L'ART DE PERDRE

livre couverture Alice-Zeniter
SOMMAIRE
À voir jusqu'au
12/09/2023

L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ? Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un harki . Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l'été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?

LECTURE

L'ART DE PERDRE

réalisé par Pierre-François Lebrun (2018 - 3'56)

Édité par Flammarion

Retrouvez Alice Zeniter sur KuB lors de son spectacle Il y a eu de bons moments à Lanleff et Le seigneur des porcheries au festival les Émmancipées à Vannes en 2018.

BIOGRAPHIE

ALICE ZENITER

lanleff cover alice zéniter

Alice Zeniter est née en 1986. Après (parfois pendant) des études de littérature et de théâtre, elle entreprend d'écrire des romans et de mettre en scène des pièces de théâtre. Après Deux moins un égal zéro et Jusque dans nos bras, le succès de son troisième roman, Sombre Dimanche – prix du livre Inter en 2013 – lui permet d'arrêter les petits boulots alimentaires, ce qui est un soulagement pour elle, ses parents et son banquier. Elle trouve ainsi le temps d'écrire De qui aurais-je crainte avec le photographe Raphaël Neal (éditions du Bec en l'air) et le roman Juste avant l'Oubli (Flammarion), prix Renaudot des lycéens 2015 ainsi que de mettre en scène Un Ours of cOurse, spectacle musical pour la jeunesse (paru en livre CD chez Actes Sud Junior). En septembre 2017, Alice Zeniter publie son cinquième roman : L’Art de perdre (Flammarion) a reçu le prix Goncourt des lycéens, le prix des libraires de Nancy et des journalistes du Point 2017, ainsi que le Prix littéraire du Monde.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    réalisation Pierre-François Lebrun
    comédien Philippe Languille

    Le grand BaZH.art est coproduit par

    Simone & Raymond Productions

    France 3 Bretagne en partenariat avec KuB avec la participation de TVR, Tébéo et Tébésud et le soutien de la Région Bretagne et du CNC

    co-réalisation Stéphanie Elbaz et Chloé L’Affeter
    production Stéphanie Elbaz
    rédactrice en chef Chloé L’Affeter
    directeur de production Cédric Bertret

    Artistes cités sur cette page

    Pierre-François Lebrun

    Pierre François Lebrun

    KuB vous recommande