistes cités sur cette page

Antoine TRACOU réalisateur

Antoine Tracou

Simon Coss réalisateur

Simon Coss

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande