Loin d'ici

cover Layonz Loin d'ici Luc Chiefare
L'histoire d'une femme qui rêve d’ailleurs.

Dans un rugissement, la savane. La ligne d’horizon se détache sur un mur du centre ville. Absorbée, bousculée, une passante savoure la justesse du trait. Un paysage providentiel a surgi dans son quotidien, elle s'octroie quelques instants de répit avant de reprendre son chemin. Pour le morceau Loin d’ici avec la complicité du réalisateur Luc Chiefare, les membres de Layonz livrent un conte, un poème du quotidien. Fondus dans la masse compacte des gens, glissés dans les pas d’une silhouette familière, croisée dans le bus et dans la rue, ils nous racontent l'histoire de cette femme qui rêve d’ailleurs.


Dans l’anonymat de la ville, sous la lumière naturelle, simple et réaliste de Rennes, nous suivons sa tranquille déambulation. L’ennui esquissé sur son visage s’estompe par moment pour découvrir un visage songeur. Les contours de ce portrait resserré à l’habitacle des transports en commun se mettent au service de cette figure sensible. Rien dans sa vie ne semble parvenir à troubler le spleen qui l’habite. La vie, une liste de choses à faire, une routine parfois percée par ces fresques qui couvrent la ville. Alors, pour un moment, elle oublie qu’elle est ici. Un répit de l’âme pour cette exilée perpétuelle.

Routine ou ritournelle, dans cette tragédie contemporaine, seule danse pour elle la machine à laver. Ce secret porté dans chaque pas de cette passante, la tristesse, cette carence de l’existence, bouillonne, prend lentement possession d’elle. C’est alors qu’elle même sort de sa chrysalide pour se livrer dans un tressaillement d’humanité. Sa joie et sa force se déploient. Elle, seule dans ce lavomatique, devient la reine de cet ailleurs tant désiré et pourtant inaccessible. Un moment intense où la comédienne Fatima Camara se livre complètement. Une incarnation éclatante dans ce décor morose. Un éclat nécessaire et vital pour se sentir Loin d’ici.

LOIN D'ICI de Layonz

CLIP

un clip réalisé par Luc Chiefare (2018 – 3’32)

Pas de face caméra

INTENTION
Layonz Fatima Camara Loin d'ici clip

par Luc Chiefare

Pour le premier clip de Layonz, je me devais de faire une vidéo différente de ce qui se fait dans le hip-hop : pas de face caméra. Chaque scène devait avoir un sens, avec une image esthétique, un cadrage soigné… l’objectif était d’avoir un visuel de niveau cinéma, c’est pourquoi nous avons tourné en RED (caméra HD de cinéma ndlr). Je voulais faire un clip simple et épuré, avec un message clair.

Loin d’ici parle de déracinement, la nostalgie d’un pays lointain, qui manque à son peuple à travers le monde. C’est pourquoi le clip commence par Fatima, l’actrice, devant une peinture représentant la savane. Ce graffiti a été peint pour les besoins du clip par le graffeur breton Aéro. Cette scène représente à elle seule toute l’histoire de ce morceau.


Au fil des scènes, on observe une fille, intégrée dans son quotidien mais absente, perchée dans ses rêves d’Afrique. Les chanteurs de Layonz sont les narrateurs de sa vie, l’écho de ses pensées. Chaque mot reflète son état d’esprit, ses envies d’évasion, ils l’accompagnent au long de ses journées.

L’Afrique devait ressortir à un moment, s’exprimer, exploser. C’est pourquoi, à la fin du clip, Fatima se lâche, se libère. Sur cette scène du lavomatique, elle a pris toute sa splendeur, sa gestuelle à travers sa danse afro pleine d’émotions.

LAYONZ

BIOGRAPHIE
LAYONZ Ced-Alexis
© Ced Alexis

Layonz, c’est la rencontre de deux frères originaires de la Réunion avec deux beatmakers vannetais.

Bercé par la musique de son île, Tiben commence très tôt à écrire ses premiers textes. Le flow reggae ainsi que l’influence de son quartier l’amènent progressivement vers le hip-hop. Entre le studio et les soundsystems, il se lance dans ses premières expériences en groupe (Hadjal puis Layone zac). À son arrivée en métropole, Tiben cherche quelqu’un pour le produire. Il rencontre rapidement Tutu, beatmaker et activiste Hip Hop de la scène vannetaise (ancien danseur, speaker, organisateur de soirées) qui commence à l’enregistrer. Les productions sont influencées par les breakbeats des b boys, accompagnés de samples ethniques sur lesquels Tiben peut exploiter pleinement ses textes et sa voix.


Très rapidement, ils composent le premier EP, Massaï, sous le nom de H.A.D, qui révèle leur aisance dans des ambiances variées. Réalisé en une semaine, l’EP contient le titre éponyme, morceau qui permet au projet d’attirer l’attention assez rapidement. Le duo est complété par Benka, le petit frère de Tiben, qui amène ses mots crus mais justes, puis Ghost, jeune beatmaker aux influences américaines qui apporte une touche percutante et moderne.

L’Échonova décide d’accompagner le projet. Le groupe profite de ce cadre porteur pour affiner son identité sonore. Entre studio, répétitions et concerts, l’évolution se fait sentir et en 2017 sort le deuxième EP, Phénomène. Il porte ainsi haut et fort les couleurs d’un hip hop hybride, où les ambiances tribales se mêlent à des accents pop. Les morceaux sont rythmés, les paroles interpellent, le résultat est accrocheur. Programmés en première partie de Columbine au Manège (Lorient), ils font forte impression auprès du public. MAPL rejoint l’Échonova avec un dispositif d’accompagnement plus poussé, qui permet une première résidence. L’équipe avance et décide de faire la transition vers ce qui sera son nom définitif : LAYONZ.

Après un passage remarqué aux Transmusicales 2017, le groupe est sélectionné pour les Inouïs du Printemps de Bourges.

LUC CHIEFARE

BIOGRAPHIE
Luc-Chiefare réalisateur

Né en 1981 à Rennes, Luc Chiefare, jeune de quartier rennais, est passionné par le dessin le cinéma et la culture hip-hop. En 1997 il se lance dans la danse Hip-Hop avec ses frères et débute son parcours professionnel en tant qu’enseignant et chorégraphe.

En parallèle, il entame en 2000 son parcours de vidéaste avec le documentaire sur le hip-hop On existe, projet de quartier soutenu par la mairie de Villejean et supervisé par David Masson, animateur du pôle vidéo de la ferme de la Harpe. Cette expérience dans le monde de l'image le marqua pour toujours.


Blessé au genou en 2006, il décide d’arrêter la danse, de se spécialiser dans les clips de danse sous le pseudo Onthemoon. Il ajoute une touche de fiction à la performance de danseurs. En parallèle il réalise des clips musicaux ; ses réalisations ont pu être vu à la TV, sur le web, dans des cinémas. En 2014 il rejoint Sprayfilm, à Rennes, avec qui il réalise ses clips de rap, de rock, folk, Ainsi que des films corporate, de la pub…

Aujourd’hui, avec sa femme et ses deux enfants, Luc travaille toujours avec plusieurs groupes de musique, en Bretagne, mais aussi à Paris, et dernièrement à New York avec Jimmy Jay l’ex producteur de Mc Solaar, avec qui plusieurs projets sont à venir.

Layonz et Daniil Le Russe

REVUE DU WEB

TÉLÉGRAMME, Laurent Guenneugues >>> Pour gagner le droit de jouer aux Trans, il leur a fallu gagner l'estime de Jean-Louis Brossard, le défricheur de talents du festival rennais. On a joué devant lui, en concert privé, cet été. Il était très enthousiaste. En général, il a toujours quelques petites critiques à faire, mais pour nous, il n'avait pas grand-chose à redire.

OUEST-FRANCE >>> Derrière le micro, Tiben et Benka se sont ralliés à Tutu et Joris, magiciens de l’instrument, afin de porter haut les couleurs d’un hip-hop hybride. Avant de devenir Layonz, les quatre amis évoluaient sous le nom de H.A.D.

VIDÉO >>> Le YouTubeur vannetais Daniil le Russe se défoule avec les membres de Layonz, dans 10,5 situations de concert de RAP !

Artistes cités sur cette page

Luc Chiefare realisateur

Luc Chiefare

LAYONZ Ced-Alexis

Layonz

ESPACE PARTICIPATIF

  • 4 Septembre 2018 20:02 - Faure

    Super clip, belle realisation

KuB vous recommande