Rétrospective

village dans monde lubliner

En ce début d’été, la nouvelle s’est mise à circuler de bouche à oreille : Philippe Lubliner est parti. Un réalisateur de documentaires, un garçon apprécié par celles et ceux qui ont travaillé avec lui. Sa productrice Anne Luart témoigne de son attachement à cet homme. Elle a proposé, de concert avec deux autres producteurs Adeline Le Dantec et Armel Parisot, d’offrir aux visiteurs de KuB la possibilité de découvrir trois de ses films, en plus de Jeudi soir, dimanche matin déjà présent sur notre plateforme.

Adieu donc, l’ami que je ne connaissais que par les films que tu as accomplis. À nous de les partager comme les précieux témoignages de ton engagement auprès de ces êtres souvent fragiles à qui tu apportais une précieuse attention.

HOMMAGE

Lubliner avec nous !

groupe protagoniste jsdm baladin
P.L au centre, entouré de ses producteurs (Anne Luart à droite) et des protagonistes de Jeudi soir...

par Anne Luart

Je suis bien affectée d'apprendre la brutale disparition de Philippe. C'était une personne vraiment intéressante, avec de grandes qualités relationnelles et professionnelles. Il avait du talent, tant pour l'écriture que pour la mise en images et la construction narrative. Ce fut un privilège pour moi de travailler avec lui de 2006 - Le bateau de Gaëlle - à 2014 - Jeudi soir, dimanche matin - en passant par Un village au milieu du monde en 2010. La dernière fois que j'ai parlé à Philippe au téléphone, à l’automne dernier, il m'avait demandé de fabriquer une vingtaine de DVD au moment des obsèques de Gaëlle, ce que j'avais fait volontiers car je savais qu’il entretenait un lien fort avec les protagonistes de ses films. Nous avions discuté comme deux amis que nous étions, au-delà d'une relation intéressée entre un réalisateur et une productrice, de ses enfants dont il était fier, du temps qui passe et des projets qui trépassent. Il m'avait dit son intention de quitter Paris pour s'installer à Saint-Nazaire où il avait gardé des relations. J'avais été touchée qu'il me dise que c'est en Bretagne qu'il avait vécu ses plus belles expériences de réalisation. Philippe Lubliner était un homme sincère qui exerçait un métier difficile dans lequel il s'engageait totalement, peut-être trop parfois.

FILMS

TOM D’ICI ET D’AILLEURS

de Philippe Lubliner (2016 - 52’)

Tom Simon, 19 ans, jeune musicien brestois, vit entre sa passion pour le blues et ses démons qui l’entrainent à exploser les limites. Le film propose un voyage, avec la musique comme passeport, à la découverte de Tom, de Brest et de l’Afrique de l’Est d’où sa mère biologique est originaire.

>>> un film produit par Adeline Le Dantec, Les 48e Rugissants et Armel Parisot Point du jour

LE BATEAU DE GAELLE

de Philippe Lubliner (2006 - 53’)

Pour Gaëlle et Alain, dit Lannig, après 30 ans de pêche et de vie commune, le temps du dernier filet arrive. Alors que le prix des bateaux atteint des sommes-record, ils vont vendre leur chalutier, le Korrigan. Cette histoire est le point de départ d'un état des lieux de la pêche artisanale aujourd'hui.

>>> un film produit par Anne Luart, Spirale prod et Arturo Mio

UN VILLAGE AU MILIEU DU MONDE

de Philippe Lubliner (2008 - 53’)

Avessac héberge un CADA, Centre d’accueil pour demandeurs d’asile. Là, arrivent des quatre coins du monde, vivent puis repartent, des familles en attente de régularisation. Alors, loin de l’Ingouchie ou du Sri-Lanka, comment ces familles vivent-elles la réalité d’un petit village rural de Loire-Atlantique ? Et comment ce village perçoit-il ces exilés de guerres lointaines ?

>>> un film produit par Anne Luart, Spirale prod

JEUDI SOIR DIMANCHE MATIN

de Philippe Lubliner (2013 -52')

En une génération, pour une partie de la jeunesse, l'alcool est devenu indispensable. On boit comme on met un commutateur sur off face à la réalité. Quelques filles et garçons, de 18 à 21 ans, qui ont une pratique régulière de l’alcool, ont accepté de témoigner. Ils viennent d’horizons divers et sont tous originaires de la région de Lannion en Bretagne, où le problème de l’alcoolisation des jeunes se pose de manière aigüe.

>>> un film produit par Anne Luart Spirale Production et Point du Jour

BIOGRAPHIE

Philippe Lubliner

mandala Philippe lubliner

Réalisateur engagé, Philippe Lubliner était de ces cinéastes qui avaient besoin de la rencontre pour créer, de s’approcher au plus près de ses protagonistes. Marins pêcheurs, réfugiés, jeunes gens en rupture avec la société... autant d’histoires singulières qu’il souhaitait donner à voir, même quand cela semblait impossible.

Originaire de la porte de Saint-Ouen, c’est en Bretagne qu’il avait depuis une quinzaine d’années posé régulièrement sa caméra pour nous raconter le monde duquel il se sentait proche.


Je m'aperçois que voilà plus de 30 ans que je tourne autour de la caméra. J'ai commencé par la petite porte, stagiaire sur des films institutionnels (c'était bien, on convoyait les derniers modèles d'autos d'un bout à l'autre de la France, des jeunes filles venaient en studio parler de leurs shampoings…). Bref, j'ai eu la chance de pouvoir reprendre des études à l'Idhec-Femis (à l'époque, il suffisait du bac pour passer le concours). Puis Jean-Louis Comolli m'a pris à l'essai comme opérateur, le temps de quelques films dont je lui suis reconnaissant. J'ai réalisé mes documentaires sur des sujets très divers, selon les rencontres, les idées, les complicités, les possibles et bien sûr, les impossibles trop souvent.

Cela va d'un Kippour à Varsovie en 1989 pour Les derniers aux films d'atelier que je privilégie aujourd'hui. Mes films passent par les puces de Saint-Ouen où j'ai des souvenirs d'enfance, autour du bar des derniers irréductibles dans De bric et de broc. Mes films passent aussi par le rock'n'roll en action dans le documentaire Mister Bob reprend la route, ou dans mon court métrage de fiction Jacynthe, tu as un cul de feu ! Mes documentaires passent par la Bretagne ces derniers temps, des histoires de réfugiés, de marins pêcheurs et du monde du côté duquel je me sens proche et où je vis.

Mon projet aujourd'hui est de permettre à chacun de découvrir son propre point de vue. Un point de vue, c'est une prise de position par le regard singulier d'une personne. Une prise de position en tant que place dans le monde.

COMMENTAIRES

  • 20 Juillet 2022 19:54 - LANIC MALTRET

    bonsoir et deux mots couchés içi par philippe et la vie est aussitot mise en evidence , un homme un poete mon ami .Merci pour tout ce que tu as partagé et pour ce que tu as offert au monde de la peche artisanale une reconnaissance , Kenavo ma vaod ha ga trugarez vraz , Si tu la croises chez les braves ,embrasses GAELLE pour moi et tous les notres
    alain Maltret

Artistes cités sur cette page

Philippe Lubliner réalisateur

Philippe Lubliner

KuB vous recommande