Tempête émotionnelle

Danse groupe sourire

Avec son film, Laëtitia Carton nous transporte dans un monde à part, où les humains se laissent aller aux plaisirs de la musique et de la danse. L'expérience dure une semaine, nuit et jour quelque part dans l'Allier, et elle conduit ses participants dans des états de tempête émotionnelle permanente.
Ce documentaire nous place sur le bord de la piste ou parmi les danseurs, en connexion avec leurs émois. De temps à autre, la réalisatrice parle du besoin essentiel des humains d'être touché, même si on ne se connaît pas ou encore de ce qu'est la danse, une lutte contre tout ce qui retient, c’est faire tourner le monde autour de soi.
Le grand bal est un feel good documentary, de ces films qui nous font passer un moment délicieux.

une page en partenariat avec la

SCAM Logo


FILM

LE GRAND BAL

de Laëtitia Carton (2018 - 86’)

C’est l’histoire d’un bal qui, chaque été, invite plus de deux mille personnes de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant sept jours et huit nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leur fatigue et leur corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.
>>> un film produit par Jean-Marie Gigon, SaNoSi productions

INTENTION

Pulsions de vie

par Laëtitia Carton

Joueuse de clarinette Grand bal

J’ai toujours aimé danser.
Je n’ai pourtant pas eu de modèles, mes parents ne dansaient pas. Mais ma grand-mère me racontait souvent que, jeune, dans un temps où je ne la connaissais pas encore, elle montait sur le parquet en début de bal et ne le quittait plus avant le petit matin. Que la danse la transportait. Son visage s’illuminait quand elle me racontait ces nuits dans l’ivresse du mouvement, de la musique. Je pense que même sans l’avoir vue danser, elle m’a transmis son amour des bals.
Mon premier bal trad a été un coup de foudre. C'était un samedi soir de janvier, au fin fond d’un petit village auvergnat, dans une grange pleine à craquer, avec des vrais musiciens sur scène.


La musique était belle et tout le monde dansait ! Une vraie fête ! Des centaines de personnes. Beaucoup de jeunes, ça m’a surprise. Ça tournait, ça frappait, ça se regardait, ça souriait ou c’était très sérieux, mais ça dansait, pour de vrai. C’était gai surtout. Il y avait de la joie à être là ensemble. Les danseurs enchaînaient bourrée, scottish, polka, mazurka, jusqu’au petit matin. Des sourires. Des mains moites. Des embrassades en fin de morceau au moment de se quitter pour un autre cavalier. Une belle chaleur humaine. Un morceau funk très énergique où l’on se défoulait, où les rythmes s’accéléraient, où l’on se donnait, tout en gardant beaucoup d’allure, puis une mélodie nostalgique, et langoureuse, où les couples se rapprochaient, les têtes se touchaient. Le temps se suspendait.
Le monde du bal trad, je l’ai aimé tout de suite. Je m’y suis senti bien. Chez moi. Depuis les bals jalonnent ma vie.
Il y a quinze ans, je suis allée pour la première fois aux Grands bals de l’Europe, à Gennetines dans l'Allier. C’est un lieu magique, une parenthèse enchantée. On y danse pendant sept jours, non-stop. Les musiciens ne s’arrêtent jamais de jouer. Jour et nuit. Aujourd’hui, 29 ans après sa création, les Grands bals de l'Europe, c’est 2000 personnes qui dansent pendant une semaine, sur huit ou neuf parquets sous chapiteau, en plein air. Sur ces parquets tournent tous les jours une vingtaine de groupes de musique, il y a environ 500 musiciens pour des ateliers et une quinzaine de bals le soir. Toutes les générations, jeunes et vieux se mélangent et dansent ensemble. C’est une des choses qui me réjouit le plus. Je ne vois guère d’autres lieux de fête qui brassent autant d’âges et de vies différentes. Les filles dansent avec les garçons, les garçons avec les filles, les filles avec les filles et, de plus en plus, les garçons avec les garçons. Le temps de la danse, un lien particulier peut se tisser avec son partenaire pour créer un univers subtil, magique et unique. On sait comment on rentre dans la mazurka, on ne sait pas dans quel état affectif on va en sortir. Cette émotion, cette convivialité, cette énergie partagée qui nait de ce collectif, je ne la trouve pas ailleurs… Au bal on est tout simplement des danseurs et des danseuses. Il n’y a plus de riches ou de pauvres, de costume, de statut social. Tout le monde se mélange.
Nous vivons dans une société rongée par la création de besoins artificiels, une société qui pousse à consommer, seul et vite dans un perpétuel renouvellement. La danse trad permet de retrouver le plaisir d’être avec les autres et avoir des pratiques communautaires qui n’existent plus aujourd’hui. En partageant cette fête, on redécouvre qu’une unité existe et qu’on y a une place.
Cette aventure humaine sans commune mesure, que je vis depuis plusieurs années, méritait qu’on la regarde, qu’on la contemple. Qu’on la partage. Alors pendant l'été 2016, avec deux équipes, une de jour et une de nuit, nous avons filmé la totalité du Grand bal. Deux équipes, pour tenir. Comme les danseurs. Écouter son corps, sa fatigue. Mais ne rien louper. Ne rien rater de ce tourbillon. Et faire un film comme un tourbillon.
L’équipe a vécu avec les danseurs et les musiciens, la même expérience. Les mêmes sensations : tourner, tenir, manger, danser, danser, danser, dormir, tourner, danser, boire, tourner, danser, se rencontrer… Et filmer les regards, les échanges, la communauté, la somme de ses singularités, le mouvement balbutiant, naissant, l’agilité, la simplicité des expérimentés, les lâcher-prises, les libertés que l‘on prend, la folie douce, la grande humanité qui défile, la joie qui illumine les visages, les attentes sur les chaises, l’amour qui naît, la fatigue qui tombe, les liens qui resserrent et font tenir debout. Donner à voir comme c’est différent, quand on ose enfin se toucher, quand on se regarde, quand on vit vraiment ensemble. Et que la vie pulse.

BIOGRAPHIE

Laëtitia Carton

Laetitia Carton bio

Après des études aux Beaux-arts de Clermont-Ferrand, Laëtitia Carton emprunte le chemin du cinéma documentaire en 2005, en intégrant l’École du documentaire de Lussas. Elle a depuis réalisé quatre longs métrages : La pieuvre (2009), J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd (2015), Edmond, un portrait de Baudoin (2014). Le grand bal a concouru pour l’Œil d’or du meilleur documentaire au festival de Cannes en 2018, a été nommé pour le César du meilleur film documentaire en 2019 et diffusé dans de nombreux festivals.

REVUE DU WEB

Réhabiliter le bal

FRANCE INTER >>> Mon conseil du jour est à voir sur KUB. Une plateforme bretonne, financée en partie par la région Bretagne, mais ce n’est pas du tout un média régionaliste. On y trouve des fictions et des documentaires disponibles gratuitement, qui peuvent intéresser tout le monde, partout en France. Et il y a en ce moment sur KUB un très beau film, signé Lætitia Carton : Le grand bal.
LE DEVOIR >>> Le grand bal est un grand tourbillon, réplique festive à la morosité ambiante où la poésie des corps, des pas retrouvés ou perdus dans une ivresse partagée invite les gens à s’éclater, en lâchant prise.
LE MONDE >>> Laëtitia Carton filme Le grand bal non pas comme une observatrice extérieure, mais comme une cinéaste qui a d’abord été contaminée par la manie dansante, avant de décider d’en faire un documentaire.
PREMIÈRE >>> Pour Laëtitia Carton, le bal est une tempête émotionnelle permanente. Rencontre avec la réalisatrice du Grand bal.
RTS >>> Aux yeux du grand public, l'univers du bal a quelque chose d'un peu ringard. Avec ce documentaire, la réalisatrice réhabilite cette tradition.

COMMENTAIRES

  • 21 Janvier 2021 00:27 - Daniele Rudloff

    Je ne rêve plus que d’une chose participer au grand bal! Je n’ai pas cessé de sourire et me souvenir de moments dansés et cette osmose qui se crée quand on trouve un partenaire « jumeau »
    Merci

  • 20 Janvier 2021 22:39 - Gilles Malatray

    Magnifique ! La valse lente entre les minutes 25 et 27 est un pur moment de bonheur, avec ses suspensions, les visages, le sourire de l'instrumentiste, le son des pas...

  • 20 Janvier 2021 18:48 - claire

    Ca fait tellement du bien de se replonger dans cet univers fantastique. Les larmes me sont venues, le manque est grand, presque insoutenable.
    Magnifiquement réalisé, ce film raconte ce que je vis en bal !
    Ca fait du bien d'être compris !
    Merci pour ce bijoux !

  • 18 Janvier 2021 13:05 - CATHERINE STEPHAN

    En effet, on a un peu de nostalgie à voir les gens danser avant la crise sanitaire, comme on ne sait pas quand on pourra recommencer à danser, c'est sympa de voir les autres, mais on se dit qu'il s'agit d'un temps lointain...

  • 17 Janvier 2021 22:01 - Nathalie

    Un pure moment de bonheur. Je n'ai cessé de sourire du début à la fin. Merci, merci, merci

  • 17 Janvier 2021 18:37 - Richard Lenglart

    un très beau souvenir quand nous avons joué au cinéma pour la sortie de ce film ...
    une petite question .. une amie belge (notre animatrice "danses") m'a dit qu'elle ne pouvait pas regarder chez elle ... elle est très triste... est-ce normal (qu'elle ne puisse pas regarder... ?)

  • 17 Janvier 2021 14:49 - Aline

    Fervente adepte des bals folks, je revois ce film avec grand bonheur. Et l'espoir qu'enfin nous puissions retourner danser et amener le plus grand nombre à cette activité conviviale. Si certains danseurs refusent de danser avec les débutants, moi, j'aime prendre le temps d'expliquer aux nouveaux venus : on a tous eu une première fois. Il est important de continuer la transmission. Allez, remettons en avant les priorités : partage, générosité, amour. Aline

  • 17 Janvier 2021 09:57 - Véronique Rausis

    Bonjour 😊
    C’est la newsletter de Kaizen qui m’a appris la possibilité de visionner le Grand Bal sur votre site jusqu’au 4 février. Malheureusement, depuis la Suisse, ce n’est pas possible. Bien déçue 😢
    Le dvd du film existe-t-il ?
    Avec mes meilleures pensées
    Véronique

  • 17 Janvier 2021 00:29 - Lina

    Merci le Kub pour nous procurer cette belle bouffée d'oxygène, nous faire revivre ce qui nous a tant manqué l'été dernier ! Les commentaires de Laetitia décrivent parfaitement tout les moments d'exception, suspendus et régénérants vécus et les émotions ressenties !....pas un mot à changer !
    Pour les frustrés de l'étranger qui ne peuvent accéder à ce visionnage, le film est aussi diffusé en DVD.

  • 16 Janvier 2021 23:09 - Anne Mortier

    Cest absolument extraordinaire!! Pour moi dans la vie il n'existe d'essentiel que la musique, la danse, le chant! même si je rajoute aussi la musique et la danse des mots, de la littérature... Mais quand on danse..on est vivant..vivant..et danser en couple, c'est le summum de l 'humanité, c'est dire à l'autre qu'il(elle) est essentiel(le) !
    Je ne danse plus beaucoup, et ça me manque, beaucoup, beaucoup..
    Je vais venir au grand bal, je me le promets!
    Merci pour ce film, du fond du coeur..
    Anne

  • 16 Janvier 2021 17:22 - RENAUD maryse

    TRèS RÉUSSI.

  • 16 Janvier 2021 09:40 - Goirand philippe

    Ah je viens de passer un moment magnifique. A 80 ans je suis encore partant! Ou et quand?

  • 16 Janvier 2021 06:06 - denise dumortier

    Bravo à tous qui avez fait
    advenir ce film de bonheur dans ces temps troubles , nous attendons avec impatience les jours pour retrouver nos contacts d'antan. film magnifique , une ambiance bon enfant qui donne envie de s'y rendre. Avec l'espoir de pouvoir y aller.

  • 16 Janvier 2021 05:53 - denise dumortier

    En plein deuil, je remercie Keizen de me faire découvrir Le Grand Bal, un éclat de bonheur en ces temps si troubles. Je viens de perdre l'homme de ma vie un 2 septembre 2020. Ce film un clin d'oeil à la vie, une réparation à la vie, certes un hymne à la vie. Du fond du coeur Merci!!!!!

  • 15 Janvier 2021 13:57 - Rédactrice Kub

    Bonjour Jean-Luc,
    Le grand bal de l'Europe a lieu à Gennetines une commune de l'Allier.

  • 14 Janvier 2021 22:50 - YoannB

    Merci de nous faire découvrir une si belle activité ! Espérons que de tels évènements pourront reprendre le plus vite possible.

  • 14 Janvier 2021 17:37 - Jean-Luc Mercier

    Où est-ce exactement ?

  • 14 Janvier 2021 17:14 - Ana Fouroulis

    Maravilla!!♥️👏🌹

  • 14 Janvier 2021 01:23 - Philippe Debaigt

    Merci beaucoup pour ce superbe film de Laetitia Carton, bravo à vous Kub de nous permettre de voir ou revoir ce si beau travail !!
    Allons danser les amis ! :-)) Philippe

  • 13 Janvier 2021 20:02 - Melody

    Merci, merci merci acteurs du monde nouveau, ce film est magnifique..... que c'est beau, que c'est "plein"... merci pour ce patrimoine conservé. Merci les danseurs !!
    Merci la Vie, la vraie !!!

  • 13 Janvier 2021 18:48 - TORRENT

    Beau, merveilleux, mais très hachuré.
    C'est dommage

  • 13 Janvier 2021 17:56 - ROBERT

    J'ai passé un très agréable moment à visionner votre film qui m'a remonté plein de souvenirs et d'émotions en moi. Merci.

  • 12 Janvier 2021 18:24 - Mireille

    Merci à Dorothée Barba (et à KuB ) de m'avoir permis de regarder ce documentaire plein d'humanité !
    Je conseille aussi de voir LE BAL ,film d'Ettore Scola d'après le spectacle du même nom du Théâtre du Campagnol dont j'avais eu le bonheur de voir la création.

  • 12 Janvier 2021 16:57 - Denis POTHET

    Magnifique ce documentaire beaucoup d'émotion.

  • 12 Janvier 2021 15:27 - Leclercq

    Bonjour, j'aurais aimé visionner le film "Le Grand Bal" de Laëtitia Carton mais malheureusement IMPOSSIBLE !! C'est hachuré, l'image reste figée, le commentaire passe c'est le seul point positif mais avec les images j'apprécierais d'autant plus que je découvre votre site grâce à France Inter. Aucun pb pour moi de voir d'autres films donc bizarre.
    Merci par avance de votre réponse

  • 12 Janvier 2021 06:29 - Riff olivier

    Bravo pour ces articles et documentaires !
    Je me retrouve !

  • 12 Janvier 2021 03:18 - Martins da silva joel

    Très beau film chargé d'émotions de belles musiques, il fait du bien, merci KUB

  • 11 Janvier 2021 19:07 - Marie-Claude Couture

    Est-ce que si je m'abonne je pourrai accéder au site ?
    Si vous me dites que oui, je le ferai, je suis au Québec.
    Merci de toutes ces publications qui me semblent si captivantes, et si invitantes....

  • 11 Janvier 2021 19:00 - Marie-Claude

    quel dommage, ici au Québec, nous n'y avons pas accès non plus...

  • 11 Janvier 2021 15:24 - Rédactrice Kub

    Bonjour,
    Suite à vos nombreux commentaires et mails nous vous confirmons qu’à la demande de certains producteurs la diffusion du film Le grand bal et d'autres documentaires Étoiles de la SCAM a été limitée au territoire français.
    Nous n'avons donc pas la possibilité de le rendre accessible hors du territoire français.
    Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et espérons que vous trouverez votre bonheur parmi les nombreux autres documentaires disponibles en accès libre sur KuB

  • 11 Janvier 2021 14:48 - Martine

    S'il vous plaît, en Italie aussi ! Ou bien dites-nous comment faire pour pouvoir le visionner !!!

  • 11 Janvier 2021 14:00 - Hélène

    J’habite en Angleterre et une fenêtre m’indique que le contenu n’est pas disponible ici :( quel dommage!

  • 10 Janvier 2021 14:45 - Costantini

    Merci

  • 10 Janvier 2021 08:52 - Régine Auer

    Bonjour,
    Je viens de regarder la bande annonce du "Grand bal" que l'on m'a vivement recommandé. Malheureusement, impossible de visionner le film depuis la Suisse, où j'habite. Quel déception ! Y aurait-il un moyen d'accéder au visionnage d'une autre manière ?
    Bien à vous,
    Régine

  • 9 Janvier 2021 16:54 - peytavi ludmilla

    "dites, quand reviendra-t-il ? dites au moins le savez-vous ? le bal, les bals, la joie de danser... seul, à deux, à trois etc et merci !

  • 7 Janvier 2021 23:10 - Didier

    Merci de ces danses denses et de densité palpable , de ces corps encore rouillés, s'articuler comme des poupées chiffons , qui font de ces bals un moment suspendu hors du temps , mains dans la main , yeux dans les jeux , coeur 💓 contre corps , pleurs contre coeurs , âme contre valse ...

  • 7 Janvier 2021 21:00 - Cinzia

    Anche per l'Italia!!! Grazie

  • 6 Janvier 2021 13:55 - Lona Silvia

    Bonjour, sarait-il possible voir le film jusqu'au 05/02/2021 même en Italie?

  • 6 Janvier 2021 10:46 - Affolter

    Bonjour, et bonne année. Serait-il possible moyennement finance d 'avoir la version longue qui a été projetée la première fois. Merci et bonne journée.
    Gianita Affolter

  • 6 Janvier 2021 09:57 - Lafont

    Merci de nous permettre de réactiver les souvenirs récents attachés à ce film!

CRÉDITS

réalisation Laetita Carton
image Karine Aulnette, Prisca Bourgoin, Laetitia Carton, Laurent Coltelloni
son Nicolas Joly, François Waledisch
montage Rodolphe Molla
montage son Virgile Van Ginneken
mixage Joël Rangon

images d'archives et extraits sonores Cinémathèque de Nouvelle Aquitaine et le Centre régional des musiques traditionnelles en limousin

production SaNoSi Productions
avec le soutien de
la Région Nouvelle-Aquitaine, de la Région Île-de-France, du Programme entreprise de Cliclic-Région Centre-Val de Loire, PROCIREP-ANGOA
avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée

Artistes cités sur cette page

Laetitia Carton bio

Laetitia Carton

KuB vous recommande