Bain de couleurs

couleurs du monde enfants public Mar'na

L'édition 2019 de Couleurs du monde est un point d'aboutissement de dix ans d'explorations menées par Françoise Degeorges et Bertrand Dupont dans le domaine des musiques du monde au fin fond de la campagne morbihannaise. Depuis peu, une nouvelle équipe est en place, qui réfléchit à la poursuite de cette expérience dès 2020. Un cycle de dix années s'achève, le prochain se dessine.

COULEURS DU MONDE, BOUQUET FINAL

Couleurs du Monde est une initiative menée pendant dix ans par Bertrand Dupont, directeur artistique de la Grande Boutique à Langonnet (56) et producteur du label Innacor, et Françoise Degeorges, productrice de l’émission Couleurs du Monde sur France Musique.
L'évènement qui, la première année, portait sur une série de trois concerts lors d'un week-end, s'est épanoui au fil des ans pour prendre la forme d'un véritable festival qui, depuis 2017, s'étend sur trois jours et une douzaine de concerts. Durant le week-end de l'Ascension, Couleurs du Monde s'ouvre par la Fête du Chant / Fest Ar C'han, co-organisée avec l'association Dañs Tro sur la commune de Poullaouën (29) et se déploie ensuite sur différents lieux de Langonnet.
2019 aura été la dernière édition de Couleurs du Monde qui reprendra dès 2020 sous un nouveau nom et une nouvelle direction.

Une fête populaire

INTENTION
portrait Perrine Lagrue

par Perrine Lagrue

La ligne artistique du festival est fidèle à celle de la Grande Boutique : inviter des artistes de Bretagne et du monde, qui viennent présenter des musiques de création ancrées dans les cultures populaires. Ouvertes aux métissages esthétiques (influences jazz, électriques, électroniques...), elles témoignent de l'infinie diversité culturelle de notre époque. La programmation de concerts est enrichie par des projections de documentaires, des ateliers et un petit marché du disque.

L'affiche 2019 s’est vue illustrée par un chatoyant flamant rose, car l’esprit de cet oiseau et l'originalité de son plumage évoquent la joie.


En équilibre sur ces hautes pattes, il est partie intégrante de son environnement naturel et de sa colonie peuplée de milliers d'individus. C'est un oiseau sociable, qui aime vivre dans le partage avec les autres. Certes, le concept d'animal totem, inhérent à certaines cultures dans le monde, peut aussi être interprété comme mystico-ésotérique… À chacun d'en apprécier la valeur à son endroit.


À l'endroit du festival Couleurs du monde, l'aura du flamand rose nous a parlé. Les musiques que nous proposons de venir partager s'inscrivent dans des traditions musicales populaires toujours bien vivantes. Elles restent éminemment contemporaines grâce à la créativité d'artistes aux écritures inédites, originales, ouvertes aux croisements des cultures et des esthétiques musicales.

Les rencontres inédites, intentionnelles ou impromptues, entre des artistes de tous horizons seront toujours au cœur du projet, dans un esprit de fête offrant au public une grande proximité avec les musicien•ne•s invité•e•s. C’est précisément ce qui fait la marque de fabrique du festival : une véritable fête populaire sur la place du village de Langonnet, dans la salle des fêtes et dans la bucolique Vallée de St Maur.

Rendez-vous donc en 2020 !

Les artistes

FOCUS

Mar'na

De son vrai nom Marina Razanasoa qui signifie vrai en malgache ; de fait, son style se définit d’abord par sa sincérité. Tissant rythmes du Sud, mélopées sakalava et chanson betsileo, la jeune autrice-compositrice chante la nostalgie du pays, l‘enfance, les valeurs de respect et de courage, et le bonheur des instants partagés. Artiste autodidacte, Mar'na est née à Marovoay dans la province de Mahajanga, au nord-ouest de la Grande-Ile. Elle enregistre deux albums au sein du duo Namavao & Marina en 2005 et 2008, puis son premier opus solo Marovoay en 2009. Elle réside depuis 2010 en Bretagne et se produit en solo ou en duo avec l'artiste Berto.

Al Akhareen Sextet

Composé de Osloob (rap, voix, beatbox), Naïssam Jalal (flûte, ney, voix), Mehdi Chaïb (saxophone, percussions), Viryane Say (basse), Sébastien Le Bon (batterie), DJ Junkaz Lou (platines), Al Akhareen signifie les autres en arabe, et s’inspire de la vie de ses membres.

Le groupe est né de la rencontre en 2008 de Naïssam, fille d’immigré syriens, et d’Osloob, palestinien réfugié à Beyrouth. Ils ont dès lors commencé à travailler ensemble, mais le moment décisif a été l’installation d’Osloob en France en 2014. Le duo a été rejoint petit à petit par les autres musiciens jusqu’à devenir un sextet.

Istan Trio

Groupe formé en 2009 Istan Trio se compose de Sylvain Barou, Ronan Pellen et Julien Stevenin, rejoints par Éléonore Fourniau à l’occasion de Couleurs du Monde.

Sylvain Barou est spécialiste de flûte bretonne et irlandaise mais son répertoire est ouvert aux influences moyen-orientales, son jeu s’étend à d’autres instruments tels que le biniou kozh, le duduk arménien, la flûte indienne et la cornemuse irlandaise. C’est sa rencontre avec le flûtiste breton Jean-Michel Veillon à l’âge de 15 ans qui l’initie à la musique et aux instruments bretons. Il a joué pour de nombreux compositeurs (notamment Denez Prigent, Dan Ar Braz) et s’est produit en son nom dans des festivals tels que les Vieilles Charrues en 2017.

Ronan Pellen a commencé à étudier la musique au conservatoire dès son enfance.


Il a d’abord pratiqué le violoncelle, puis s’est tourné vers la cornemuse et la guitare. C’est après un voyage en Irlande à dix-huit ans qu’il donne à sa pratique, plutôt classique, de la guitare une orientation bretonne.

Julien Stevenin a débuté son apprentissage musical avec la basse électrique. Il a ensuite étudié le jazz et la contrebasse au conservatoire de Rennes. Il a accompagné de nombreux artistes et a participé à des festivals en Europe, au Mexique et au Moyen-Orient. Il continue d’explorer sa discipline afin d’étoffer et diversifier sa pratique.

Après des études à l’École Normale Supérieure de Lyon, Eléonore Fourniau s’est formée à la musique anatolienne au conservatoire d’Istanbul, et auprès de ses amis Kurdes rencontrés à l’école. Elle s’accompagne avec la vielle à roue, qu’elle avait apportée de France lors de sa première venue en Turquie.

Wonderbraz

Une page consacrée à Yuna Le Braz est en préparation, elle arrivera prochainement sur KuB !

La Grande Boutique

HISTOIRE
Bertrand Dupont Françoise Degeorges festival couleurs du monde
Françoise Degeorges et Bertrand Dupont ©Eric Legret

En 1998, Bertrand Dupont investit l’ancien hôtel du bourg de Langonnet dans le Morbihan pour y développer une alternative culturelle à la campagne : La Grande Boutique. L’esprit et le charme désuet du décor des années 60-70 donnent au lieu son cachet et son identité. Après quelques travaux et améliorations techniques, l’endroit se dote d’une petite salle de diffusion et propose des ouvertures régulières au public. L’idée initiale : ouvrir un centre de création, accueillant des projets artistiques en résidence touchant au spectacle vivant. C’est finalement la musique traditionnelle, les musiques du monde et le jazz qui seront au centre de cette initiative, même si la danse, l’art contemporain et le théâtre y ont aussi trouvé leur place.

À cette activité de création s’est ajouté l’accueil ou l’organisation de stages, de master classes et autres actions culturelles ainsi que l’organisation d’une saison culturelle itinérante sur le Centre Bretagne : Le Plancher. La Grande Boutique héberge également une structure de production/label de disques, Innacor, avec qui elle collabore régulièrement. En 2009, c'est Couleurs du monde qui est mis sur orbite, en collaboration avec Françoise Degeorges.

L’association se situe dans une mouvance de nouveaux lieux de type friche, ici une friche articole qui sème, cultive, et entretient des projets avec l’interactivité des structures résidentes, mais aussi par l’accueil d’autres partenaires, artistes d’ici et d’ailleurs.

La musique dans la peau

REVUE DU WEB

FRANCE MUSIQUE >>> L'édition 2019 du Festival Couleurs du Monde à Langonnet & Fête du chant à Poullaouën

FRANCE MUSIQUE >>> Retour par Françoise Degeorges, sur deux semaines du Festival 2015 dans de nombreuses communes du Centre Bretagne.

FRANCE CULTURE >>> Naïssam Jalal (membre d’Al Akhareen) invitée de Par les temps qui courent : J'essaie de nourrir la flûte des autres instruments naturels que j'ai.

ICIBAL! >>> La guitare en musique bretonne (3) : entretien avec Ronan Pellen

LE PETIT JOURNAL >>> L’expat’ du mois – Eléonore Fourniau, la musique dans la peau

CRÉDITS

avec Perrine Lagrue et Hélène Labarrière

images, son, entretiens Kilian Jarno, Tudual Le Brun

montage Nese Guvenc

moyens techniques KuB

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande