L'homme nu

Ren Hang Richard Bois 1

L'homme nu est un impensé de la culture occidentale. Sous l’œil des réalisateurs, ce sont traditionnellement les femmes qui ont eu à se déshabiller pour les films, pour les publicités, pour l’art ou pour les films hollywoodiens. Alors prenons Le contre-courant, et considérons ce que l’anatomie masculine a à nous dire. Éveiller le désir des femmes et des hommes, et sortir du domaine de la sexualité pour explorer le lien affectif ou le rapport au monde. Le corps des hommes, par le regard des artistes, a tout un champ lexical à dérouler pour nous faire penser différemment.

Osez la tendresse père-fils. A contrario du diktat multiséculaire selon lequel un père doit faire de son fils un homme, un vrai, Grégoire Korganow a décidé de réunir ces deux générations, torses nus, devant son objectif et de faire émerger leur lien, plus profond, complexe et charnel. Poser nu, se déshabiller devant l'objectif est un vrai défi pour certains déclenchant un large panel d’émotions chez les différents duos, de la tendresse à l'abandon en passant par la réconciliation ou bien la peur. Des pères sur le point de lâcher prise, d'exprimer de l'affection, des corps d’hommes nus qui se rapprochent et s'éloignent, et c'est toute la subtilité de leur relation qui affleure dans ces contacts entre la peau des sujets.

La réalisatrice Stéphane Mercurio a, quant à elle, su saisir l'approche sensible qui s’opère lors de la mise en place de la photo père-fils, si révélatrice des émotions qui traversent ces hommes.

Partez à l'exploration de la sensualité. Pas toujours facile à quinze ans de découvrir et de comprendre la sexualité, encore moins d’appréhender son désir et de le confronter aux autres. Enfermé dans sa chambre, Louis développe une connexion vers le monde extérieur; monde où corps et âmes se rapprochent jusqu'à parfois se toucher puis s'éloignent et à nouveau s'effleurent. Même à distance, se mettre à nu et partir à la découverte de la sensualité est un vrai défi pour le jeune homme nu. Parfois effrayé par le désir charnel des autres, il se retrouve à partir seul à la découverte de son corps. Ses mains se promènent sur sa peau nue, caressent son torse pour finir par parfois s'approcher d'endroits plus intimes...

Un récit allégorique d'une adolescence bouillonnante mêlée à la naissance du désir.

En quoi l'existence consiste-t-elle finalement ? Chaque humain arrive sur cette terre en tenue d'Adam. Chaque nourrisson sortant du ventre de sa mère est dépourvu de tout ce qui pourrait cacher son corps. Les vêtements n’arrivent qu’ensuite, recouvrant sa belle peau, et l'ancrent dans les stéréotypes de notre société. La beauté de ses formes et de ses imperfections est alors recouverte, ainsi que son unicité, et c'est ainsi qu'il traverse son existence. Cette nudité ne fait plus vraiment partie de notre culture, elle devient même tabou. Le corps d’un homme est pourtant merveilleux, il a ce côté sauvage qui attire, cette virilité qui séduit... Le clip A2Z de Oscar Clark Trio pose cette question toujours évitée : pourquoi s'acharner à se couvrir ? À la fin du chemin de notre vie, nous retournons nus dans les limbes, serait-il impensable de le rester pendant le temps de notre existence ?

Ren Hang Richard Bois 1

Quoi de plus doux pour les yeux que la beauté d'un corps nu ? Richard Bois, sculpteur sur sable, a réalisé dans l’anse du Stole à Ploemeur, des corps allongés sur la plage. Cette oeuvre rend hommage à Ren Hang, jeune artiste chinois qui photographiait des corps dénudés. Le nu est est un genre artistique qui rappelle que chaque corps est unique et admirable. Tant dans la sculpture de ces corps que dans ces photos, l’émerveillement opère devant la souplesse d'une hanche mariée à la forme voluptueuse d'une fesse. Les grains de sable chez Richard Bois vous rappelleront surement le doux grain de la peau nue chez Ren Hang. Chaque détail appelle à la caresse du regard de ces représentations artistiques. Laissez-vous émerveiller par le corps de l'homme sans le moindre artifice.

Vivez un rêve éveillé. Une expérimentation musicale accompagnée de corps nus fusionnant avec la nature. Ce voyage éveille nos sens face à la beauté de la vie et nous incite à nous défaire de tout ce qui est superflu afin de nous mettre à nu. Se déshabiller et se retrouver face à cette nature primaire qui nous entoure permet de méditer et se recentrer sur ce qui est important. Se connaître c'est aussi aller à la rencontre de sa peau en la caressant, en apprivoisant cette nudité qui nous rend si unique. Cette œuvre visuelle pose un doux regard sur ces amoureux qui semblent faire advenir l'impossible. Le corps de la femme épouse parfaitement la nudité masculine dans cette utopie de la beauté. Basculez hors de l'espace-temps avec cette ode à l'âme hippie.

De bonnes vibes au bord de l'eau ! Un laveur de piscine, très attractif, se fait séduire par une jolie jeune femme. C'est l'été, il fait beau, cet homme se laisse aller au rythme de la musique tout en se déshabillant jusqu’à dévoiler son torse nu. Il devient ainsi le clou du spectacle de demoiselles. Ce n'est pas pour déplaire madame qui tente en vain de l'aguicher avec son chien, un pékinois mexicain. Attirée par la virilité de cet homme sexy à demi-nu, ce dernier semble préférer le chien. Ce clip aussi loufoque que sensuel détourne les clichés machistes ; les hommes sont déconcertés face aux femmes qui prennent les devants.

COMMENTAIRES