Le chant du cygne

Remet son bonnet Dur comme fer

Gaël Bizien fait partie de ces quadras qui sentent venir le déclin et mettent tout en œuvre pour le circonscrire. Le corps donne des signes de raidissement ? On va lui faire rendre gorge, lui rappeler qui commande ici. Pour concrétiser ce projet, Gaël va s’imposer de faire un Ironman, un triathlon +++ qui oblige les participants à repousser leurs limites au-delà du raisonnable, un phénomène de société aussi.

Il nous fait partager sa préparation physique et mentale dans ce documentaire à la première personne où il entre dans une ascèse aux limites du masochisme, un chemin qui l’éloigne un temps de sa vie hédoniste, le prix à payer pour atteindre l’excellence.

FILM

DUR COMME FER

de Gaël Bizien (2021 - 52')

Finir un Ironman, devenir un homme de fer, est devenu le défi à la mode. Dans ce film, Gaël Bizien tente l'expérience pour comprendre le phénomène de société du triathlon longue distance. Discussions avec sociologue ou psychologue croisent sessions d'entraînement dans un documentaire qui mêle dans la sueur et la douleur considérations philosophiques et comédie dramatique.

>>> un film produit par Aligal Production et France Télévisions

INTENTION

Le dépassement de soi

cycliste de profil gael bizien dur comme fer

par Gaël Bizien

Dur comme fer suit le chemin difficile d’une métamorphose : être un homme de fer, un ironman.

Ironman. Ce mot évoque un héros de comics américain. C'est le nom de la distance reine et originelle du triathlon née fin des années 70, où s’enchaînent 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km à pieds. Une course difficile où la douleur, la sueur et parfois les larmes sont la promesse d'une jouissance unique. Si cette épreuve était réservée à quelques fous à ses débuts, elle réunit maintenant des milliers d’anonymes.


Il y a dans notre société une curieuse mode du dépassement de soi, un engouement pour le défi physique et la prise de risque. Crise existentielle pour certains, revanche sur la vie pour d’autres, chacun et chacune de ceux qui se rêvent Ironman se contraignent en tout cas à un engagement total où le plaisir signifie douleur.

La dérision en toile de fond d'un réel défi physique, pour comprendre ce phénomène, j’ai moi aussi décidé de tenter l’aventure. Quarantenaire en crise à la recherche d'une deuxième jeunesse, lanceur de défi impulsif, pseudo sportif un peu dépassé par l'ampleur de la tâche, je suis celui qui emprunte comme tant d’apprentis triathlètes, un étonnant périple vers l'Ironman.
Pour saisir ce qui amène tant de mes contemporains à s'infliger ces mois de préparation avec en point d'orgue un triathlon Ironman, je ponctue mon enquête de rencontres. Échanger avec des philosophes, un sociologue et une psychologue m’a permis de mettre du sens à ce défi et de prendre conscience de ce qui pousse à nager, pédaler et courir sans relâche.
Qu’est ce qui nous motive dans cette aventure douloureuse ? Quelle libération étrange se cache derrière ce besoin de sortir d’un confortable quotidien et s’infliger un ascétisme rigoureux? Que signifie finalement être un homme de fer ? C’est ce que j’ai voulu découvrir en menant cette enquête et réaliser ce film.

BIOGRAPHIE

Gaël Bizien

coureur de profil dur comme fer gael bizien

Après l'obtention d'un diplôme d'infirmier en spécialisation humanitaire et quelques voyages, Gaël Bizien s’est tourné vers le journalisme en collaborant avec le journal Ouest France. Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Paris, il est reporter chroniqueur à Radio France sur le réseau France Bleu depuis 2005.

Diplômé en JRI à l'école de l'image des Gobelins de Paris en 2008, il concrétise son envie de témoigner et raconter pour le cinéma et la télévision. Gaël Bizien co-signe un premier film documentaire en 2011 (Après la gauche) et réalise en un docu-fiction en 2016 (Korriganed). En 2018 il se lance le défi de préparer un Ironman en une année et de documenter cette aventure du dépassement de soi dans un film.

REVUE DU WEB

Décryptage d'un effort hors norme

FRANCE 3 >>> Gaël Bizien tente de comprendre la ferveur et l’engouement que suscite le triathlon de l’Ironman. Exploit physique, mental mis à rude épreuve et regard singulier d’un réalisateur motivé : trois bonnes raisons de découvrir son documentaire Dur comme fer.

TÉLÉGRAMME >>> Pas vraiment impressionnés par les 3,8 km de natation, les 180,2 km de vélo dans la montagne et le marathon final, deux quinquagénaires bretons relèvent le challenge de l’Ironman.

L’EXPRESS >>> Pourquoi cherchons nous de plus en plus à nous dépasser ? Le sport devient, dans nos sociétés sédentarisées, un moyen de se défouler et de donner du sel à son existence.

PSYCHOLOGIES >>> Quel que soit notre penchant pour les sports extrêmes, la vitesse, les drogues ou d’autres conduites dangereuses, c’est un mélange bien connu de risque et de nouveautés qui attire l’homme. Ce que les psychologues appellent la quête de la nouveauté constitue la préférence pour l’imprévu ou l’inédit.

COMMENTAIRES

  • 1 Novembre 2021 13:45 - Echelard yohann

    Excellent documentaire pour tous ceux et celles qui cherchent a dépasser leur limites sportives ou psychologique..
    Gael parvient a nois donner ce sentiment d'identification.. Quelle epreuve !... Allez jvais courir !!

  • 28 Octobre 2021 21:12 - martine Breton

    introspection
    bravo

  • 27 Octobre 2021 19:47 - Michelle

    Intéressant

CRÉDITS

réalisation Gaël Bizien
image Gaël Bizien, Philippe Pothon, Roman Winkler

son Christian Berthier, Arnaud Hudelot
montage Romain Winkler
étalonnage Didier Gohel

coproduction Aligal Production et France Télévisions
avec le soutien du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée

Artistes cités sur cette page

portrait gael bizien

Gaël Bizien

KuB vous recommande