Le grand BaZH.art #7

header- Kinetik Mecanic Le grand BaZHart 7 KuB

LES COULISSES DU FESTIVAL DU FILM BRITANNIQUE DE DINARD

Par Krystel Veillard

Les britanniques ne sont pas étrangers à la grandeur de Dinard, station balnéaire de la Côte d’émeraude, c’est donc tout naturellement que la ville déroule annuellement un tapis rouge à la production cinématographique d’Outre-Manche. Créé en 1989, le Festival a vu grandir sa notoriété et sa fréquentation au fil de la croissance du marché du film anglais dont le nombre de films produits a doublé dans les années 90. De la chronique sociale à la comédie déjantée, le cinéma anglais est d’une grande vigueur et le Festival de Dinard est devenu un vecteur important pour tous les films désireux de conquérir le marché européen.

Le festival, qui a vu passer nombre de stars, a su repérer et primer des premiers longs métrages qui ont ensuite été des succès : Petits meurtres entre amis (1994), The Full Monty (1997), Billy Elliot (2000), Bloody Sunday (2002) ou encore La jeune fille à la perle (2003).

KINETIC MECANIKS

Par Christophe Rey

Le sculpteur Pit Hubert habite dans le Morbihan avec ses inquiétantes créatures métalliques, les Kinetics Mecaniks. Il est l’un des acteurs d’une famille artistique internationale méconnue : l’Imaginaire fantastique. Nous découvrons cet artiste autodidacte dans l’univers insolite des Arts Intérieurs exposés au Naïa Museum qu’il a créé à Rochefort-en-Terre. Comment décrire les créatures de Pit Hubert ? Des Aliens fascinants et inquiétants faits de métal, de textile ou de verre soufflé. Des êtres anachroniques, mi-machines, mi-insectes, mi-fleurs, à l’intérieur desquels naissent la lumière, le mouvement, et la vie. Inspiré très tôt par Jérôme Bosch et H.G Giger (le créateur de Alien) l’univers de Pit Hubert oscille entre Néo-Gothique, Art nouveau, Heroic Fantasy et New-Age des années 70. Je suis un peu resté collé dans l’ambiance de mon adolescence.


Une adolescence vécue à Rennes, entre naissance du Punk et Cold Wave. À cette époque, Patrice fait déjà des personnages en modelage, au début avec des croûtes de Babybel avant de se lancer dans le métal ! Si la plupart des sculpteurs fondent le métal en fusion dans un moule, Pit a choisi une technique beaucoup plus éprouvante : sculpter directement l’acier et le modeler en soudure. Je rajoute de la matière par soudure, pour créer quelques chose de très organique, comme c’est le cas avec ce travail d’hybridation mi- méduse, mi-insecte que je suis en train de faire. Le modelage à chaud est beaucoup trop beau, trop doux, trop lisse ; je préfère le côté dur de l’acier travaillé à froid. Ce sont surtout les défauts qui donnent de l’humanité. Dans ma recherche de médium, d’alchimie, je cherche à exprimer des oppositions complémentaires par la dureté froide de l’acier et la part organique, fragile, souple, lumineuse, toujours traitée en textile, lumière et mobile. Mon travail s’appuie sur l’esthétique des lignes courbes et se caractérise par la présence de rythmes, de couleurs et ornementations inspirées de la nature. Il est cadencé par la notion de vie et de mort.

KAN HA DISKAN BALKAN

Érik Marchand Bojan Z balkan ha Diskan KuB

Par Hervé Portanguen et Françoise Le Peutrec

Le pianiste franco-serbe Bojan Z répond à l’invitation d’Erik Marchand à La Grande Boutique de Langonnet. Avec son fameux synthétiseur Fender Rhodes modifié en « xénophone », il nourrit un dialogue qui part de l’ex-Yougoslavie et rejoint le Kan ha diskan, un chant populaire breton ouvert au monde par la voix d’Erik Marchand.

Retrouvez la page dédiée au duo sur KuB.

LA LIGNE D’ACIER MOUVEMENT IMMOBILE

Par Clara Luce Pueyo

Rencontre avec le sculpteur allemand Robert Schad à l’Abbaye de Bon Repos. En bâtisseur de rêves, il fait danser l’acier, soude des tiges, des courbes, les unes aux autres. Ses sculptures monumentales deviennent presque vivantes dans les espaces grandioses qu’elles habitent. Pour la première fois en Bretagne, il propose une exposition qui fait se rencontrer passé et présent. Six des ses sculptures monumentales habitent le bâtiment historique, le regard porté vers le canal de Nantes à Brest. Mon but n’est pas de meubler le paysage, mais de créer des lieux jusque-là inconnus dit-il. Et en effet, en se déplaçant autour de ses œuvres, en se rapprochant ou en s’éloignant d’elles, en les contournant, notre perception du monde change. Tout ce qui nous entoure se met en mouvement, notre regard mobilise ce qui jusque-là semblait inerte.

LA GRANDE VILLA DE LAURENCE VILAINE

la grande villa Laurence vilaine.jpg

Retrouvez un extrait de la lecture de La grande villa

Un livre de Laurence Vilaine, édité par les éditions Gaïa
sur la page lecture publique de KuB

FILMER DINARD À LA MANIÈRE D’HITCHCOCK

C’est le défi qui a été lancé par le grand BaZH.art à trois réalisateurs bretons : Paul Marques Duarte, Gael Coto et Nicolas Cébile. Ils ont eu une heure montre en main pour réaliser un film d’une minute : tournage et montage inclus ! Certains iront même jusqu’à ajouter de la musique, faire le générique…

Voici le résultat de cet incroyable défi : Scène d’amour de Paul Marques Duarte, suivi de The golden Hitchcock de Gael Coto et pour finir Vers ty koz de Nicolas Cébile.

CRÉDITS DES SUJETS DU GB#7

LES COULISSES DU FESTIVAL
par Krystel Veillard
avec
Directeur du Festival du film Britannique de Dinard Hussam Hindi
réalisateur Steeve Cookson
distributeur de films Hugues Peysson
vendeuse de films Maura Ford

KAN HA DISKAN BALKAN
par Hervé Portanguen et Françoise Le Peutrec
avec
chant Erik Marchand
piano Bojan Z

KINETIC MECANIKS
par Christophe Rey
avec
sculpteur Patrice « pit » Hubert
artiste Manu Van H

LA LIGNE D’ACIER
par Clara Luce Pueyo
avec Robert Schad sculpteur

LA GRANDE VILLA DE LAURENCE VILAINE
par Pierre-François Le Brun
lu par Philippe Languille

FILMER DINARD À LA MANIÈRE D’HITCHCOCK
scène d’amour Paul Marques Duarte
the golden Hitchcock Gael Coto
vers ty koz Nicolas Cébile.

CRÉDITS PRODUCTION ET PLATEAU

Le grand BaZH.art
est coproduit par Simone & Raymond Productions et France 3 Bretagne
en partenariat avec KuB
avec la participation de TVR, Tébéo et Tébésud
et le soutien de la Région Bretagne et du CNC

présentation Alexandre Pesle
co-réalisation Stéphanie Elbaz et Chloé L’Affeter
production Stéphanie Elbaz
rédactrice en chef Chloé L’Affeter

directeur de production Cédric Bertret
graphiste Arnaud Pham Gia
concepteur décor et lumière Gérard Thomas
musique originale Jean-François Prigent

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande