June

sourir dent du bonheur

La caméra de Kévin Navizet adopte le regard subjectif d’un enfant sur les lumières de sa chambre. Émerveillement, excitation visuelle, fascination… l’enfant finit par tomber de fatigue. S’ensuit une séquence onirique : danse graphique, légèrement macabre tout en étant esthétique. Mauvais rêve dady / mauvaises choses dady / aucune crainte, je serai là... L’enfant peut se réveiller tranquille.

Une belle réussite plastique et sensible, qui balance entre harmonie et tension, l'amour et la crainte.

CLIP

JUNE de Full Moon Little House

un clip réalisé par Kévin Navizet (2020 - 7’)

INTENTION

Émerveillement paternel

par Litzic

visage éclairé

Devenir père est bouleversant. À travers June, le morceau, mais également à travers le clip, Full Moon Little House cherche à exprimer musicalement les émotions qui submergent un jeune papa. La beauté de l'enfant, cette présence sur qui veiller, pour qui l'on donnerait sa vie plutôt que de la voir souffrir, sont les plus belles choses qui soient. Mais comme un cauchemar venant troubler le sommeil, la peur de ne pas être à la hauteur survient parfois, conduisant le nouveau parent dans un dédale de doutes d'où il est parfois dur de s'extraire. Le début du clip, tout en douceur, s'obscurcit par la suite avec l'apparition d'un monstre avant de trouver un dénouement plus serein, symbolisant la quiétude de l'homme assumant sa paternité.

BIOGRAPHIE

Kévin Navizet

kevin navizet guitare

par Litzic

Après plusieurs expériences musicales dans la sphère rock alternative lui ayant apporté un début de reconnaissance publique, Kévin Navizet donne corps à son nouveau projet, Full Moon Little House. Si actuellement l'aventure s'amorce en solo, le but est d'y inclure des musiciens qui ajouteront leur savoir-faire sur une base post-rock esquissée par Full Moon Little House.

En attendant de rencontrer les autres membres qui adhéreront à son projet, le musicien compositeur se lance dans un pari un peu fou : proposer chaque mois pendant un an un nouveau morceau potentiellement accompagné d'un clip (également réalisé par ses soins). Touche-à-tout inspiré, épaulé par Iolo Gurrey au mixage, Full Moon Little House déploie un univers en apesanteur et au pouvoir évocateur fort. Il a déjà publié deux titres & clips : June, dédié à sa fille, et Black Mirror.

REVUE DU WEB

Je ne suis pas Spielberg !

LE TÉLÉGRAMME >>> L’image joue sur le flou, les gros plans, vire psychédélique. Le rock déborde de son cadre classique pour des emprunts électro ou funk. Un clip fait à la maison, explique le jeune chanteur. Ça m’a coûté 90 € : costume, luminaires… Je suis pas Spielberg !

LE TÉLÉGRAMME >>> Black mirror assume une ambiance morose retranscrite dans le clip. Le nom de ce morceau renvoie à la série du même nom. Un morceau d’actualité en cette période sombre, explique le musicien lannionnais.

Notez ce clip

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    musique et réalisation Kévin Navizet

    Artistes cités sur cette page

    kevin navizet guitare

    Kévin Navizet

    KuB vous recommande