Un nouveau monde

Header - Octave Un nouveau monde 2016-11-25

Pour nous rassembler à travers les heures sombres que nous traversons, est-ce que la voix, aussi douce que chargée d’angoisse, d’Octave Noire pourra suffire?

Et les lumières furent, multicolores et incandescentes. Octave Noire, avec son splendide clip pour Un Nouveau Monde réalisé par Gaëtan Chataigner, nous propose aujourd’hui une mise sous cloche purificatrice et radieuse, où la musique, en français, se mêle au mystique et à des rythmes précis, secs, annonciateurs de la naissance d’une nouvelle ère.

Sous une bulle dont on ne connaît l’origine, le groupe joue, studieux, déformé par l’abondance de lumières qui jonchent le sol de cet étrange abris. Le chanteur, messianique au possible, se fond dans le flou, jusqu’à devenir une inquiétante silhouette presque inhumaine. À l’extérieur, en pleine nature, un groupe de personnes tente de se frayer un chemin à travers une terre brumeuse, en friche.


Sur leurs épaules lasses, des couvertures de survie comme seules reliques du passé, des épreuves endurées. Ils atteindront bientôt la Bulle abritant cette secte pop dont ils deviendront les fidèles, pionnière d’un nouveau monde fragile, mal assuré peut-être, mais lumineux, prometteur. Et qu’importe l’Ancien monde, le but est d’avancer.

L’avenir appartient sans doute à ceux qui se bougent, s’adaptent, évoluent vite. La Bulle d’Air utilisée par Octave Noire nous invite au voyage et non à un repli sur soi, nous pousse à la découverte de l’altérité, pour établir d’autres manières de penser une existence moins figée, plus nomade. Comme une ode à ré-imaginer notre place sur Terre. Une invitation peut-être aussi à une vie future plus légère, assombrie par le passé mais prête à s’élever. Cette étrange messe est avant tout humaine, puisqu’elle passe par un jeu de regards, de lumières, de non-dits, et c’est la sensation qui prime avant tout, hypnotique. Avec cette terre promise gonflable, on pense à Melancholia, aux villes-bulles de L’Âge de cristal, mais l’univers dépeint ici par Gaëtan Chataigner nous reste néanmoins familier, inscrit dans un paysage qui est le nôtre. Installer la Bulle à la pointe de la Bretagne est un moyen de nous ramener à nous-même, autant que de nous emporter vers d’autres possibles. Vers un Nouveau monde où les autochtones parlent le curieux et envoûtant langage d’une pop française aux reflets glacés. Pour nous rassembler à travers les heures sombres que nous traversons, est-ce que la voix, aussi douce que chargée d’angoisse, d’Octave Noire pourra suffire ? Il n’y a peut être qu’un moyen de le savoir, c’est d’y aller.

UN NOUVEAU MONDE d'Octave Noire

réalisé par Gaëtan Chataigner (2016 – 3’51)

Un million d’années une seconde… une éternité pour faire un monde. Ce sont les paroles dont nous sommes partis pour tisser la toile d’écriture du clip. Quel est notre but, notre place sur terre ? Quel est notre rapport au temps ?

Nous avons réfléchi à plusieurs scenarios et c’est autour d’un café avec Gaëtan Chataigner que l’idée de travailler avec LA BULLE nous est venue. Pourquoi cette œuvre architecturale comme décor du clip ? Parce que se déplacer en emportant avec soi un espace de vie, plutôt que de s’établir de façon permanente, s’inscrit dans un dialogue de proximité et de distance, un mouvement entre présence et absence.

Renouer avec un nomadisme de proximité est essentiel, nous avons décidé de construire collectivement cette architecture mobile et gonflable. Nous souhaitons ainsi aller  à la découverte des paysages alentour, à la rencontre des gens qui nous délivrent saveurs et idées, images, musiques et petits mots susurrés.  

OCTAVE NOIRE

BIOGRAPHIE
Octave Noire clip de la semaine

C’est d’abord l’Afrique qui éveille le jeune Octave Noire à la musique. Il a vécu les dix premières années de sa vie en Côte d’Ivoire. Tout naturellement, sa musique a longtemps puisé à cette source jusqu’à son dernier album Néon, qui ne garde du continent noir qu’une empreinte légère.

Tout enfant qu’il était, Octave Noire n’envisageait pas sa vie d’adulte autrement que bercée de musique. Après maints appels du pied, ses parents lui offrent un petit synthétiseur en plastique. Il a 10 ans, ne sait pas le solfège mais reproduit, à l’oreille, ses mélodies préférées.

Dix années de cours de piano plus tard, le voilà conforté dans ses premiers désirs. D’où un cursus de musicologie à la Sorbonne, pour acquérir des bases. Mais cet apport académique ne colle pas vraiment à ses goûts. L’électro de Kraftwerk et le synthé de Jean-Michel Jarre – qu’il écoutait ado – lui trottent dans un coin de la tête, de même que Jacques Higelin – un artiste aussi abordable que parfois franchement barré. Octave Noire est coutumier de ce type de grand écart.

OCTAVE NOIRE était en concert aux Trans Musicales les 1er et 3 décembre 2016.

GAËTAN CHATAIGNER

BIOGRAPHIE
Octave Noire

Né en 1969, Gaëtan Chataigner mène de front une carrière de musicien (The Little Rabbits, French Cowboy) et de réalisateur de clips, de documentaires ou de films musicaux pour Dominique A, Lou Doillon, Etienne Daho (une relecture du Métro-polis de Fritz Lang), Héléna Noguerra, Arthur H, Sébastien Tellier, Benjamin Biolay ou encore Philippe Katerine (son travail avec lui a été couronné par une Victoire de la musique du Meilleur clip musical en 2011). En 2012, Le Voyage à Nantes a invité Gaëtan Chataigner à réaliser un nouveau film court, en forme de regard sur ce territoire. Intitulé Estuaire, il présente les œuvres du parcours et l’atmosphère si particulière de Nantes à Saint-Nazaire suivant le fil du fleuve.

Gaëtan Chataigner a signé des documentaires musicaux comme celui sur le mythique Festival de l’île de Wight (Brian Wilson, Mogwai, Primal Scream, Fatboy Slim, Metronomy, The Cure…) ou sur le Hellfest de Clisson, festival de musique métal. En collaboration avec Christophe Conte des Inrockuptibles, il travaille à la réalisation d’un documentaire sur David Bowie et prépare la captation du concert d’Iggy Pop dans le cadre du Théâtre Antique de Fourvière à Lyon.

CRÉDITS

artiste     Octave Noire
réalisation     Gaëtan Chataigner
directeur de la photographie     Thierry Goron
assistant     Tommy Boulet
chef Machiniste     Yannick Van Goethem
chef éclairagiste     Bernard Guiné

architecture mobile     La Bulle d’Air  Le Collectif de la Meute
musiciens     Patrick Moriceau, Antony Provost, Franck Richard
production exécutive     Vivien Gouery

auteur compositeur     Patrick Moriceau
producteur     Yotanka
éditeur     Yotanka / Alter K

Artistes cités sur cette page

Octave Noire

Gaëtan Chataigner

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande