No promo

illustration podcast Léna Paugam Paroles Sauvages

Les défis sont immenses, la réponse politique inappropriée, les citoyens faussement indifférents.

Nina Montagné, réalisatrice basée sur la presqu'île de Quiberon, a entrepris de tendre son micro a des personnalités dont le parcours et la pensée esquissent un chemin alternatif à la catastrophe annoncée.

Lancée dans le contexte du confinement n°1, la collection Paroles sauvages est inaugurée par Jacques Gamblin suivi de Roland Jourdain, Lena Paugam... Face au public du cinéma Ti Hanok, ils s’expriment sans retenue, sans objectif promotionnel. Pas de film ni de bouquin à vendre, mais juste être là et témoigner de son ressenti face à une situation passablement angoissante.

EPISODE 3

APPRENDRE PAR CŒUR AVEC LENA PAUGAM

Elle est au rendez-vous de ce troisième épisode de Paroles sauvages : Léna Paugam, remarquable comédienne au théâtre comme au cinéma, où elle a notamment été sélectionnée parmi les révélations des Césars pour son rôle dans L’ombre des femmes de Philippe Garrel, présenté à Cannes en 2015. Elle est aussi dramaturge et metteuse en scène. Ses créations portent souvent une dimension engagée et politique et se développent autour d’une réflexion entre la culture, la création et le territoire. Avec son collectif Lyncéus, ils sortent la culture des salles fermées et réinventent les espaces naturels en scènes de spectacle. La scène devient la forêt ou la plage, le décor et la scénographie, la marée et la météo. Cet entretien a été enregistré en public le 28 août 2020 au Cinéma Ti Hanok de Auray. Un temps d’échange sur scène a précédé une discussion avec le public qui s'est terminée autour d’un verre. Comme à chaque événement, le public a laissé des petits mots sur des fanions de guirlandes en papier, cadavre exquis des empreintes de ces évènements délibérément non virtuels. Ce soir-là, il a été question de théâtre, d’amour, de ratés, de désirs et d’engagement. Léna Paugam a choisi de lire, pour terminer la soirée, un extrait des Nourritures terrestres d’André Gide.

EPISODE 2

LA LIGNE D’HORIZON, ROLAND JOURDAIN

L'invité de ce deuxième épisode est le navigateur et écologiste Roland Jourdain, plus connu sous le surnom de Bilou. En plus d’être navigateur chevronné, de ses premiers bords avec Éric Tabarly jusqu’à sa double victoire à la Route du rhum et au Vendée globe, Roland Jourdain est un écologiste actif, un rêveur qui mêle science et poésie, utopie et ingénierie. La tête dans les étoiles, les yeux vers l’horizon, mais les pieds bien ancrés sur terre. En 2006, il monte avec sa compagne Sophie Verceletto l’entreprise Kairos d’éco-contruction et de conception de navires en biomatériaux, basée en Bretagne. Ils ont ensuite lancé en 2009 le fonds de dotation EXPLORE pour encourager les initiatives pour l’homme et la planète. Bilou c’est à la fois le grand sourire de la course au large et l’espoir de lendemains inspirés par l’action collective. Le 31 juillet 2020 au Cinéma Ti Hanok d'Auray, Nina Montagné et Roland Jourdain discutent de bateaux, de gentillesse, de raison, de passion et de ligne d’horizon. La soirée s'achève par la lecture d’un extrait du Prophète de Khalil Gibran, sur la raison et la passion.
>>> un podcast produit par Simone & Raymond Productions en partenariat avec Ouest-France et KuB

JACQUES GAMBLIN

Pour le premier podcast de Paroles sauvages, Nina Montagné reçoit Jacques Gamblin, comédien, auteur, metteur en scène mais aussi danseur, navigateur, slameur, musicien… Il est une figure du cinéma et du théâtre, il a reçu des César et des Molière, tourné dans des films devenus cultes : Les enfants du marais, Pédale douce, Le nom de gens, Le premier jour du reste de ta vie… Au théâtre il a créé le spectacle musical Ce que le jazz fait à ma djambe ou encore Tout est normal mon cœur scintille. Amoureux des mots, mais aussi du corps, du mouvement, du rythme, de la musique, du sport, de la mer, de la navigation, de la nature.
Jacques Gamblin est engagé dans la cause écologique. En 2015, il a écrit Mon climat dont il a fait des lectures publiques. Il a aussi embarqué sur la goélette d’expédition scientifique Tara et prêté sa voix pour le documentaire Tara l’Odyssée du corail. Né à Granville, il habite depuis plusieurs années dans le Golfe du Morbihan. Au lendemain du premier confinement, il est le premier à accepter de se prêter au jeu des Paroles sauvages au Cinéma Ti Hanok d'Auray.

Jacques Gamblin y parle de liberté, de Bretagne, d’utopie, d’écologie et d’espoir pour demain. Il clôt la soirée par la lecture d’un texte qu’il a écrit : Le club de l’étreinte.

>>> un podcast produit par Simone & Raymond Productions en partenariat avec Ouest-France et KuB

INTENTION

PAROLES SAUVAGES

par Nina Montagné

Mon travail et mes projets ont été mis en pause pendant le confinement au printemps 2020. Au bout de quelques semaines chez moi à Plouharnel dans le Morbihan, avec mon compagnon et mes enfants, j'ai ressenti le manque de lien social, de rencontres et de communication non virtuelle. Saturée d’informations numériques, je me suis prise à rêver de retrouvailles, de discussions en chair et en os. J’ai donc imaginé ce projet : un rassemblement libre et joyeux pour fêter la réouverture des lieux de culture et créer un espace d’échange et de réflexion, sur cette situation qu’on est en train de vivre. Ce qu’elle fait émerger de nouveau en nous, comme émotions, désirs de changements, bouleversements, prises de conscience.

J’ai écrit ce projet en n’imaginant pas une seconde que cela se ferait. Et puis tout est allé beaucoup plus vite que prévu, j’ai envoyé l’idée au cinéma près de chez moi, le Ti Hanok d’Auray. L’enthousiasme de Sylvain le directeur a été immédiat et nous avons commencé par Jacques Gamblin pour la soirée inaugurale en juin 2020.

BIOGRAPHIE

Nina Montagné

Nina Montagné portrait

Nina Montagné est réalisatrice de documentaires, auteure et journaliste, basée dans le Morbihan. Elle a d'abord travaillé comme photographe et journaliste pendant une dizaine d'années, en Inde et au Sénégal principalement, mais aussi au Maroc, en Guyane Française ou encore à Cuba. Elle a arpenté les routes et les mers du globe comme correspondante pour de nombreux médias, sociétés de production et agences de presse avant de poser ses valises en Bretagne. Après un tour de l'Himalaya en moto Royald Enfield, une expédition en mobylette Peugeot 103 dans les Balkans ou encore une expédition en voilier pendant deux ans sur un bateau-cinéma autour de l'Atlantique, elle s'est spécialisée dans les thématiques maritimes et environnementales, mais aussi sociales, culturelles et artistiques. Elle est aujourd'hui documentariste et reporter, principalement pour France Télévisions et France 3 Bretagne, notamment pour l'émission Littoral et le magazine Le grand BaZH.art, pour lequel elle est aussi la voix présentatrice et ponctuellement la cheffe d'édition. Elle est intervient régulièrement dans des écoles de journalisme pour des formations en reportages terrain et documentaires.

REVUE DU WEB

PENSER DEMAIN

LE TÉLÉGRAMME >>> Paroles sauvages est né de ce besoin ressenti par Nina Montagné de sortir du virtuel, de retrouver le public à travers différents évènements. C’est ma façon de faire de la résistance, explique-t-elle.
OUEST FRANCE >>> Cette crise sanitaire entraîne de nombreux questionnements, désirs et nécessité de changements. Ce podcast me permet d’aller explorer ces nouveaux ressentis, réalité et besoins, afin de mieux y dessiner les changements que nous désirons ensemble pour demain.

COMMENTAIRES

  • 23 Juillet 2021 11:44 - Maryse Flaquet

    En sympathie avec l'homme, l'acteur, l'homme de théâtre, le danseur, l'esprit en mouvement, je souhaiterais avoir accès à cet echange.
    Merci

  • 19 Juillet 2021 17:05 - ISABELLE BERLIVET

    Un moment suspendu de sincérité nue, absolue, reflet de l'élégance désespérée de Monsieur Gamblin. Une intensité de présence tellement rare aujourd'hui, une parole d'humanité comme on la rêve encore, quel cadeau ! Merci de faire partager nos incompréhensions, fêlures à vif, toutes ces interrogations murées dans nos nuits de solitude. Et merci aussi de nous aider à relever le front, chausser nos brodequins et repartir pour mieux se nourrir de mouvement, inlassablement à la recherche de la beauté du monde.

CRÉDITS

réalisation Leila Djitli
montage Léa Faussey
mixage Dominick Neau
son Léo Montagné

texte Le Club de l’étreinte par Jacques Gamblin, Prophète de Khalil Gibran, Nourritures Terrestres d'André Gide
animé par Nina Montagné

Artistes cités sur cette page

comédienne Lena Paugam

Lena Paugam

Nina Montagné portrait

Nina Montagné

KuB vous recommande