Croquemorts

Quatre cercueils en attente

La mort en face : le comble de l'effroi.
Avec Le domaine, Greg Nieuviarts tourne autour de cette image, à juste distance, en compagnie de ces messieurs-dames qui prennent en charge la phase transitoire entre le décès et la disparition.

Deux patrons de pompes funèbres et leurs employés, occupés chaque jour que Dieu fait par leur mission : accompagner, rassurer, dédramatiser. Au fil des séquences s'exprime l'expérience de terrain : éviter l’apitoiement, apaiser et retrouver la joie de vivre. Une cérémonie est-elle vraiment plus réussie quand tout le monde pleure ?
Le film saisit également la dimension artisanale du métier, la manutention des cadavres et des cercueils, la toilette mortuaire et la déco… toutes choses qui nous remuent profondément, et auxquelles nous devons nous confronter, car plus la mort devient abstraite, plus elle nous terrorise.

LE DOMAINE

de Greg Nieuviarts (2015 - 52')

Le domaine est une invitation à pénétrer un univers clos, mystérieux, celui du funéraire. À travers la vision de deux entrepreneurs en pompes funèbres, nous découvrons les pratiques d’un métier méconnu, dont les valeurs sont le reflet de notre société, de notre humanité. En s’approchant au plus près de ceux qui côtoient le deuil au quotidien, Le domaine nous révèle cet espace de l’entre-deux, là où la mort n’est pas taboue.

>>> un film produit par Les Films de l’Autre Côté

INTENTION

Un monde de l'entre-deux

Graveur de tombe au travail

par Greg Nieuvarts

J'avais au départ le désir de filmer un univers peu exploré dans le cinéma documentaire. J’ai contacté plus de cinquante entreprises familiales de pompes funèbres. Peu ont répondu. Pascal Malherbe et Jean-Pierre Comtet ont su comprendre ma démarche et m’ont donné toute la latitude pour pouvoir filmer. Il fallait encore que je puisse réunir leurs deux entreprises, leurs deux regards en un seul film afin de créer un écho entre leurs approches de la mort. Il fallait qu’ils fassent partie de la même entité, de la même entreprise. C’est là qu’est née l’idée du film Le domaine.


En partageant le quotidien très diffèrent de leurs entreprises de pompes funèbres, nous découvrons un monde de l’entre-deux, où se tissent des liens intimes avec nous autres les vivants qui un jour se retrouveront face à la mort. Le domaine explore cette relation intime pour extirper une autre lecture de notre société en devenir, d’une société qui repousse de plus en plus les limites de la mort, d’une société post-mortelle. De plus en plus, l’homme refuse de vieillir, les familles se morcelent, l’individu s’affirme au détriment du collectif, les gens se font assister jusqu’au dernier souffle. Autant de révolutions sociétales que Pascal Malherbe et Jean-Pierre Comtet ont dû prendre en considération pour répondre aux exigences de leur temps. Le domaine évoque la fin d’une époque, le travail d’une génération, mais il entrevoit un nouveau monde où la mort tendra plus encore à disparaître.

BIOGRAPHIE

Greg Nieuviarts

portrait réalisateur Greg Nieuviarts

Greg Nieuviarts a longtemps travaillé à la recherche de sa propre esthétique, avec Eye Cut et Journal d’une terroriste ou encore Ile. Il s'est ensuite attaché à construire des narrations documentaires, en commençant par Des moutons et des monstres, en 1999, et la série Face B en 2003, dressant le portrait de jeunes dans les quartiers populaires. En dix ans, il a participé à de nombreux films en tant que monteur, puis s’est peu à peu remis à la réalisation avec le film Après la chute (2013), puis en devenant co-auteur du long métrage documentaire Salto Mortale (2014).
Aujourd’hui, son travail de monteur et celui de réalisateur forment un tandem, l'un nourrissant l'autre.

REVUE DU WEB

Miroir de notre société

DE L’AUTRE CÔTÉ >>> Entretien avec le réalisateur Greg Nieuvarts à propos de la genèse du film Le domaine, l’expérience du tournage et la manière d’aborder un sujet tabou.

FRANCE INTER >>> À l’école des pompes funèbres : Zoé Cauwet a filmé pendant un mois une formation aux métiers du funéraire. Entre cours théoriques et mises en situation, le rire n'est jamais loin du macabre.

LIBÉRATION >>> Croque-mort devenue star sur YouTube, Caitlin Doughty voudrait réhumaniser les rites funéraires. Cette fille bien vivante a une approche à la fois érudite, directe, drôle et militante de la mort.

LE MONDE >>> Liu Jun-Lin est la pleureuse professionnelle la plus connue de Taïwan. Mais le métier que sa famille exerce de mère en fille est en voie de d'extinction.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    avec Pascal Malherbe et son équipe, Jean-Pierre Comtet et ses collaborateurs
    réalisation Greg Nieuvarts
    image, son Greg Nieuvarts
    montage Sophie Averty
    mixage Corinne Gigon
    étalonnage Guillaume Kozakiewiez
    musique Jérémie Elis

    production Franck Beyer, pour Les Films de l’autre côté
    co-production TVR35, LMtv Sarthe, GUE Grand Ouest Régie Télévision, Déjà-vous
    avec le soutien de la Région Bretagne, la Région Pays de la Loire, la PROCIREP, la Société des Producteurs, l’ANGOA
    avec la participation du Centre National du Cinéma et de l’image animée

    Artistes cités sur cette page

    portrait réalisateur Greg Nieuviarts

    Greg Nieuviarts

    KuB vous recommande