L'indésirable

Lecture Louis Guilloux illustration

1917 : la guerre s’éternise dans la boue des tranchées. À Belzec, une ville de l’arrière, les autorités ont établi un camp de concentration où sont parqués les étrangers indésirables. Un professeur d’allemand, M. Lanzer, y sert d’interprète, s’attirant, par sa tolérance, la sympathie des prisonniers. Lui et sa famille ont d’ailleurs secouru une vieille Alsacienne, échouée là par hasard. En retour, elle leur lègue, peu avant sa mort, ses maigres économies et quelques bijoux en sa possession.
Une rumeur, orchestrée par un collègue de Lanzer, accuse à tort le professeur d’avoir profité des largesses de la boche. Quand le fils du principal, revenu blessé du front, découvre la mise au ban de son ami, il prend sa défense, au risque de devenir le nouvel indésirable…
Écrit en 1923 et resté inédit à ce jour, ce roman de jeunesse de Louis Guilloux brosse le tableau saisissant d’une humanité en guerre perpétuelle. L’auteur du Sang noir y révèle déjà un talent remarquable pour dire l’impensé de l’époque : que la barbarie, loin d’être circonscrite aux champs de bataille, peut surgir en chaque individu.

L'INDÉSIRABLE

LECTURE

réalisé par Pierre-François Lebrun (2018 - 3'17)

Un roman de Louis Guilloux aux Éditions Gallimard

LOUIS GUILLOUX

BIOGRAPHIE

Romancier né et mort à Saint-Brieuc (1899-1980). Élève boursier, son père était cordonnier et militant socialiste, comme il le raconte dans la Maison du Peuple (1925). Il travaille au journal L'Intransigeant de 1921 à 1924. Jean Grenier, Guéhenno, Malraux, Gide et Camus furent de ses amis. Louis Guilloux s'est voué dès 1935 à l'aide humanitaire aux réfugiés espagnols et aux personnes déplacées, tout en poursuivant son œuvre. Malgré quelques séjours à Paris et Angers, toute sa vie durant il reste attaché à sa ville natale, dans laquelle il situe l'action de plusieurs de ses romans.


Récompenses
Grand Aigle d'Or de la Ville de Nice (1978)
Grand prix de Littérature de l'Académie française (1973)
Grand prix national des Lettres (1967)
Grand prix Poncetton de la Société des Gens de Lettres (1977)

CRÉDITS

réalisation Pierre-François Lebrun
comédien Philippe Languille

Le grand BaZH.art est coproduit par Simone & Raymond Productions
France 3 Bretagne

en partenariat avec KuB

avec la participation de TVR, Tébéo et Tébésud
et le soutien de la Région Bretagne et du CNC

co-réalisation Stéphanie Elbaz et Chloé L’Affeter
production Stéphanie Elbaz
rédactrice en chef Chloé L’Affeter
directeur de production Cédric Bertret

Artistes cités sur cette page

Pierre-François Lebrun

Pierre François Lebrun

Louis Guilloux

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande