Les mots d'amour

1000px gros plan kidjo

Réchauffer les cœurs confinés et remettre l’émotion à sa place naturelle, tout au centre de l’existence. C’est le grand œuvre auquel s’attellent la diva africaine Angélique Kidjo et le petit prince du piano classique Alexandre Tharaud. Leur rencontre pouvait sembler inattendue. Las, le cœur a ses raisons et le fruit de leur coup de cœur artistique est au contraire d’une grande évidence. Unis dans leur virtuosité et leur générosité, les deux artistes ont choisi de reprendre des standards des grandes chansons d’amour françaises pour exprimer leur envie de renouer avec le public. Solides et fragiles, Kidjo et Tharaud prennent le risque d’un spectacle délesté des artifices, avec des mots et des mélodies pour seules armes, un spectacle dévoué à l’émotion et la chaleur humaine.

Une coédition KuB, Scènes du Golfe et Les Visiteurs du Soir

partenaires sdg vds angélique kidjo logo

CAPTATION

LES MOTS D'AMOUR

une captation de Mathieu Ezan (2021 - 81')

De Joséphine Baker aux Rita Mitsouko en passant par Dalida, Claude Nougaro, Édith Piaf et d’autres… L’alliance miraculeuse d’Angélique Kidjo et d’Alexandre Tharaud offre un large panel de chansons d’amour.

ENTRETIENS

Grandir avec le poids des mots

Qu’est ce qui peut amener du confort ? Si ce n’est pas l’amour je ne sais pas ce que ça peut être ! Angélique explore son rapport aux mots d’amour et le rôle qu’ils ont joué tout au long de sa vie : de ses premières révoltes jusqu’à sa collaboration avec Alexandre Tharaud. Pour elle, pas d’autre possibilité que de choisir la chanson française pour accéder directement à cette émotion qui a rythmé sa vie.

Trouver l'accord parfait

Ce n’est pas un hasard si Alexandre a rencontré Angélique en jouant du Barbara. L’amour est au cœur de leur relation depuis le début et Les mots d’amour en est surement l’apothéose. Du choix du répertoire à l’écriture des arrangements, Alexandre a veillé à conserver ses influences et celles d’Angélique.

INTENTION

Une histoire vieille comme le monde

par Vincent Huguet

percussion kidjo tharaud

Les deux artistes ont prouvé l’une et l’autre depuis longtemps qu’ils ont le goût des rencontres. Sur scène, le temps d’un festival, d’une invitation, d’un bis ou pour toute une tournée, Angélique Kidjo et Alexandre Tharaud ont ce désir d’aller vers d’autres artistes, d’autres horizons et à chaque fois d’être où on ne les attend pas. Elle, la diva dix-mille volts, lui l’éternel petit prince du piano, les voici qui offrent à l’automne 2020, dans la basilique de Saint-Denis, une reprise inoubliable du Emmenez-moi de Charles Aznavour, qui leur donne envie d’aller plus loin.


La chanson française est au cœur de cette rencontre, avec son répertoire infini, ses textes, ses mélodies que l’on aime de façon irrationnelle parce qu’elles nous rappellent quelque part ou quelqu’un, ses rimes ancrées à notre propre histoire, toutes ces musiques que l’on fréquente depuis toujours ou que l’on vient de découvrir et qui font partie de nous. Et c’est ainsi que, sur scène, cette rencontre peut être un peu plus qu’un récital, car à travers les chansons choisies, quelque chose se raconte, qu’on peut entendre, mais aussi voir. Angélique sait faire danser des milliers de personnes déchainées, Alexandre est plus coutumier des philharmonies où le public danse rarement, mais l’une comme l’autre, ils aiment la scène, les défis, les surprises. En traquant les mots d’amour, ils parlent de ce qui les réunit, ils parlent d’eux, ils racontent à deux voix et quatre mains une histoire vieille comme le monde et toujours inédite.

BIOGRAPHIES

Angélique Kidjo

mains derriere la nuque angelique kidjo
© Fabrice Mabillot

Angélique Kidjo, quatre fois lauréate aux Grammy Awards, est aujourd’hui l'une des plus grandes artistes de la musique internationale, avec 13 albums originaux à son actif. Véritable interprète, sa voix saisissante, sa présence scénique et ses influences multiculturelles ont gagné le respect de ses pairs et l’ont portée au delà des frontières africaines. Angélique Kidjo a su mélanger les sons traditionnels africains de son enfance au Bénin avec les sonorités RnB, funk et jazz américaines et les influences d'Europe et d'Amérique Latine. Avec 12 albums au succès international à son actif, Angélique Kidjo multiplie les rencontres musicales (Kanye West, Jay Z, Drake, Beyoncé, Bruno Mars et Taylor Swift) et transporte son œuvre sur les scènes du monde entier. Elle se produit par la suite en symphonique avec plusieurs prestigieux orchestres internationaux dont le Bruckner Orchestra, l'Orchestre Royal National Ecossais et la Philharmonie de Paris.

Alexandre Tharaud

alexandre tharaud fond rouge kidjo
© Fabrice Mabillot

Avec plus de 25 ans de carrière, Alexandre Tharaud est aujourd'hui une figure unique dans le monde de la musique classique et un réel ambassadeur du piano français. Sa large discographie (plus de 25 albums solo), récompensée et acclamée par la presse, présente un répertoire allant de la musique baroque à la création contemporaine. L'ampleur de ses activités artistiques se reflète également dans ses collaborations avec des metteurs en scène, des danseurs, des chorégraphes, des écrivains et des cinéastes, ainsi qu'avec des auteurs-compositeurs-interprètes et musiciens hors du domaine de la musique classique. Sa discographie reflète ses affinités pour des styles musicaux éclectiques : Versailles, qui rend hommage aux compositeurs associés aux cours des rois français Louis 14, 15 et 16 ; son album hommage à Barbara ; mais aussi un album en duo avec Jean-Guihen Queyras (un partenaire de scène depuis une vingtaine d’années) dédié à Brahms, ou encore le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov. En 2017, Alexandre publie Montrez-moi vos mains, un compte-rendu introspectif et engageant sur la vie quotidienne des pianistes. Il avait auparavant co-écrit Piano intime avec le journaliste Nicolas Southon.

Mathieu Ezan

realisateur mathieu ezan

Le concert comme si on y était ! Très inspiré par le cinéma, Mathieu Ezan aime les images qui racontent une histoire et ne semblent pas s’arrêter à la fixation d’un moment. Ses portraits plus posés auront la même exigence. S’il a beaucoup pratiqué les scènes de métal, sillonné les festivals et notamment celui des Vieilles Charrues, il montre un large panel de la musique d’aujourd’hui, du rap à l’électro, en passant par le rock. À l’image du photographe, la sélection dévoile l’éclectisme de ses goûts, mais aussi les liens d’amitié qu’il a pu créer avec les groupes qu’il suit depuis plusieurs années. Photographe officiel de nombreux festivals, sa capture saisissante des ambiances où transpire la musique l’ont vite rendu incontournable. L’enfant du pays a choisi de rester en Bretagne, quitte à se déplacer à Paris pour honorer ses contrats ou les faire venir à lui. S’il a démarré par la photographie en 2009, la vidéo a progressivement pris le dessus. Mathieu Ezan a réalisé de nombreux clips qu’il conçoit comme de véritables courts-métrages.

REVUE DU WEB

La musique, l'amour et Barbara

RFI >>> Portrait d’Angélique Kidjo. Du Bénin aux États-Unis en passant par la France, du féminisme parental à la dictature de Kérékou en passant par les tambours de la voix, elle vit, cherche, se trompe, recommence.

LE FIGARO >>> Portrait d’Alexandre Tharaud. Au fil de ses 30 ans de carrière, le pianiste marque, de sa présence singulière, le paysage classique.

LE PARISIEN >>> A. Kidjo et A. Tharaud se réunissent encore pour chanter et célébrer Barbara, leur idole commune, immuable symbole de la chanson française.

COMMENTAIRES

  • 18 Janvier 2022 18:48 - Pierre Espinet

    Merveilleux! et entretiens très intéressants.

CRÉDITS MUSICAUX

Ces petits riens (Gainsbourg/Gainsbourg)

Les mots (Nougaro/Nougaro)

Sur deux notes (Misraki/Misraki)

Rimes (Nougaro/Nougaro)

Les mots d’amour (Rivgauche/Dumont)

Johnny, tu n’es pas un ange (François/Aussman)

J’attendrai (Poterat/Olivieri)

Lily (Perret/Perret)

Toi mon toit (Medeiros/Medeiros)

Madame rêve (Bashung/Grillet)

Les bleus (Gainsbourg/Gainsbourg)

La poésie (Ané/Ané)

La chanson de Prévert (Gainsbourg/Gainsbourg)

Il n’y a pas d’amour heureux (Aragon/Brassens)

Les mots d’amour n’ont pas d’âge

Les histoires d’A (Ringer/Chichin)

Maman, papa (Lapointe/Lapointe)

De temps en temps (Hornez/Misraki)

La foule (Rivgauche/Cabral)

Padam, padam (Contet/Glanzberg)

Aïsha

Parole, parole (Del Re Giancarlo, Chiosso Matteo / Ferrio Giovanni)

CRÉDITS

chant Angélique Kidjo

piano Alexandre Tharaud

mise en scène Vincent Huguet

réalisation Mathieu Ezan

mixage son Nicolas Servant, Studio Sextan

moyens techniques KuB

lumières Damien Vincent

coproduction Les Visiteurs du Soir et Scènes du Golfe

partenaires Villes de Vannes et Arradon, DRAC Bretagne, Golfe du Morbihan Vannes Agglomération, Département du Morbihan, Région Bretagne, Crédit Agricole

KuB vous recommande