La Fabrique Chimérique

Fresnais Fabrique Chimérique

Leur univers est à mi-chemin entre celui de Plonk et Replonk et le jeu vidéo, entre steampunk et inventaire du patrimoine rural. La Fabrique Chimérique transfigure la réalité par touches tantôt minimalistes, tantôt oniriques.

Une page en partenariat avec Sorties de Secours.

LA FABRIQUE CHIMÉRIQUE

GALERIE

de David Guglielmini et Ronan Pincemin

S'inviter dans l'histoire avec poésie et imaginaire

CHRONIQUE
Logo Sorties de secours
Fabrique Chimérique robot
©LaFabriqueChimérique

par Isabelle Nivet

L’histoire a commencé avec l’envie d’insuffler de la poésie et de l’imaginaire dans le réel. Ronan Pincemin, architecte et dessinateur, s’acoquine avec David Guglielmini, photographe, pour la réalisation d’un livret, du côté de Dinan, où ils glissent un personnage réel, une princesse-chaperon rouge, et insèrent des dessins qui modifient la perception du paysage. Ronan est passionné d’architecture et de dessin, il se rode à la palette numérique, et avec David ils imaginent des scénarios où rôde un esprit cinématographique, sans être de la copie. Ils s’invitent dans l’histoire, et entraînent des figurants dans leurs histoires : On voulait d’abord valoriser un patrimoine rural méconnu. Il y a des bijoux d’architecture dans les campagnes. On s’ancre dans le territoire. En intégrant les habitants dans les séances photo, on leur fait découvrir des sites un peu oubliés…

En Ille-et-Vilaine, plusieurs communes leur commandent leurs livrets à spirales : à Saint-Pierre de Plesguen ce sera Le Chaperon rouge, à La Baussaine, Le Chat botté, à La Fresnais, L’homme qui ne connaissait pas d’histoires, et le canal d’Ille et Rance se voit transposé en Guerre des Mondes par des machines fantastiques et un sous-marin très Ligue des Gentlemen extraordinaires.

Leur patte s’affirme et s’affine, et c’est avec un nouveau livret, sur le Mont Saint-Michel, qu’ils passent à la vitesse supérieure, intégrant des détails architecturaux presqu’invisibles, rajoutant une toiture ici, une cheminée bizarre là, une frise de bois, un robinet de laiton, une marquise de verre, une enseigne ou des montgolfières dans le ciel, un gimmick qui deviendra plus tard leur marque de fabrique (regardez bien les photos ci-dessus, elles sont truffées de rajouts)…


Le résultat est fin, le dessin a gagné en réalisme, les clins d’œil sont référencés, à la fois dans la vraisemblance historique et parfois très décalés, oniriques, fantastiques. Aujourd’hui installés à Kervignac, dans le Morbihan, les deux artistes appliquent la même technique : une recherche documentaire solide, qui leur permet d’inventer des histoires qui se tiennent, et l’appel aux habitants du territoire, qui vont servir de figurants dans les saynètes. Après avoir fait voler les navires de Port-Louis, ils viennent d’entraîner les gens de Kervignac dans des séances photos fantasques à base de korrigans, leprechauns et paysans, donnant vie et chair aux fameux personnages du Pont-du-Bonhomme, chapeau breton, culotte bouffante et bas rouges pour le bonhomme, tablier à pois rouges et blancs pour la bonne femme : On se fait prêter des costumes, ou on les fabrique. On commence à en avoir un stock, qu’on peut réutiliser. Et puis si on n’a pas ce qu’il faut, je le dessine !

Leurs influences
Univers fantastique, contes et légendes, séries, films, jeux vidéos. Médiéval, magie. Le rétrofuturisme : steampunk (Jules Verne, design industriel belle-époque, costumes victoriens), dieselpunk (art-déco, esthétique streamline, machines fantastiques, armement, espace…), cyberpunk (dystopies, science-fiction, Ghost in the shell, cybernétique, informatique). Les illustrations fantastiques de Jakub Rozalski, dessinateur polonais. La bande dessinée d’Heroic fantasy : Thorgal, Lanfeust... La littérature merveilleuse et fantastique : Anthony Ryan, Tolkien, HG Wells, Orwell… Le cinéma de Wes Anderson ou Steven Spielberg…

Dépoussiérer l'idée du patrimoine

INTENTION
Lac Guerlédan Fabrique Chimérique
©LaFabriqueChimérique

par Guglielmini et Pincemin

Nous sommes deux artistes liés par le goût du patrimoine, des arts graphiques et des univers légendaires, associés sous le nom de La Fabrique Chimérique. Notre projet a pour objectif de mettre en valeur le patrimoine bâti et paysager, suivant une démarche originale, en transposant des contes et légendes sur des communes via la fusion de deux médias: la photographie et le dessin à la palette graphique.

Par cette technique, nous dépoussiérons l'idée que l'on se fait du patrimoine, ne s'agissant pas que de vieilles pierres, mais d'un héritage qui a marqué l'histoire et valorise un territoire. La photographie témoigne de l’existant, entrouvrant les portes de l’imaginaire, à travers des décors naturels mis en scène par des personnages en costumes. L’illustration ajoute une dimension encore plus fantastique et projette le spectateur dans un nouveau monde propice à la rêverie. L’ensemble des œuvres suit ainsi l’histoire d’un conte local ou plus connus du grand public.

Le projet a aussi une dimension participative auprès des habitants des communes. Être intégré au processus de création permet de mieux apprécier l'environnement et le lieu de vie. Les expositions et les livres issus de ce travail, invitent les habitants et ceux de passage à redécouvrir leur territoire sous un regard nouveau.


Nos réalisations

Le premier travail que nous avons réalisé sur la commune de St-Pierre-de-Plesguen était expérimental.

Le choix du conte du Chaperon Rouge est devenu le prétexte pour déambuler sur le territoire communal, en suivant le rythme de l'histoire. Ce projet ayant eu de très bons retours de la part des habitants et des élus, nous a conforté à poursuivre cette aventure en nous associant sous le nom de la Fabrique Chimérique.
Notre réseau a aussi pu se développer depuis notre adhésion à l’association L’art aux champs sur la commune de La Baussaine, et a pour objectif de promouvoir et valoriser les différentes expressions artistiques en milieu rural.

Lors du festival Hors Champs 2014, nous avons ainsi reçu notre première commande du Maire de La Baussaine, afin de réaliser un projet sur sa commune avec le conte du Chat Botté. Pour ce second projet, nous avons travaillé sur une démarche participative auprès des habitants afin de les intégrer à l’histoire. Le projet a surtout conquis les enfants de la commune, qui ont pu jouer le rôle de figurants sur les différentes scènes. Ceci leur a permis de prendre connaissance et d’apprécier leur environnement et lieu de vie. Cette expérience a été une réelle réussite à ce niveau où les enfants ont pu s’investir en prenant plaisir à jouer le rôle qui leur avait été attribué à tel point que les parents ont regretté de ne pas avoir postulé en tant que figurants.

Notre troisième projet se déroulera sur la commune de La Fresnais, au nord de l’Ille-et-Vilaine, dans les marais qui bordent la baie du Mont St Michel. Ce projet se réalise en collaboration avec deux conteurs locaux remarquables, Jean-Pierre Mathias et Daniel Robert. Ils ont créé, pour ce territoire, un conte à partir d’éléments historiques sur la vie (anciennement très difficile) des marais avec les métiers qui gravitent autour de cette situation géographique particulière. L’objectif est aussi de faire participer les habitants en tant que figurants, cette fois-ci en ciblant plutôt des adultes. De ce projet découlera un sentier de randonnée découverte, balisé par les œuvres permettant aux habitants et visiteurs de (re)découvrir ce territoire à travers ce conte réalisé sur mesure. Des balades contées seront proposées sur ce circuit qui restera évidemment ouvert à tous, permettant de mettre en vis-à-vis l’existant et les œuvres.

Notre quatrième projet est une collaboration avec le musicien multi-instrumentiste et compositeur Philippe Lefèvre​​ (membre du groupe trio Myrdhin).
Il autoproduit des albums à tendance world music relaxante et méditative. Nous avons illustré son album solo « Voyage intérieur IV : Sur le Chemin ... » consacré au Mont Saint Michel. L’idée derrière ce projet est de ​suivre un personnage imaginaire​​ pendant son ascension physique et spirituelle. Les textes du livret, s’inspirant des titres de l’album, sont écrits par​ Joad Vivrissy.

Notre cinquième projet est une commande d’exposition pour la Maison du Canal d’Ille et Rance. Elle c’est déroulée durant le festival L’art dérive ​​ organisé par l'association L’art aux champs​​. D'après des documents provenant des archives départementales, nous avons réalisé un ensemble de 9 visuels pour illustrer​ la Grande Guerre 14-18​​ dans un style ​Dieselpunk​​. Le challenge était aussi de tout produire dans un délai extrêmement court, d'où l’idée de travailler en noir et blanc. Les textes quand à eux, sont écrits par la Maison du Canal.

Notre dernier projet se situe dans la commune de ​Kervignac​​ où l’on suivra les aventures de Vancig le lutin et d’un jeune garçon prénommé p’tit Ronan. Projet initié par la médiathèque communale, le conte est entièrement réalisé par des Kervignacois​​ durant des ateliers d'écritures. S’en est suivi l’enregistrement des voix, la sonorisation, la réalisation et le prêt de costumes. ​L’implication des habitants​​ était vraiment impressionnante. Ce projet reflète parfaitement la ​démarche participative​​ qui est devenue le cœur de ​La Fabrique Chimérique.

Dans l’avenir,​ La Fabrique Chimérique​​ souhaite continuer à proposer des projets toujours plus participatifs​​. Nous envisageons aussi d’​élargir nos collaborations​​ avec d’autres artistes, écoles, médiathèques, offices de tourisme, et travailler avec des troupes de spectacle ou de reconstitution.

Nos travaux peuvent aussi s’orienter sur la mise en valeur d'évènements insolites et ponctuels comme la vidange du lac de Guerlédan en 2015. Sensible aux richesses bâties et paysagères des territoires, nous avons la volonté d’étendre nos travaux sur d’autres régions et également à l’étranger.
Nous continuons de nous investir dans l’association L’art aux champs​​ afin de participer à des projets comme “​l’art dérive​​”. Initiative essentielle dans le paysage breton car elle fait intervenir différents acteurs sociaux et culturels.

GUGLIELMINI & PINCEMIN

BIOGRAPHIES
David Guglielmini Ronan Pincemin Fabrique Chimérique

David Guglielmini

David est photographe et graphiste, soit photographiste. Avant tout passionné par l’image au cinéma ainsi que par tout ce qui gravite autour de l’imaginaire fantastique, chacune de ses photos est une invitation pour le spectateur à se projeter dans une histoire ou un univers qui l’inspire. Son boîtier l’accompagne toujours et partout : sur les tournages, en spectacle, ou lors de randonnées sur sa nouvelle terre d’accueil en Bretagne.

Ronan Pincemin

Illustrateur, diplômé en arts appliqués et en architecture, Ronan s’est intéressé tout au long de ses études au patrimoine architectural, culturel et naturel de la Bretagne.
Passionné depuis son enfance par tout ce qui se rapporte à l’image (dessin, bandes dessinées, cinéma, ...), il parcourt sa région natale en quête d’inspiration. Affûtant son regard afin d’en apprécier toute sa richesse.

Artistes cités sur cette page

David Guglielmini Ronan Pincemin Fabrique Chimérique

La Fabrique Chimérique

ESPACE PARTICIPATIF

  • 22 Octobre 2018 22:57 - Gehin Martine

    Félicitations aux deux artistes pour leurs livrets fantastiques. Une belle approche pour nous faire rêver. Belle continuation . Que de nombreuses villes de Bretagne fassent appel à votre talent pour faire vivre le patrimoine breton mais aussi toutes villes et tous villages de France. Félicitations.

KuB vous recommande