Maison-atelier

déjuener jardin villa rohannec'h Résidents
SOMMAIRE
À voir jusqu'au
17/05/2027

Après la visite guidée de la Villa Rohannec'h, voici le lieu investi par une douzaine d’artistes qui, le temps d’un été, font progresser un projet en cours ou explorent de nouveaux champs de création. Le réalisateur Hervé Portanguen passe de l’un à l’autre, histoire de comprendre quel est le domaine que chacun d’entre eux investit et de voir comment le travail progresse, entre avancées concrètes et tâtonnements. Son film revient aussi sur la dimension communautaire de la Villa, avec une vie domestique qui provoque des rencontres stimulantes entre des sensibilités et des pratiques très diverses.

Une page KuB en coédition avec le Département des Côtes d’Armor

Logos côtes d'Armor - kub - coed

FILM

QUOTIDIEN À LA VILLA ROHANNEC'H

(2021 - 15')

Artistes plasticiens ou cinéastes, danseurs ou comédiens, les résidents parlent de leur perception de la Villa Rohannec’h comme lieu de vie et de création, où chacun est accueilli avec son projet et accompagné dans une ambiance conviviale.

LES RÉSIDENTS

Anaïck Moriceau

Anaïck Moriceau peintre

L’artiste renoue à la Villa avec une pratique plus personnelle de son art. Dans son atelier de sérigraphie, elle peint le portrait de ses visiteurs. Ainsi, elle transforme cet espace de création solitaire en lieu de rendez-vous.

TOPOS

Collectif Ttopos QG Villa Rohannec'h

Ce collectif a établi son QG à la Villa pour son projet Méta-Locaux #2. Diane Giorgis, Aurélie Le Maître et Étienne Sibéril vont à la rencontre d’habitants du quartier pour réfléchir avec eux sur la notion de centre. À partir d’un collectage nait une investigation du sensible dans l’espace public, à partir de laquelle ils élaborent un projet interdisciplinaire mêlant danse, théâtre et art plastique.

Julie Vacher

Julie Vacher réalisatrice

La cinéaste séjourne à la Villa pour terminer l’écriture et réaliser son film Chimère Song, un récit spéculatif pour renouveler l’imaginaire du paysage et penser le vivant. Tourné au drone, le film emprunte le point de vue d’un oiseau qui survole marrées d’algues vertes et autres sols sableux, le tout entrecoupé de radiographies numériques. Un conte poétique et environnemental, inspiré par le paysage breton.

Daniel Zimmerman (& cie)

Daniel Zimmerman réalisateur

Invité par l’artiste-associé Paul Wenninger, le cinéaste réalise un projet interdisciplinaire Der Wurf (La chute). Par le jeu, l’installation et le tournage, Daniel Zimmerman suscite la coopération entre artistes, performeurs et chorégraphes. En travaillant ensemble, ils s’imprègnent du travail des uns et des autres et partagent leurs méthodes de création.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    avec Claire Letournel, Diane Giorgis, Aurélie Le Maître et Étienne Sibéril du Collectif Topos, Jérémie Moreau, Julie Vacher, Anaïck Moriceau, Paul Wenninger, Daniel Zimmerman et son équipe

    entretiens et image Hervé Portanguen

    son Evan Gautier

    montage Evan Gautier et Serge Steyer

    moyens techniques KuB

    avec la participation du Département des Côtes d’Armor

    KuB vous recommande