Checking the levels

Checking the levels - clip the blue butter pot

Checking the levels, vérifier les niveaux avant que le moteur ne se grippe, que l’omelette ne sente le cramé…
Éloge de la prudence porté par une musique rebelle, The Blue Butter Pot débite un rock mi-lourd, batterie et guitare électrique, pour une musique de campagne pleine de santé. Cour de ferme, pâturage… c’est l’Amérique profonde – celle de la Bible belt - transposée en Bretagne avec un sens étudié de l’authenticité. Ray, le guitariste-chanteur, soigne son look classieux à la ZZ Top quand Oliv, le batteur, campe dans son jus de péquenaud célibataire, les deux se rejoignant dans une proximité naturelle aux Saintes Écritures. C’est ainsi que Noé, après quarante jours de déluge, interpelle Dieu en lui demandant s’il a bien vérifié les niveaux !

CHECKING THE LEVELS de The Blue Butter Pot

un clip réalisé par Yannis Le Brun (2019 - 5’)

L'épicurisme et le divin

INTENTION
Checking the Levels de The Blue Butter Pot illustration

I give you five, le premier clip de The Blue Butter Pot, sorti en 2017, laissait présager une suite. Dans Checking the levels les deux personnages se retrouvent, prennent la guitare et partent vers une destination mystérieuse. Sûrement faire de la musique. Quand le farmer sort de sa cuite, il retrouve le mystique joueur de guitare qui flirte avec les esprits et les croyances.
Checking the levels met en parallèle deux éléments : la terre, la réalité, la conscience de la mortalité, l'épicurisme d'un côté, et de l'autre le divin, l'ésotérisme, ce qui nous échappe. L'un des deux personnages semble tout savoir, tout maîtriser, il traverse la nature comme si c'était lui qui l'avait faite, pendant que l'autre évolue dans un environnement totalement structuré et routinier. Ils sont liés l'un à l'autre dès le départ, qu'ils le veuillent ou non, ils savent exactement où ils vont, sans avoir besoin de se parler, comme une mission divine. La rencontre des deux personnages que tout devrait opposer créé une véritable explosion, c'est l'impossible qui devient possible, c'est la magie du live.
Ce clip est le début d'un road trip et nous annonce une suite épique.

Yannis Le Brun, Studio Malestroit

THE BLUE BUTTER POT

BIOGRAPHIE
The Blue Butter Pot Trappeurs illustration
Tony Guillou

Créé à l’origine pour un unique concert, le duo de dirty blues rock est de retour. The Blue Butter Pot, avec Ray (guitare/chant) et Oliv (batterie), enfoncent le clou au gré des douze morceaux de leur deuxième album plus dru, plus électrique et plus puissant. Let Them Talk entretient la couleur blues originelle du duo, qui se teinte d’une touche de rock à la fois lourd et puissant qui n’est pas sans rappeler un Seasick Steve borné entre Left Lane Cruiser et G. Love & Special Sauce. Mixé et masterisé par Jim Diamond, mythique producteur de Détroit, à qui on doit les deux premiers albums de The White Stripes, l’album sonne plus garage.

Dirty à souhait

REVUE DU WEB

LE TÉLÉGRAMME >>> Le duo composé d’Oliv (batteur) et de Ray (chant/guitare), monte le son dans une veine délibérément dirty blues rock. À apprécier à domicile ou sur scène. Interview.

RADIO ÉVASION 35 >>> Trois ans après leur premier album If The Wind, le duo de dirty blues The Blue Butter Pot remet le couvert avec Let Them Talk. Loïc Turmel a reçu Olivier Le Normand & Rémi Bonnet respectivement batteur, guitariste et chanteur du duo

CRÉDITS

musique et paroles The Blue Butter Pot – Olivier Le Normand & Rémi Bonnet

réalisation Punky Yab du Studio Malestroit
drone image Vincent Muller de Drone Act

lieu de tournage Sulniac / lieu-dit La Hellaye

Artistes cités sur cette page

blue butter pot ©Tony Guillou

The Blue Butter Pot

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande