Jean-Jacques Dournon

illustration oeuvre Jean Jacques Dournon 4

C’est l’une des figures importantes du paysage artistique breton. Campé sur le port de Locmalo, à Port-Louis, l’atelier de Jean-Jacques Dournon crée l’émotion, tout autant que son œuvre.
On se souvient de notre première rencontre, il y a presque quinze ans. Le choc d’entrer dans ce lieu, ancien atelier mécanique, gigantesque boîte posée sur le quai. L’espace, la lumière, l’air, la charpente métallique, les lignes des fenêtres au ras de l’eau, et les toiles, partout, certaines immenses, d’autres rondes, qui s’ouvraient peu à peu à la compréhension, à la lumière de notre entretien.

Territoire, traces, écritures

CHRONIQUE

par Isabelle Nivet

Quinze ans après notre première rencontre, il nous faut apprivoiser le nouveau vocabulaire pictural de Jean-Jacques Dournon. Vocabulaire, un terme choisi à dessein (à dessin ?) pour l’une des trois séries regroupées sous le titre Territoires, traces, écritures. Écriture, c’est le fruit d’une traversée intime, dans laquelle Dournon a puisé de manière intuitive.
Il dit : On a des formes en nous qu’on a gardé inconsciemment. C’est la main qui emmène le mot. C’est dessiner sans écrire. Je ne sais pas pourquoi j’ai écrit ça. J’étais dans la matière, j’oubliais ce que c’est que la lettre, le motif redevenait quelque chose de poétique, sans signification. Il me fallait être dans l’immédiateté, me vider et n’être que la trace. Il fallait que je me laisse aller sans sujet à la nécessité de l’instant pour qu’apparaissent ces mots : vertige, trahison, pourquoi nous ? Oubliez. Tracés au doigt, ces mots deviennent motifs, mêlés de cendres et de cheveux, et composent un paysage abstrait.


Des paysages qui ne sont pas sans rappeler l’ancien territoire pictural de l’artiste, où il faut avoir beaucoup parlé de nature et de mer pour le saisir, l’entrevoir. Fait de traces et de projections, le paysage de Dournon n’est pas dessiné, il apparaît, notre imaginaire se connectant au sien, des paysages devinés, des paysages peut-être, des côtes ici, des falaises là, des arbres ? Peut-être. Cette absence de certitude, c’est tout le charme de ses toiles. Peut-être.

JEAN-JACQUES DOURNON

BIOGRAPHIE
portrait Jean-Jacques Dournon atelier

Jean-Jacques Dournon naît à Paris en 1953.

Je n’ai pas d’inspiration. Je travaille la respiration dit Jean-Jacques Dournon, qui depuis son Prix de Rome, en 1980, se confronte à la nature avec une concentration extrême. Déployant, face au motif, de longs rouleaux de papiers ou de grandes toiles, il scrute le visible afin d’en dégager les structures et les vibrations, travaillant au sol des jours et des jours, avec des fusains ou de l’acrylique, jusqu’à ce que l’image s’impose. Il n’y a pas de sujet contemporain. C’est la manière de peindre qui est actuelle. L’enjeu, c’est de voir apparaître qui je suis. (source Françoise Monnin)


+ de détails
Diplômé en 1977 de l’École des Beaux-Arts de Saint-Étienne, il obtient deux ans plus tard le prix Fénéon.
En 1980, il intègre la Villa Médicis pour deux ans et y obtient le Prix de Rome. Il est lauréat de la bourse de la Ville de Paris pour la Casa Velasquez à Madrid en 1986, et en 1992 il obtient le deuxième prix de dessin pour la Région Ile-de-France. Il séjourne un temps au Vietnam au début des années 2000 et est invité par le Musée d’Art National d’Art Contemporain de Séoul pour une résidence de trois mois en 2006.

Artothèque - Galerie Tal Coat

GALERIE
Artothèque Tal-Coat

Au sein du centre socioculturel de la ville d'Hennebont se trouve l’artothèque et la Galerie Pierre Tal-Coat, qui présente chaque année cinq expositions d'art contemporain. Reprenant le même mode de fonctionnement qu’une médiathèque, elle permet d’emprunter des œuvres et d’en profiter au quotidien. Hennebont est la seule ville du Morbihan à disposer d’une telle structure.
Chacun peut ainsi découvrir à son rythme les grands champs de l'art contemporain de 1945 à nos jours et instaurer avec l'œuvre d'art un rapport de proximité, d'intimité et aussi de partage. La collection présente des artistes de renommée internationale, nationale,


régionale (Pierre Alechinsky, Andy Goldsworthy, Ernest Pignon-Ernest, Pierre Soulages, Willem, Muzo, Gaële Flao, Pierre Tal-Coat...). Petits ou grands formats, couleur ou noir et blanc, photographie, estampe ou volume, un choix très varié !
L’artothèque-galerie accompagne les abonnés et les visiteurs en proposant différentes actions de médiation et des rendez-vous réguliers.

Artistes cités sur cette page

Jean-Jacques Dournon illustration biographie

Jean-Jacques Dournon

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande