Le grand BaZH.art #28

28 le grand bazh.art art contemporain cover

Voici deux sujets du Grand BaZH.art, qui abordent la pluralité d'expressions dans ce qu'on appelle l'art contemporain.
La réalisatrice Chloé Gwinner affronte la question de la définition de ce champs, en s'adressant à Étienne Bernard, le commissaire de la Biennale d'art contemporain de Rennes et à quelques artistes exposants.
Matthieu Tillaut le fait en rencontrant Ultra-tiède, un collectif d'artistes qui se sont amusés à produire un roman-photo décalé.

Bien des convergences sont visibles dans ces différentes approches, du recours à la performance à l'implication du public, en passant par la revisitation d'objets/œuvres d'antan. L'humour et la dérision aussi.

ART CONTEMPORAIN

par Chloé Gwinner

À l’occasion de la Biennale de Rennes 2018, titrée À Cris Ouverts, Chloé Gwinner s’interroge sur ce qu’est l’art contemporain dans l'idée de le désacraliser, de le rendre accessible. Étienne Bernard est le principal intervenant de son sujet, commissaire de la biennale, il évoque le rôle de l’art contemporain et des artistes dans la société.


Voir la biographie d'Étienne Bernard

Directeur de Passerelle Centre d’art contemporain à Brest depuis 2013, il a collaboré, en tant que critique d’art, aux revues françaises Archistorm ou 02 et publié dans de nombreux ouvrages (Cura books, Les Presses du Réel, Exit, etc.). En qualité de commissaire, il a mené différents projets notamment à la Krabbesholm Højskole au Danemark, au Parc-Saint-Léger à Pougues-les-Eaux, au Musée de l’Objet à Blois ou au JAUS Art Space à Los Angeles.

Les trois artistes rencontrés :

Jean-Charles de Quillacq (1979) est Français, vit et travaille à Zurich, fabrique des sculptures en utilisant une résine époxy qu’il applique sur un support, mou ou rigide. À Rennes, il a moulé le nez de ses visiteurs en échange d’un huis clos de six minutes avec chacun d’entre eux.

Volmir Cordeiro (1987), danseur chorégraphe a d’abord étudié le théâtre pour ensuite collaborer avec des chorégraphes brésiliens. Il intègre le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers en 2011 et signe son premier solo, Ciel, en 2012. Il a été artiste associé à la Ménagerie de Verre à Paris en 2015, à partir de 2017 au Centre National de la Danse (CND) à Pantin et en 2018 il était associé aux Ateliers Médicis à Clichy-sous-bois.

Madison Bycroft (1987) est Australienne, vit et travaille à Rotterdam et Paris. Dans ses vidéos, sculptures et performances, elle donne vie à des têtes en papier mâché, mollusques langue pendue, personnages grimés. Au cœur de dispositifs théâtraux, ses personnages examinent la façon dont nous communiquons entre individus/espèces et les [im]possibilités de la traduction d’une parole, d’une émotion.

À cris ouverts

REVUE DU WEB

Les Ateliers de Rennes >>> Lettre d'intention des commissaires de la Biennale : Nous voilà donc, à penser des transitions fondamentalement ancrées dans notre anxiété et leur ouverture possible par l’articulation poétique d’un titre indiscipliné et intraduisible qui s’entend différemment qu’il ne s’écrit (à cris ouverts, à crise ou-vert / vers ).

LIBÉRATION >>> Tendre l’oreille, voilà ce à quoi invite la 6e édition des Ateliers de Rennes, biennale d’art contemporain intitulée cette année À cris ouverts, en référence au texte la Cohée du Lamentin d’Édouard Glissant.

UNIDIVERS >>> Qu’en est-il de cette édition 2018 ? Une visite complète de la Biennale, signée Nicolas Roberti

DESTINATION RENNES >>> Nouveauté 2018, la Biennale propose un Art week-end à Rennes, un événement pour braquer le projecteur sur la scène artistique locale, à l'image de ce qui se fait dans des villes européennes comme Anvers, Zurich, Copenhague ou Milan.

ULTRA-TIEDE

par Matthieu Tillaut

Comment mêler les codes du spectacle vivant et du roman-photo ? C’est à cette question que tente de répondre un collectif d’artistes accueillis aux Ateliers du Vent à Rennes. Ultra-tiède est le nom de ce collectif : comédiens, graphistes, photographe, metteur en scène, éditeur. Ils croisent leurs regards, compétences et humours respectifs pour produire un objet déjanté : un roman-photo édité à 500 exemplaires, 24 pages en bichromie (rouge et verte). Un premier opus fait maison avait vu le jour fin 2017. Un an plus tard, l’équipe réitère avec la sortie d’un deuxième exemplaire, plus abouti.

Devant la caméra de Matthieu Tillaut, Marjorie Blériot parle de son personnage, Suzelle, une blonde platine naturelle, attentionnée et artificielle, ingénieuse en aéronautique, elle aime la nature, les feux d'artifices et la mécanique.

LA VALLÉE DES DIX MILLES FUMÉES

LECTURE PUBLIQUE
Patrice pluyette lecture

La Vallée des Dix Mille Fumées de Patrice Pluyette, aux Éditions du Seuil.
Extrait lu par Philippe Languille, à retrouver sur la page Lecture publique de KuB.

CRÉDITS DES SUJETS DU GB#28

ART CONTEMPORAIN
par
Chloé Gwinner
avec Jean-Charles de Quillacq, Volmir Cordeiro et Madison Bycroft

ULTRA-TIEDE
par Matthieu Tillaut
avec le collectif Ultra-tiède

LA VALLÉE DES DIX MILLES FUMÉES
par Pierre-François Lebrun
lu par Philippe Languille

CRÉDITS PRODUCTION ET PLATEAU

Le grand BaZH.art
est coproduit par Simone & Raymond Productions et France 3 Bretagne
en partenariat avec KuB
avec la participation de TVR, Tébéo et Tébésud
et le soutien de la Région Bretagne et du CNC

présentation Alexandre Pesle
co-réalisation Stéphanie Elbaz et Chloé L’Affeter
production Stéphanie Elbaz
rédactrice en chef Chloé L’Affeter

directeur de production Cédric Bertret
graphiste Arnaud Pham Gia
concepteur décor et lumière Gérard Thomas
musique originale Jean-François Prigent

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande