Tabou tatoo

L'Entretien Illustration pour cover

Avec L’entretien, Greg Nieuviarts s’empare d’un phénomène contemporain : le tatouage. Pourquoi tant de personnes vont-elles se faire percer et injecter des encres sous la peau, dans un processus sans retour possible ? Le réalisateur sonde le sujet en l’observant sous un angle artistique… et sexuel.
L’homme aux aiguilles est ici placé au centre d’une rivalité entre deux modèles féminins : celui qu’il vient d’achever et l’autre, encore vierge. Le film tourne autour du mystère de l’accomplissement de soi, celui qui passerait par la douloureuse mais sublime concession qui consiste à donner son corps en offrande au maître.
Vous voyez le tableau ?

L'ENTRETIEN

de Greg Nieuvarts (2018 - 10’)

En allant à la rencontre d'Arnaud, maître tatoueur, Francesca va au-devant de sa nouvelle identité. Arnaud a besoin d'elle pour sa nouvelle création car son corps n'a jamais rencontré l'aiguille. Lors de son premier entretien, Francesca va affronter ce maître fantasque, avant de connaître cette fine douleur pendant des semaines sous ses griffes. Elle sait, en découvrant Marielle, son ancien modèle, que tout cela a un prix.

>>> un film produit par l’ARBRE, ACTIONS OUEST et ALRT

Plan-séquences

INTENTION
L'entretien illustration intention

L'histoire que j'ai écrite s'inscrit autour d'un huis clos avec trois personnages. Lorsque j'ai écrit le rôle d'Arnaud, je pensais à Philippe Languille. Il a une versatilité, une corporalité, une animalité faites pour jouer ce personnage.
J’ai voulu travailler sur de longs plans-séquences pour laisser une grande latitude aux comédiens. Nous avons resserré, affiné le jeu et la place de la caméra au fur et à mesure des prises. Le montage a été à l'écoute de ces tentatives.

GREG NIEUVIARTS

BIOGRAPHIE
Greg Nieuviarts

Pour Greg Nieuviarts, rennais d’adoption, le film documentaire est devenu une nécessité dès les années 2000 pour explorer l’autre au sein de ses communautés. La caméra est son outil, un alibi pour franchir les frontières de l'inconnu. Hier, c’était la mort avec Le Domaine, documentaire sur les Pompes Funèbres, aujourd’hui c’est l’assurance maladie.
Et il y a le montage pour parfaire l’écriture, la pâte image, celle qu’il affectionne en collaborant avec de nombreux réalisateurs en tant que monteur. La fiction est une nouvelle frontière qu'il franchit à pas feutré.

Les ateliers de réalisation

LE PROJET

Quatre courts métrages en seulement une semaine, c'est le pari des Ateliers de réalisation qui sont organisés tous les deux ans alternativement en Bretagne et Pays de la Loire, par les associations professionnelles L'ARBRE, ACTIONS OUEST et ALRT.

Pour en savoir plus retrouvez la page dédiée au projet.

CRÉDITS

avec Marie Thomas, Anne-Hélène Orvelin, Philippe Languille

scénario et réalisation Grégory Nieuviarts
1er assistant-réalisateur Baptiste Tirel
coaching mise en scène Serge Avédikian

chef-opérateur Hervé-Jacques Passard
électro-machino Morgane Delmotte
assistant-caméra Oscar Kurkjian
ingénieur du son Patrick Rocher
perchman Chloé Osté
décorateur Erwan Le Floc’h
régisseur général Éric Lionnais

montage Maryline Brulé
mixage Corinne Gigon
étalonnage Pierre Bouchon

production
ARBRE - ALRT - Actions ouest
avec le soutien de la Région Bretagne et de la Région Pays de la Loire et la participation de Films en Bretagne

Artistes cités sur cette page

Greg Nieuviarts

Greg Nieuviarts

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande