JMA

Diese-cover-JMA

Di#se (dièse) détonne, par son beat affûté, son cynisme rappeur qui tranche avec sa beauté tranquille.

Tranquille aussi sa manière de se positionner en héritier de Stromae et de Mc Solaar dont on retrouve ici Caroline, sa dame, sa came, sa vitamine, sa drogue, sa dope, sa coke, son crack, son amphétamine… Caroline. Le clip JMA de Vittorio Bettini met deux histoires en parallèle : la colère froide du chanteur contre le rap bizness et Caroline, son égérie fantasmée.

JMA de Di#se

un clip réalisé par Vittorio Bettini ( 2019 - 4’)

De nuit, dans une rue de centre-ville déserte, DI#SE fait face à sa solitude et ses fantasmes. Au cours de ce voyage mental improvisé, il croise Caroline et son ghetto-blaster à bord d’une voiture décapotable. Une fanfare de noir vêtue accompagne DI#SE à chaque refrain, performant à la sueur de son front.

un clip produit par Transfuges / Yotanka

Contemporain, onirique et viscéral

INTENTION
Di#se JMA Plan-large-de-dos-et-le-groupe-de-face

par Vittorio Bettini

Avec DI#SE, nous voulons créer un diptyque de films haletants et sensibles, une véritable mosaïque humaine supportée par une imagerie cinéma. En sept minutes, nous voulons bâtir un univers visuel dense, cohérent et virulent.

Le projet s’articule autour de montages parallèles qui alternent à l’écran :

  • La vie aventureuse de DI#SE, dans son quotidien et ses visions oniriques, charismatique, combatif, sans répit.
  • Des personnages récurrents, entrecroisés au fil des deux clips, dont le personnage de Caroline, serveuse dans un bar perdu, dont DI#SE est amoureux.

Empreint de lyrisme moderne, de résilience et d’émotions, DI#SE est un héros qui ne demande qu’à briller, victime de circonstances extérieures bien réelles.

Avec ses visages filmés comme des paysages, DI#SE est l’odyssée intime et sensorielle d’un jeune rappeur dans des environnements plus ou moins réalistes, à l’instar des œuvres de l’anglaise Lynn Ramsay (Ratcatcher, American Honey), mélange de docu-fiction et de poésie, ou encore du film Moonlight (Barry Jenkins, 2015).

Dénué de tout commentaire social, DI#SE conduit davantage vers des moments d’émotion soutenue, en corrélation avec les paroles déclamées ou l’intensité musicale du morceau.

L’image est au format 1:1.85, alternant plans larges et cadrages en proximité, ralentis occasionnels et vue subjective du héros. Dense et dilaté, le montage varie entre respirations et flots d’images rapides.

DI#SE se veut avant tout un objet pop contemporain, onirique et viscéral.

DI#SE

BIOGRAPHIE
Di#se plan rapproché chant

En musique, le dièse élève une note d’un demi-ton.

Une petite hauteur supplémentaire qui fait toute la différence. C’est ce que DI#SE s’efforce de faire dans sa musique : apporter sa touche, sa singularité pour changer la donne. Bien qu’il n’ait que 17 ans, la maturité dont il fait preuve a bluffé tous ceux qui l’ont vu sur scène. Les facettes de l’artiste sont nombreuses, et se retrouvent toutes dans Parfum. Un album qui porte le rap dans son ADN, mais qui va bien au-delà.

Le beat est rap, définitivement, mais la palette vocale est bien plus large. La dualité de Parfum réside dans l’homogénéité entre ces titres rap et d’autres, bien moins qualifiables, plus chantés.

L’ensemble s’élève à un niveau d’intériorité, d’harmonie et de profondeur insoupçonné.

D’ailleurs, n’est-ce pas ce qu’un dièse est censé faire ?

Lire sa fiche artiste

VITTORIO BETTINI

BIOGRAPHIE
Vittorio Bettini réalisateur

Natif de La Rochelle, Vittorio Bettini s’est spécialisé dans la réalisation de clips musicaux, avec une quarantaine de films produits. Son travail pour des artistes comme Melissa Laveaux, Royaume, Di#se, Arm ou encore Fred Nevché, l'impose vite dans un circuit de labels indépendants.

Avec son court-métrage suivant, Décibel, Bettini confectionne un objet pop pour la génération Tumblr ; à la fois dense et sensible.

Son premier long-métrage, Iquitos, un thriller psychologique en Amazonie péruvienne, est en cours de financement.

Le nouveau chouchou des bretons

REVUE DU WEB

France TV >>> Retrouvez la performance de Di#se lors des Vieilles Charrues 2019, un concert qui promet un bel avenir au rappeur Quimpérois.

LA CROIX >>> Cette propulsion sur le devant de la scène, l’artiste la doit beaucoup à sa sélection au Chantier des Francos. Mon entourage a envoyé la candidature. Il faut envoyer un morceau au choix. Le Chantier l’écoute et peut le sélectionner, explique le lauréat à tout juste 15 ans du Buzz Booster 2017, une compétition nationale de rap.

LE TÉLÉGRAMME >>> Il y a des moments qui marquent la carrière d’un artiste. Le concert de DI#SE, chanteur quimpérois âgé de 18 ans, sur la scène Grall des Vieilles Charrues, vendredi, fait indubitablement partie de ceux-là.

OUEST-FRANCE >>> Ému par l’amour et l’énergie que lui ont donnés les festivaliers pour sa première aux Vieilles Charrues. Di#se doit encore prendre de la maturité.

CRÉDITS

CRÉDITS MUSIQUE

auteur Désiré Eba Tolo
compositeur Romain Jovion
éditeur Yotanka
label Yotanka
licencié Pias

CRÉDITS CLIP

Avec Lola Viande
Danseurs Ramy ‘Izayo’ Hassan / Lina Sayah / Mamadou Pépé / Dylan / Harry / Nello / Sholee / Izayo
Make-Up : Muriel Saby Régie : Johannes Escure
Merci à Cré’scène et l’association D.O.M.I.E

réalisé par Vittorio Bettini
directeur de production Romuald Sintes
chef opérateur prise de vue Aurélien Le Calvez
montage Vittorio Bettini
montage, étalonnage et VFX Jimmy Baixas
stylisme DI#SE Benoit Tardif & Marie Taddéi
accessoiriste Rémi Bosch
assistant Caméra Florian Rigal Electricien : Romain Souares Habilleuse : Marie Harel Assistante
mise en Scène Inlée Rivrain
production Audiovisuelle
Transfuges
avec le soutien du CNC et de la SPPF

live captation Sombrero

Artistes cités sur cette page

Diese_promo_©vittorio_bettini

Di#se

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande