les rumeurs de Babel Emmanuel-Lepage KuB

Emmanuel Lepage

  • auteur
  • dessinateur
Né en 1966 à Saint-Brieuc, Emmanuel Lepage va faire à l’âge de 13 ans une rencontre déterminante : celle de Jean-Claude Fournier, le dessinateur de Spirou qui va lui enseigner les rudiments du métier et lui donner des conseils. En 1983, il réalise dans Ouest France son premier dessin publié, puis avec l’aide des bibliothèques de Rennes, il publie à compte d’auteur son premier album de bande dessinée La Fin du monde aura-t-elle lieu ? À partir de l’année suivante, il réalise de nombreuses illustrations pour des revues et des magazines en Bretagne. En 1986, il commence sa première série : Les aventures de Kelvin. Deux albums en couleur paraissent également aux éditions Ouest France. Il se lance avec d’autres jeunes dessinateurs qui vont connaître aussi une belle carrière, dans la création du fanzine Volapük, et collabore aux journaux de bande dessinée Circus et Tintin Reporter. En 1990 et 1991, il publie aux éditions Signe de piste deux ouvrages adaptés de l’œuvre d’Huguette Carrière. Cette série sera ensuite reprise aux éditions du Lombard. 

En 1991, associé au talentueux scénariste Dieter, il commence la série Névé chez l’éditeur grenoblois Glénat. Ayant achevé les cinq albums de cette série qui fut très remarquée, il entame une nouvelle collaboration avec la romancière Anne Sibran. Tous deux réalisent, dans la prestigieuse collection Aire Libre de Dupuis, La Terre sans mal qui consacrera sa notoriété.

Parcours professionnel 


Un an plus tard il dessine Alex Clément est mort et après un tour du monde de deux ans, il publie aux éditions Casterman deux livres de carnets de voyage : Brésil et America avec des textes de l’écrivain Nicolas Michel. En 2003, il entame ce qui sera considéré comme son chef d’œuvre, le diptyque Muchacho dans la collection Aire Libre. Il décrit le parcours d’un jeune séminariste au Nicaragua qui va se trouver confronté à des relations sociales très dures et à la découverte de sa propre sensualité. Lepage, auteur complet, signe là une œuvre éminemment sensible et engagée, elle sera reconnue par toute la presse unanime et sera couronnée par de nombreux prix. Le trait fin et puissant de Lepage, son dessin raffiné, son art consommé de l’aquarelle font de lui un des plus brillants créateurs de la nouvelle bande dessinée française ; ses ouvrages ont été traduits dans de nombreux pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis. En 2008 et 2009, il revient à un travail de collaboration avec Sophie Michel. Ce seront les deux volumes de Oh, les filles, aux éditions Futuropolis.
Renouant avec le carnet de voyage, Emmanuel Lepage cosigne avec Gildas Chasseboeuf en 2008 le récit d’un séjour à Tchernobyl : Les Fleurs de Tchernobyl, publié par l’association les Dessinateurs (l’ouvrage épuisé sera republié en version augmentée chez l’éditeur la Boîte à bulles fin 2012).
En 2011, changement de cap narratif avec Voyage aux îles de la Désolation. Une BD-reportage dans les terres australes françaises (île Kerguelen, archipel Crozet…) à bord du navire ravitailleur le Marion Dufresne. L’auteur associe, au sein d’un même livre, des illustrations, des planches de bande dessinée et des croquis de voyage et fait ainsi la synthèse de ses différentes approches narratives et graphiques. Toujours dans cette veine du récit du réel, il publie en 2012, seul à nouveau, Un printemps à Tchernobyl. L’album est couronné de plusieurs prix.
En 2014, c’est en collaboration avec son frère, le photographe François Lepage, qu’il publie La Lune est blanche, récit d’un périple aux confins du monde, en Antarctique. Pour le magazine Télérama, l’album, le récit intime et puissant de leur mission scientifique en Antarctique, fait partie des 10 meilleures BD de l’année 2014. L’ouvrage est finaliste du Grand prix de la critique de l’ACBD de 2015, et obtient le prix France Info 2015.
Emmanuel Lepage collabore aussi à diverses revues (La Revue Dessinée, Long Cours…). Il a participé également à de nombreux livres collectifs. Ses bandes dessinées sont publiées dans de nombreux pays européens, ainsi qu’aux États-Unis, au Nicaragua, au Japon, en Corée-du-Sud et en Chine continentale. Emmanuel Lepage a été distingué par de nombreux prix en France et à l’étranger. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions à travers le monde.
Fin 2017, il publie Ar Men, une histoire sur le légendaire phare breton situé au large de l'île de Sein.