Homesick

Vallee des Saints Amablanc

Homesick, le mal du pays, est un chant mélancolique qui accompagne le retour du héros chez lui, à la maison, un héros fatigué, blessé, mourant... Les images du clip puisent dans l'esthétique d'images brutes, sur pellicule ou sur d'antiques VHS qui nous renvoient à ce passé d'avant le désastre, quand le héros était jeune et fringuant. Les statues colossales des saints en granit semblent exprimer cette patrie où l'on revient, une terre-mère aux accents mythologiques. Perte des illusions, de l'innocence, Homesick raconte peut-être aussi la douloureuse mue, le point de bascule vers l'âge adulte.

CLIP

HOMESICK d’Amablanc

un clip réalisé par A ghost with flip flops (2020 - 7’)

INTENTION

Images tangibles

par A ghost with flip flops

Abbaye en ruine Homesick

Étant très proche du projet Amablanc, j’ai vu Homesick s’écrire et se perfectionner sur scène, mais les images du clip n’ont pas été pensées pour la chanson. J'intègre beaucoup d'archives personnelles dans mes projets. Les images existent donc indépendamment des chansons. Un collectage est réalisé avant même l’idée d’en faire des clips. Il concerne des vidéos, mais aussi des photos. C’est un syndrome de Diogène pictural seulement limité par les contraintes techniques.
Garder ses images sur pellicule les rend tangibles, concrètes. On ne peut pas juste les survoler comme on a l’habitude de le faire sur les réseaux sociaux. Elles prennent de la place et il faut en faire quelque chose. Rien que la numérisation des bandes nous force à les regarder à vitesse réelle et à les analyser. Dans la fabrication d’un clip c’est une étape cruciale qui permet de ralentir le rythme de travail et le faire correspondre au projet.



Les images pour le clip ont été tournées en décembre 2019 à la Vallée des Saints (Carnoët) en pleine tempête. L’ambiance de fin d’année et la perte de repères sur ce terrain immense parsemé de statues rendaient les rushs mélancoliques.

BIOGRAPHIE

Amablanc

Amablanc

En 2018, Amablanc sort son premier album Room 1, teinté d’une atmosphère mélancolique façon DIIV, de riffs à la Sonic Youth et d’envolées contemplatives façon Godspeed You! Black Emperor. Le groupe revient en automne 2020 avec Homesick, un deuxième album dans lequel on retrouve des sonorités noise rock avec des titres tantôt dansants, tantôt mélancoliques.
Composé pendant deux ans, enregistré en septembre 2019 et mixé pendant le premier confinement, cet album est le fruit d’un long travail sur les sons et les ambiances.

BIOGRAPHIE

A ghost with flip flops

a ghost in flip flops

Après un échec total en fac d’arts-plastiques, A ghost with flip flops s’est éloignée de la pratique des arts visuels. C’est après s’être imprégnée du travail de nombreux artistes sur internet que l’envie de créer revient. Le nom, depuis tatoué sur son bras, est tiré d’une chanson de The Garden : Devour, comme si le mélange des disciplines présent dans son travail n’était en fait qu’un long serpent qui se mordait la queue.

REVUE DU WEB

Rock progressif

LE CRI DE L’ORMEAU >>> Dans ce tableau rock impressionniste c’est peut-être Dance alone qui résume parfaitement le style Amablanc : gimmicks guitare efficaces, construction dynamique et final entêtant.
LUST 4 LIVE >>> Pour les fans de new prog ou et de rock progressif comme moi, le nouvel opus Homesick ne pouvait que nous faire succomber aux charmes d’une nuée aussi mystérieuse qu’emblématique…

Notez ce clip

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    musique Amablanc
    réalisation A ghost with flip flops

    son Hugo Blain
    mixage Baptiste Bucaille

    mastering Le Jad
    lieu de tournage La Vallée des Saints

    Artistes cités sur cette page

    Amablanc

    Amablanc

    a ghost in flip flops

    A ghost with flip flops

    KuB vous recommande