Symbiose

Erwann Babin dans la lavance Parcelle 808

Avec Parcelle 808, vous allez pouvoir prendre le temps de faire ce que votre vie trépidante vous interdit de faire.
Vous poser.
Dans la nature.
L’observer longuement, vous laisser fasciner par la vie des petites bêtes. Et partager la compagnie d’Erwan Babin, une présence peu encombrante, plaisante, assez drôle.
Le gars s’est enraciné sur cette parcelle en friche, partageant son temps entre l’exploration minutieuse de ce qui s’y passe et la mise en œuvre d’une intervention humaine. Erwan est plasticien, ça veut dire qu’il a une sensibilité aiguisée sur les questions de forme, visuelle ou sonore. Il va par conséquent générer des formes et des sons dans cet espace bourdonnant.
Leçon de choses ? Traité de permaculture ? Le temps s’étire et l’on ne s’ennuie pas un instant.
Avec humour et délicatesse, le plasticien évoque l’absurdité de notre monde plein de moteurs pétaradants, tout en proposant des figures expérimentales, poétiques, qui suggèrent une humanité en harmonie avec la nature.
Une réussite.

PARCELLE 808

un film d'Erwann Babin (2018 - 77’)

En juin 2015, Erwann Babin, artiste vidéaste, achète un champ. Il commence à y tourner un film, Parcelle 808, y plantant sa caméra comme on plante un outil agricole au milieu d'une prairie. Il y restera dix-huit mois, laissant libre cours à sa créativité comme dans un atelier d'artiste à ciel ouvert. Le film-essai obtenu mêle butinages naturels, expérimentations burlesques et fantaisies artistiques.

Un hectare, quatre talus

INTENTION

par Erwann Babin

Parcelle 808 - insecte

Après trois ans de travail, je dirais que mon intention était de réaliser un film sur ma vie. Une vie soumise à la contrainte de ne me filmer que dans un champ d'un hectare entre quatre talus. À l'instar d'un énième Henry David Thoreau, je me retirai dans la nature afin de confronter mon existence à environnement sauvage, une terre agricole laissée en jachère, en reconversion bio. Je m'y donnais pour contrainte d'y faire tout ce qui me traverserait l'esprit.
L'expérience a tourné à l'accumulation, à la collection d'images aux multiples statuts filmiques. Au montage, je triais documentaire, contemplation, documentation d'installation, installation, performance, vidéo-expérimentale, vie intime, contemplations, fictions. Finalement, le film-essai obtenu mêle tous ces genres, la narration suit la chronologie des saisons et saute de liens plastiques en liens poétiques dans un jeu de va-et-vient entre un homme sur le point de devenir père et un champ sur le point de devenir bio.

Nouvelles de la parcelle

Trois ans plus tard, la parcelle 808 de Plogastel-Saint-Germain produit des fleurs et plantes médicinales bio : bleuet, coquelicot, verveine, menthe, reine des prés, pavot, soucis, angélique, millepertuis... Ma compagne Julie Le Pann gère l'exploitation et commercialise les tisanes. Je tonds ce que les ânes ne broutent pas, j'ai achevé le bardage du hangar au bout du terrain et enchaîne les projets artistiques dans d'autres fermes, comme avec les Froh Faire à Glomel (Corne Verte).

ERWANN BABIN

BIOGRAPHIE
Erwann Babin portrait plein de terre

Né en 1981 à Saint-Nazaire, Erwann Babin vit et travaille à Plogastel-Saint-Germain en Bretagne.
Plasticien et membre du duo de vidéastes Les Froh Faire avec Florian Stéphant depuis 2012, il expérimente son rapport à l'image et à l'espace à travers un jeu continu avec le medium filmique. L'espace est envisagé comme un contexte à vivre dans lequel ils décident de tourner un film.
Ainsi, les cabines téléphoniques sont détournées en capsule de téléportations défaillantes (The Balloonatic), les objets jetés sont transformés en objets perdus immédiatement retrouvés (Brigade de l'Inutile), des dizaines de berbères alignent des cailloux sur des kilomètres après un quiproquo culturel (Oued), trente caméramans filment leur village en même temps au même moment, entre deux sirènes de pompier indiquant Tournez et Coupez (Plozévet Filmé), une ferme de Glomel et ses environs deviennent paysages d'un western absurde (Corne Verte), les 235 collégiens du collège de Plozévet jouent à se laisser portraiturer pour une installation à 70 écrans (Je suis, tu es, nous sommes)...

Caméra, outil agricole

REVUE DU WEB

OUEST FRANCE >>> Plutôt un auto-film qui tient à la fois de l'installation artistique, de la performance filmée, du land art et du journal intime : La vie d'un champ et la vie d'un artiste dans ce champ.

TUMBLR ERWANN BABIN >>> Entretien avec Erwann Babin : Le 3 Juin 2015, j'ai acheté un champ : la parcelle 808, référencée au cadastre de Plogastel-Saint-Germain. Sans savoir où cela me mènerait, j'ai commencé à y tourner un film, y plantant ma caméra comme on y plante un outil agricole...

CRÉDITS

images, sons, montage Erwann Babin
mixage Guillaume Tahon

avec dans leurs propres rôles Julie Le Pann et Erwann Babin
chef-terrassier du ruisseau dans la rivière Pierre Le Saint

avec l'aide à la création de la DRAC Bretagne

Artistes cités sur cette page

Erwann Babin portrait plein de terre

ERWANN BABIN

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande